À emporter, CD, Musique d'ensemble

Saint-Saëns canonisé par Brigitte Engerer

Plus de détails

Camille Saint-Saëns (1835-1921) : Concertos pour piano n°2 en sol mineur op. 22 et n°5 en fa majeur opus 103 « Egyptien ». Brigitte Engerer, piano, Ensemble Orchestral de Paris, direction : Andrea Quinn. 1 CD Mirare MIR 079 code barre : 3 760127 220794. Enregistré en juin 2008 à Levallois Perret. Notice trilingue (français, anglais, allemand). Durée : 55’

 

Les Clefs ResMusica

Après un superbe enregistrement en compagnie de Boris Berezovsky consacré à des œuvres pour deux pianos de Rachmaninov, continue de graver chez Mirare pour notre plus grand plaisir. Cette fois, elle est seule au piano pour interpréter deux des concertos de , les plus connus, c’est-à-dire le deuxième et le cinquième.

Et là encore, c’est un coup de maître. En effet, la pianiste fait merveilleusement sonner son instrument. En témoignent les passages rhapsodiques, à l’instar du début du premier mouvement du Concerto n°2, clin d’œil à Bach et ses Toccatas, début qui semble improvisé, et dont la couleur poétique donnée ici ne peut qu’émouvoir. De même, les nombreux passages virtuoses sont parfaitement réalisés : gammes et arpèges, chants et contre-chants, tout est précisément dosé et perceptible. Les plans sonores sont impeccablement exécutés, tandis que les grands traits rapides restent tout à fait intelligibles grâce à une utilisation à la fois intelligente et précise de la pédale. De même, la couleur orientale souhaitée par le compositeur dans son Concerto n°5 ressort, pas de manière ostentatoire, mais révélant au contraire comment un esprit européen peut s’approprier des références africaines. Aucun excès, encore une fois, tout dans la mesure et la qualité.

Mesure et qualité sont également des termes qui correspondent à l’interprétation de l’ sous la direction rigoureuse et sensible d’ qui, elle aussi, offre un subtil dosage entre les différents pupitres de son orchestre et également l’instrument soliste.

Du grand art, pour du grand Saint-Saëns, et pour un grand moment de musique et d’émotion. Et une version qui vient se ranger à côté de celle des plus grands, comme Richter par exemple… Merci !

Plus de détails

Camille Saint-Saëns (1835-1921) : Concertos pour piano n°2 en sol mineur op. 22 et n°5 en fa majeur opus 103 « Egyptien ». Brigitte Engerer, piano, Ensemble Orchestral de Paris, direction : Andrea Quinn. 1 CD Mirare MIR 079 code barre : 3 760127 220794. Enregistré en juin 2008 à Levallois Perret. Notice trilingue (français, anglais, allemand). Durée : 55’

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.