À emporter, CD, Musique symphonique

Des Gurrelieder héroïques

Plus de détails

Arnold Schoenberg (1874-1951) : Gurrelieder ; Melanie Diener, soprano : Tove ; Yvonne Naef, mezzo-soprano : Waldtaube ; Robert Dean Smith, ténor : Waldemar ; Gerhard Siegel, ténor : Klaus-Narr ; Ralf Lukas, baryton : Bauer ; Andreas Schmidt : Sprecher ; Chor des Bayerischen Rundfunks, chef de chœur : Mickael Gläser ; MDR Rundfunkchor Leipzig, chef de chœur : Howard Arman ; SWR Sinfonieorchester Baden-Baden und Freiburg ; Direction : Michael Gielen ; 2 SACD Hänssler Classic 93. 198 ; code barre : 4 010276 019862 ; enregistrés du 28 au 31-10-2006 ; Durée totale : 123’56’’ ; Livret en Allemand traduit en Anglais.

 

Le cycle des Gurrelieder est certainement l’œuvre la plus facile qui permet d’aborder le monde de Schönberg sereinement. On peut situer cette œuvre quelque part entre Richard Strauss et Gustav Mahler, avec des moments de grande intensité lyrique.

Bien que composées à 10 ans de distance (entre 1901 et 1911) les diverses parties de cet opéra-oratorio bénéficient d’une orchestration complexe et rutilante. Des voix larges sont nécessaires pour s’intégrer à cette débauche orchestrale. Cet enregistrement est concomitant à une série de concerts ayant permis au chef Michael Gielen de fêter son quatre-vingtième anniversaire avec grand succès.

Ce chef spécialiste de ce répertoire exigeant prend cette œuvre à bras le corps sans jamais fléchir. L’ampleur du geste est impériale et cette fresque chevaleresque nous emporte à vive allure vers un dénouement tragique. Certaines versions seront plus subtiles et délicates. Ici le parti pris est celui de l’héroïsme grandiose. L’orchestre est particulièrement mis en valeur par une prise de son exceptionnelle permettant une écoute du moindre détail au sein d’un volume sonore impressionnant. Car l’écriture musicale procède par superposition de masses sonores parfois colossales. La distribution vocale est elle aussi héroïque, mais seul le ténor rend vraiment hommage à toutes les subtilités de la partition. Le personnage de Waldemar est de loin le plus important de la partition avec 11 interventions solistes. Sa voix large et ensoleillée fait merveille dans ce rôle de roi égoïste, amoureux impatient rapidement comblé, puis malheureux. Les couleurs variées de la voix permettent l’expression de toutes les émotions. La projection du timbre est victorieuse rappelant le grand . Il s’agit d’un « heldentenor » racé parfaitement en situation. Malheureusement du côté des dames, si la vaillance est là ce n’est pas suffisant ici. passe à côté du personnage de la douce et sensible Tove. Le timbre est ingrat et le manque de couleurs lasse. La si touchante intervention de la Colombe confiée à la voix de mezzo est trop retenue, la voix manque de la douleur inhérente au rôle.

Les petits rôles ont bien tenus sans démériter, mais est si enthousiasmant qu’il domine tout le monde de haut.

Voici donc une version qui comblera les amateurs d’ivresse sonore. La voix de Robert Dean-Smith tout à fait exceptionnelle mérite aussi qu’on s’intéresse à cette version fort bien dirigée. La qualité de l’enregistrement est particulièrement précise permettant une écoute enivrante de toutes les trouvailles du jeune Schönberg.

Plus de détails

Arnold Schoenberg (1874-1951) : Gurrelieder ; Melanie Diener, soprano : Tove ; Yvonne Naef, mezzo-soprano : Waldtaube ; Robert Dean Smith, ténor : Waldemar ; Gerhard Siegel, ténor : Klaus-Narr ; Ralf Lukas, baryton : Bauer ; Andreas Schmidt : Sprecher ; Chor des Bayerischen Rundfunks, chef de chœur : Mickael Gläser ; MDR Rundfunkchor Leipzig, chef de chœur : Howard Arman ; SWR Sinfonieorchester Baden-Baden und Freiburg ; Direction : Michael Gielen ; 2 SACD Hänssler Classic 93. 198 ; code barre : 4 010276 019862 ; enregistrés du 28 au 31-10-2006 ; Durée totale : 123’56’’ ; Livret en Allemand traduit en Anglais.

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.