Plus de détails

Béla Bartók (1881-1945) : Concerto pour deux pianos, percussion et orchestre ; Concerto pour violon et orchestre n°1 ; Concerto pour vioConcerto pour alto et orchestre. Tamara Stefanovich, Pierre-Laurent Aimard, piano ; Nigel Thomas, Neil Percy, percussions  ; Gidon Kremer, violon ; Yuri Bashmet, alto. London Symphony Orchestra, Berliner Philharmoniker, direction : Pierre Boulez. 1 CD Deutsche Grammophon. Ref /code barre : 0 28947 77440 2. Enregistré en mars 2004 (London Symphony) et mai 2008 (Berliner Philharmoniker). Notice Trilingue : français, allemand et anglais. Durée : 70’35’’

 

Les Clefs ResMusica

La musique de Bartók joue un rôle essentiel dans la musique du XXe siècle. Et ce n’est pas seulement à cause d’instruments peu employés auparavant comme solistes à l’instar des percussions, ou d’utilisation particulière, comme le côté percussif, précisément, du piano. Pas seulement également à cause d’harmonies audacieuses. Le rythme est en effet un élément capital, et notre musicien s’est montré extrêmement novateur en la matière, tout comme Stravinsky à la même époque. Et se remémore ces deux grands rythmiciens dans ses propres œuvres, et leur accorde une place prépondérante dans ses concerts et dans ses enregistrements. Le CD proposé ici vient clore son anthologie d’œuvres orchestrales majeures de Bartók.

Outre des orchestres dont la qualité ne peut être remise en cause, Boulez s’entoure de solistes de grande envergure qui ont tous une expérience avérée de la musique du XXe siècle et de la musique contemporaine. En témoigne le pianiste qui a déjà travaillé avec Messiaen, Kurtág ou encore Ligeti. Dans le Concerto pour deux pianos, percussions et orchestre, il déploie toute sa palette sonore, de même que son ancienne élève et partenaire en duo  : du pianissimo au fortissimo, le son n’est jamais dur et les brillants instrumentistes servent magnifiquement l’écriture et le style bartókiens. Saluons également à cet égard la prestation des percussionnistes Nigel Thomas et Neil Percy dont les ponctuations, les dialogues, etc. vont soit dans le sens d’une osmose sonore soit dans celui d’un combat rageur avec les pianos. A noter la beauté des timbales au son parfois si velouté et doux. Cette exigence de sonorité se retrouve dans la célèbre Sonate pour 2 pianos et percussion du même Bartók.

Il faut bien le souligner, que ce soit l’orchestre ou les instrumentistes, tout dans cet enregistrement converge vers une perfection sonore pour un pur moment de plaisir musical : la qualité des attaques, l’équilibre entre les différentes parties solistes et orchestrales, la précision des nuances, la conduite des lignes mélodiques, etc. En un mot, la pensée musicale aiguisée et irréprochable de au service d’une direction d’orchestre et de solistes d’une qualité exceptionnelle.

Les atmosphères, tour à tour inquiétantes (cf. début du 1er mouvement du Concerto pour 2 pianos et percussion), fougueuses (cf. début du 1er mouvement du Concerto pour 2 pianos et percussion), dansantes (cf. début du 2e mouvement du Concerto pour violon), douces (cf. début du 2e mouvement du Concerto pour alto)… alternent avec élégance et facilité grâce à un professionnalisme et un métier incontestables. Sans oublier la qualité de son du violon enchanteur de qui sait émouvoir, comme par exemple au début du premier mouvement du concerto pour violon enregistré ici, et la profondeur du timbre de l’alto de qui ne peut qu’interpeler l’auditeur. Un très beau CD à écouter et réécouter…

Plus de détails

Béla Bartók (1881-1945) : Concerto pour deux pianos, percussion et orchestre ; Concerto pour violon et orchestre n°1 ; Concerto pour vioConcerto pour alto et orchestre. Tamara Stefanovich, Pierre-Laurent Aimard, piano ; Nigel Thomas, Neil Percy, percussions  ; Gidon Kremer, violon ; Yuri Bashmet, alto. London Symphony Orchestra, Berliner Philharmoniker, direction : Pierre Boulez. 1 CD Deutsche Grammophon. Ref /code barre : 0 28947 77440 2. Enregistré en mars 2004 (London Symphony) et mai 2008 (Berliner Philharmoniker). Notice Trilingue : français, allemand et anglais. Durée : 70’35’’

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.