Concerts, La Scène, Musique d'ensemble

Les Passions / Les Sacqueboutiers : Cantem Nadal encara !

Plus de détails

Toulouse. Cathédrale Saint-Etienne. 8-XII-2008. Noël Baroque Occitan. Musiques traditionnelles arrangées par Eric Montbel. Equidad Barès : chant, percussions ; Renat Jurié : chant, percussions ; Guy Bertrand : chant, hautbois, flûtes, clarinettes, tambourin béarnais ; Éric Montbel : cornemuses, clarinettes, percussions ; Nadia Lavoyer : soprano ; Nirina Bougès : violon ; Étienne Mangot : violes de gambe ; Jean-Pierre Canihac : cornet à bouquin, cornet muet ; Daniel Lassalle : sacqueboutes ; Laurent Le Chenadec : basson. Les Passions et les Sacqueboutiers. Direction, chant, flûtes, percussions  : Jean-Marc Andrieu.

C’est chose connue, aime partager la musique et a le sens de la fête. Son ouverture le conduit ce soir à proposer un mélange de genres inouï.

Cette association de deux groupes de musiciens baroques, comme et et de quatre musiciens et chanteurs traditionnels n’allait pas de soi. Entre la culture baroque sophistiquée et la tradition orale, il a fallu certainement négocier et beaucoup travailler. En tous cas, le résultat est confondant de naturel et de charme. Noël redevient une fête simple et belle.

Le païen et le religieux sont à égalité, les musiques savantes et traditionnelles sont main dans la main. Une panoplie impressionnante d’instruments nous a été proposée, ce qui confère à ce programme, très bien construit en trois parties, des couleurs surprenantes. La première partie vocale et instrumentale reprend des arrangements de Noëls traditionnels du sud de la France. Le sourire et le charme admirable de Nadia Lavoyer permet de débuter cette partie avec l’impression qu’un ange est venu nous rejoindre. Sa voix douce et aérienne, ses abelimmenti véloces, son phrasé élégant font merveille. Lorsque les autres chanteurs la rejoignent, en voix naturelles et plus corsées, ils le font avec délicatesse dans une écoute mutuelle réjouissante. Ce n’est que petit à petit que le tempérament volcanique d’Equidad Barès se révèle. Tandis que la présence charismatique de Renat Jurié se déploie pour irradier en fin de concert. Les autres instrumentistes, dont , ont chanté dans le cours du programme, mais c’est leur capacité à changer d’instruments avec naturel qui a été le plus charmant. Plusieurs cornemuses nous rappellent que cet instrument est quasi universel, tandis qu’hautbois, flûte traverse, clarinette ont été utilisés avec virtuosité apportant une palette de couleurs riches et contrastées par les soins d’Eric Montbel et Guy Bertrand.

Puis, dans plusieurs pièces instrumentales les virtuoses baroques des Passions et des Sacqueboutiers ont donné le meilleur de leur sensibilité et de leur musicalité raffinée. Enfin pour la dernière partie plusieurs Noëls toulousains ont permis à tous de se retrouver, invitant même l’assistance très nombreuse à participer. Durant tout le concert, Jean-Marc Andrieu ne s’est pas contenté de faire se suivre des pièces afin de mettre en valeur les uns ou les autres mais il a proposé des mélanges intimes de différentes formes de musicalité.

Les instrumentistes cantonnés à un seul instrument sont arrivés à les utiliser de manières diverses. Ainsi Nirina Bouges se servira de son délicat violon comme d’une guitare, Etienne Mangot, violiste virtuose comme l’on sait, a utilisé sa viole un peu comme une contrebasse en «pizz». C’est le sémillant Laurent Le Chenadec au basson qui a été le plus piquant de la soirée, alternant un legato de rêve quand il chante avec Nadia Lavoyer et des sons percussifs délicieusement stimulants dans les moments plus populaires, n’hésitant pas à danser en jouant !

Les deux Sacqueboutiers, Jean Pierre Canillac et Daniel Lasalle, avec un son de grande classe reconnaissable immédiatement ont apporté beaucoup d’émotions, d’humour et de finesse dans leurs interventions.

Ce concert restera comme un moment de grâce et de paix, d’entente entre les hommes qui convient bien au sens élargi de la fête de Noël, par le partage de l’amitié et le respect entre musiciens d’horizons si divers. Merci à Jean-Marc Andrieu et ses complices de proposer une entrée dans le temps de l’avant si belle et si heureuse, comme douze apôtres en mission pacifique. Ce concert sera diffusé sur France Musique le 22 décembre 2008.

Crédit photographique : © Patrice NIN

Plus de détails

Toulouse. Cathédrale Saint-Etienne. 8-XII-2008. Noël Baroque Occitan. Musiques traditionnelles arrangées par Eric Montbel. Equidad Barès : chant, percussions ; Renat Jurié : chant, percussions ; Guy Bertrand : chant, hautbois, flûtes, clarinettes, tambourin béarnais ; Éric Montbel : cornemuses, clarinettes, percussions ; Nadia Lavoyer : soprano ; Nirina Bougès : violon ; Étienne Mangot : violes de gambe ; Jean-Pierre Canihac : cornet à bouquin, cornet muet ; Daniel Lassalle : sacqueboutes ; Laurent Le Chenadec : basson. Les Passions et les Sacqueboutiers. Direction, chant, flûtes, percussions  : Jean-Marc Andrieu.

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.