Danse , La Scène, Spectacles Danse

Protokol : Prokop, opéra médiéval

Plus de détails

Paris. Théâtre National de Chaillot. 7-II-08. Système Castafiore : Protokol : Prokop. Chorégraphie : Marcia Barcellos. Musique et mise en scène : Karl Biscuit. Lumière : Pierre Gaillardot. Costumes : Christian Burle. Avec les collaborateurs et danseurs Mikaël Baudouin, Jean-François Bizieau, Caroline Chaumont, Gildas Diquero, Denis Guiliani, Daphné Mauger, Sarah Pasquier et l’ensemble vocal Solisti Vocalis : Alain Joutard, direction, ténor, René Linnenbank, basse, Clément Marsé, haute-contre, Isabelle Schœnhenz, soprano, Frédéric Thévenet, alto.

, alias , le compositeur et , la chorégraphe, ont mitonné un opéra médiéval sombre et ludique à souhait. Si les scènes d’ouverture ou narratives, mettant en scène des personnages royaux vengeurs, s’exprimant à partir de dialogues empruntés à des scènes de films, sont confuses, les parties dansées sont limpides. Du côté des barbares, on admire tout particulièrement un duo de la fertilité incarné par deux danseurs aux profils de statues africaines. Du côté des souverains, une armée subtile et élégante aux accents orientaux occupe l’espace. Les scènes, parfois très courtes, se succèdent, puisant dans les gags du cinéma populaire à la française ou dans l’esthétique BD des plus célèbres comic-books. Intervenant à intervalles réguliers, les chanteurs du groupe vocal Solisti Vocalis sont malheureusement sonorisés, ce qui nuit parfois à l’authenticité du spectacle.

Si l’habileté et le savoir-faire des deux concepteurs du spectacle est indéniable, nous regrettons qu’ils n’aient su mieux mettre en valeur danseurs et chanteurs en les éclairant davantage. Tout au long de Protokol : Prokop, les lumières sont en effet réduites à une simple douche, voire insuffisantes. De plus, tous les interprètes sont uniformément vêtus de costumes gris anthracite et leurs visages sont masqués de la même couleur. Un parti pris sombre qui contraste avec les premiers spectacles ensoleillés et colorés du duo. Au salut, sous la lumière de la rampe, on prend la mesure de la splendeur visuelle que ce spectacle aurait pu offrir en étant mieux éclairé.

Crédits photos : © Cie

Plus de détails

Paris. Théâtre National de Chaillot. 7-II-08. Système Castafiore : Protokol : Prokop. Chorégraphie : Marcia Barcellos. Musique et mise en scène : Karl Biscuit. Lumière : Pierre Gaillardot. Costumes : Christian Burle. Avec les collaborateurs et danseurs Mikaël Baudouin, Jean-François Bizieau, Caroline Chaumont, Gildas Diquero, Denis Guiliani, Daphné Mauger, Sarah Pasquier et l’ensemble vocal Solisti Vocalis : Alain Joutard, direction, ténor, René Linnenbank, basse, Clément Marsé, haute-contre, Isabelle Schœnhenz, soprano, Frédéric Thévenet, alto.

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.