À emporter, Audio, Musique de chambre et récital

Vivaldi et l’orgue : ça existe !

Plus de détails

Antonio Vivaldi (1678-1741) : Concerto en fa majeur RV 584 e il movimento, Concerto en fa majeur RV 775, Concerto en ut majeur RV 774, Sinfonia en la majeur RV Anh. 85, Concerto en ut mineur RV 766, Concerto RV 310, Movimento en ut majeur RV Anh. 76, Largo e andante en la majeur RV 746, Concerto en fa majeur RV 767. Johann Sebastian Bach (1685-1750) : Concerto en si mineur BWV 979 (d’après Vivaldi RV Anh. 10), Johann Gottfried Walther (1684-1748) : Concerto en si mineur (d’après Vivaldi RV 275). Angelo Silvio Rosati, Luca Scandali, orgues positifs de la pieve di Brizio, Spoleto (Italie). Olivia Giubboni, clavicembalo ; Fabrizzio Ammetto, Angelo Cicillini et Luca Venturi, violons. L’Orfeo ensemble di Spoleto, direction : Fabrizio Ammetto. 1 CD Tactus TC 672247. Code barre 8007194104066. Enregistré à Spoleto en septembre 2006, livret bilingue italien/anglais. Durée totale : 76’01’’.

 

Il reste encore de la musique d’ à découvrir. Plusieurs éditeurs s’y emploient de pied ferme : Naïve avec une intégrale en cours, et Brillant Classics qui nous préparent sans doute aussi un coffret intégral…

Tactus n’est pas en reste avec plusieurs découvertes dont cette approche de l’orgue Vivaldien. Attention, il ne s’agit pas ici de sempiternelles transcriptions modernes vers l’instrument fourre-tout qu’est l’orgue, car en ce domaine, tout est permis sans limites. Ici par contre, il s’agit bel et bien d’œuvres originales, tout au plus arrangées parfois, par des maîtres allemands (Bach ou Walther). Certes, le problème est que pour Vivaldi l’orgue reste un instrument profane, sorte de clavecin concertant à tuyaux, fait pour dialoguer avec les cordes. Mozart l’avait à son tour utilisé de la sorte dans ses fameuses sonates d’église. Donc point de grandes pièces solistes à destination liturgique, comme Frescobaldi en avait proposées dans ses divers livres. Nous restons en présence de petits orgues positifs en rapport de force avec l’orchestre vivaldien.

Cet enregistrement présente quelques concertos voués à cet instrument qui se plait à dialoguer avec les violons virtuoses, ce que Händel fût capable d’amener à son apogée dans ses propres concertos pour orgue, se souvenant de son passage en Italie, et des conseils de Corelli. Le premier concerto RV 584 fait même dialoguer deux orgues, marquant cette disposition caractéristique des orgues italiens toujours par paire, se faisant face dans le chœur des églises baroques.

Au cours du programme, on retrouve Bach et Walther qui s’amusèrent vraiment à reprendre certains petits bijoux qu’ils affectionnaient, en concertos pour orgue solo. On les imagine dialoguant et essayant leurs arrangements : « tu as vu ce que j’ai fait du concerto du vénitien ? » La phalange italienne de l’ensemble Orfeo de Spoleto, menée par Fabrizio Ammetto, soutient efficacement le jeu net et précis des solistes. Ce sont finalement des concertos sans grande prétention, mais qui s’écoutent avec beaucoup de plaisir, tel un bon vin pétillant du Piémont, de la région d’Asti.

(Visited 660 times, 1 visits today)

Plus de détails

Antonio Vivaldi (1678-1741) : Concerto en fa majeur RV 584 e il movimento, Concerto en fa majeur RV 775, Concerto en ut majeur RV 774, Sinfonia en la majeur RV Anh. 85, Concerto en ut mineur RV 766, Concerto RV 310, Movimento en ut majeur RV Anh. 76, Largo e andante en la majeur RV 746, Concerto en fa majeur RV 767. Johann Sebastian Bach (1685-1750) : Concerto en si mineur BWV 979 (d’après Vivaldi RV Anh. 10), Johann Gottfried Walther (1684-1748) : Concerto en si mineur (d’après Vivaldi RV 275). Angelo Silvio Rosati, Luca Scandali, orgues positifs de la pieve di Brizio, Spoleto (Italie). Olivia Giubboni, clavicembalo ; Fabrizzio Ammetto, Angelo Cicillini et Luca Venturi, violons. L’Orfeo ensemble di Spoleto, direction : Fabrizio Ammetto. 1 CD Tactus TC 672247. Code barre 8007194104066. Enregistré à Spoleto en septembre 2006, livret bilingue italien/anglais. Durée totale : 76’01’’.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.