Plus de détails

Henri Duparc (1848-1933). Intégrale des mélodies. Michèle Losier, mezzo-soprano ; Daniel Blumenthal, piano. 1 CD Fuga Libera FUG552. Code-barre : 5400439005525. Enregistré en septembre 2008 au Concertgebouw de Bruges. Livret trilingue (français, néerlandais et anglais). Durée : 61’44’’.

 

Quel étrange personnage que celui d’ ! Il demeurera à jamais dans l’histoire de la musique pour ses seize mélodies (plus un duo baryton / soprano, «La Fuite») qui sont seize merveilles de fusion absolue entre le texte et la musique. Et pourtant… La vie de Duparc ne fut pas simple. Né dans une famille aisée, il peut se consacrer à la composition, même si cette discipline s’avère déjà être une souffrance. Composées dans la douleur (de 1874 à 1885) les seize mélodies de Duparc sont autant de mini-scènes dramatiques, «opéras-minute» avant l’heure. Atteint de ce que l’on nommait à l’époque de «maladie nerveuse» et qu’on qualifierait de nos jours de troubles mentaux, Duparc cessa de composer en 1885 pour s’éteindre en… 1933, après avoir détruit nombre de pages. Son seul élève, l’amiral compositeur Jean Cras (1879-1932), qu’il appelait affectueusement «le fils de mon âme», sera comme le prolongateur de la sensibilité de son Maître.

C’est dire à quel sommet musical s’attaque dans ce disque la mezzo-soprano  ! Remarquée en 2008, lorsqu’elle fut lauréate du «Concours International Reine Elisabeth de Belgique», elle nous entraîne pourtant sur une fausse route, se perdant dans les méandres compliqués de cette musique. De prime abord, son timbre capiteux séduit. Puis, très vite, l’ennui s’installe, chaque page devenant un «copier-coller» de la précédente. La tâche est rude dans cette poignée de mélodies et la jeune chanteuse ne parvient pas à capter l’attention. De plus, pour qui connaît déjà ces œuvres, l’écoute ne sera pas trop distraite par la diction aléatoire (comme bien des mezzo-sopranos…) de . Mais songeons un instant à l’auditeur profane qui découvre ces seize merveilles, et qui pourrait se croire confronté à un cycle de mélodie chantées en finnois ou en serbo-croate…

est jeune, elle possède les couleurs et la texture d’une voix d’opéra : laissons-lui le temps et nous serons certainement surpris !

(Visited 85 times, 1 visits today)

Plus de détails

Henri Duparc (1848-1933). Intégrale des mélodies. Michèle Losier, mezzo-soprano ; Daniel Blumenthal, piano. 1 CD Fuga Libera FUG552. Code-barre : 5400439005525. Enregistré en septembre 2008 au Concertgebouw de Bruges. Livret trilingue (français, néerlandais et anglais). Durée : 61’44’’.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.