À emporter, CD, Musique symphonique

Une Anglaise à la conquête du succès

Plus de détails

Sally Beamish (née en 1956) : Concerto n° 2 pour alto et orchestre « The Seafarer » ; Whitescape ; Sangsters. Tabea Zimmermann, alto, Orchestre de chambre de Suède, Örebro, direction Ola Rudner. 1 CD BIS 1241, code barre : 7318590012413. Enregistré en août 2003 et décembre 2005 dans la salle de concert d’Örebro, Suède. DDD. Notice trilingue (anglais, allemand, français). Durée : 58’47

 

De prime abord la musique de , compositrice quinquagenaire née à Londres, plait à de nombreux auditeurs issus de tous les horizons géographiques. Elle jouit donc d’une réputation internationale et reçoit de nombreuses commandes officielles également. Après avoir étudié le piano et l’alto, travaille au Royal Northern College of Music où elle apprend la composition avec Anthony Gilbert et Lennox Berkeley. Très rapidement démarre brillamment une carrière variée et intense dont le point saillant se concentre sur ses compositions orchestrales dont plusieurs ont été enregistrées. Voici un troisième CD concocté par le label suédois BIS dont le fabuleux catalogue mérite bien des détours et des écoutes enrichissantes. Trois œuvres datant du tournant du siècle illustrent parfaitement une musique souvent inspirée par la marche du monde et des références littéraires. Ainsi le Concerto n° 2 pour alto et orchestre (2001) inspiré par un poème du IXe siècle. La musique ne décrit pas mais suggère les vagues et les oiseaux marins (andante irrequieto) ou encore le chant du coucou (andante malevole). Sangsters (2002) inspiré par un poème écossais de la contemporaine Betty McKellar possède trois mouvements s’appuyant sur les trois strophes du texte. On y perçoit des échos de la cornemuse et du chant gaélique ainsi que des trouvailles orchestrales brillantes. Whitescape (2000) est relié à l’opéra basé sur la vie de Mary Scheller dont il constitue une sorte de « brouillons d’idées » utilisées dans les interludes rêveurs de cet opéra.

Toutes ces inspirations aboutissent à une musique quelque peu métallique, privilégiant souvent les notes longues, volontairement peu mélodique et rarement lyrique, élégante parfois bien que flirtant souvent avec une certaine austérité. Une marque de fabrique dont l’écoute affinera ces qualificatifs par trop approximatifs. L’, composé de 38 musiciens, exerce depuis 1995. Il vit une existence intense, riche d’expériences et de déclinaisons très diverses. Sous la baguette du chef suédois (violoniste de qualité et chef peu médiatique mais très expérimenté) la formation défend avec brio la musique expressive de Beamish. La qualité de leur réalisation invitera probablement à rechercher le contact avec leurs autres travaux.

Plus de détails

Sally Beamish (née en 1956) : Concerto n° 2 pour alto et orchestre « The Seafarer » ; Whitescape ; Sangsters. Tabea Zimmermann, alto, Orchestre de chambre de Suède, Örebro, direction Ola Rudner. 1 CD BIS 1241, code barre : 7318590012413. Enregistré en août 2003 et décembre 2005 dans la salle de concert d’Örebro, Suède. DDD. Notice trilingue (anglais, allemand, français). Durée : 58’47

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.