À emporter, Audio, Musique de chambre et récital

Angelika Kirchschlager, une sortie à resaluer pour Hugo Wolf…

Plus de détails

Hugo Wolf (1860-1903), Lieder. Angelika Kirchschlager, mezzo-soprano ; Helmut Deutsch, piano. 1 CD Sony classical. Code-barre : 886973918920. Enregistré du 26 au 29 août 2003, Casino Baumgartner, Vienne, Autriche. Notice trilingue (anglais, allemand et français). Durée : 70’38’’.

 

En 2004, faisait partie d’une équipe qui proposait un magnifique outil afin de faire mieux connaître l’œuvre de Wolf : Le tombeau d’Anacréon, d’après le poème homonyme de Gœthe mis en musique par le compositeur, aux éditions La Dogana. L’objet proposé à l’époque consistait en un livre et un CD. On pouvait lire une introduction sur (qu’on retrouve dans le texte de présentation ici sous une forme abrégée) et des précisions sur ses rapports avec la musique et la poésie, le tout sous la plume de Frédéric Wandelère. Plus spécifiquement centré sur la voix et le Lied, le texte de Florian Rodari permettait d’appréhender aisément l’art de Wolf.

Aujourd’hui, Sony classical propose l’acquisition du CD seul. Certes, on peut regretter l’absence du livre si soigné qui accompagnait sa sortie, mais il faut avouer que l’enregistrement, même amputé de l’ouvrage, vaut le détour. Il propose un florilège de poètes principalement allemands, comme Gœthe, Mörike, Eichendorff, Keller. Une exception à noter : la présence de textes de Lord Byron. Ensuite, il offre un aperçu varié de l’art lyrique de Wolf en matière de Lieder : sujets divers, tempi différents et atmosphères distinctes se succèdent.

C’est l’occasion, pour l’auditeur, d’écouter une interprétation vraiment sensible par la mezzo-soprano , qui s’investit pleinement, sans trop en faire. Elle est parfaitement soutenue et accompagnée dans ce sens par le pianiste , dont le jeu subtil se marie parfaitement aux nuances vocales de la cantatrice. La chaleur du timbre d’Angelika Kirchschlager, l’émotion qui émane de son articulation aux inflexions bien pesées et précises ne peuvent que toucher. D’autant que la prise de son, bien maîtrisée, permet une perception claire de sa voix, avec cependant un piano quelque peu assourdi.

Une belle réussite à (re)saluer.

(Visited 62 times, 1 visits today)

Plus de détails

Hugo Wolf (1860-1903), Lieder. Angelika Kirchschlager, mezzo-soprano ; Helmut Deutsch, piano. 1 CD Sony classical. Code-barre : 886973918920. Enregistré du 26 au 29 août 2003, Casino Baumgartner, Vienne, Autriche. Notice trilingue (anglais, allemand et français). Durée : 70’38’’.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.