Concerts, La Scène, Musique d'ensemble

La passion transcendée et partagée

Plus de détails

Monestiés. Eglise Saint-Pierre. 07-VI-2009. Dietrich Buxtehude (1637-1704) : Alles, was ihr tut BuxWV 4. Jean-Sébastien Bach (1685-1750) : Nach dir, Herr, verlanget mich BWV 150 ; Christ lag in Tobesbanden BWV 4. Ensemble vocal et instrumental Endimione. Avec : Hélène Médous, Jennifer Lutter, Stéphanie Pons, Laura Prieu, violons ; Joana Cambon, alto ; Pablo Garrido, violoncelle ; Guy Durrieu, viole de gambe ; Patrick Vivien, théorbe ; Camille Borzeix, basson ; Didier Borzeix, orgue. Direction : Didier Oueillé

Endimione

Les arabesques des violons et du basson s’enlacent, s’élèvent à l’infini, douces et humbles et dès les premiers instants de ce concert, la grâce agit. Dans un silence absolu, l’église Saint-Pierre de Monestiés qui a dû refuser du monde tant le public s’est pressé à ce concert, accueillait l’ensemble vocal et instrumental, Endimione. Le programme qu’ils nous ont proposé, intitulé «le Voyage à Lübeck» montre combien le génie peut transcender l’existence de chacun. Et peut-être d’abord celle des interprètes eux-mêmes. Car cet ensemble amateur, au sens le plus noble du terme, nous a révélé que de différences il n’y a pas, entre professionnels ou non, lorsque le niveau d’interprétation et d’engagement atteint un tel niveau.

Et pour ce faire, ce programme rappelle dans son intitulé la rencontre que bien souvent l’on considère décisive dans la vie de Bach, qui se rendit à Lubeck pour entendre celui qui à l’époque passait pour un musicien de génie, Buxtehude. Mais à entendre ces œuvres une question surgit : d’où Bach tenait-il, alors qu’il était encore si jeune, cette voix intérieure qui fait de ces cantates de jeunesse (BW4 et 150) des chefs-d’œuvre aussi absolus ?

L’ensemble instrumental et vocal Endimione, a su donner par sa fervente interprétation un éclairage subtil à cette interrogation. La direction de donne une impulsion qui libère musiciens et chanteurs du moindre doute. Il permet ainsi aux musiciens et aux chanteurs de nous faire entendre l’amertume et la fragilité qui caractérisent l’être humain dans la cantate BW4, Christ lag in Todesbanden. Le continuo est admirablement équilibré, révélant quelques jeunes talents à l’aube d’une carrière prometteuse, dont le violoncelliste Pablo Garrido et la bassoniste Camille Borzeix. Le premier violon Hélène Médous parvient à de subtiles et radieuses nuances.

Tous les pupitres de l’ensemble vocal sont parfaitement équilibrés et donnent aux duo, trio et tutti une profondeur qui touche parfois même au sublime, comme dans le duo soprano/alto dans la cantate BW4, Den Tod niemand…. Accompagné du violoncelle au phrasé hypnotisant, ce duo est d’une fascinante sensualité. Tous les autres pupitres possèdent des qualités apportant des nuances théâtrales (les basses) ou expressives (les ténors). Dans les deux cantates de Bach et dans celle de Buxtehude, la belle homogénéité dont ils font preuve réduit à néant les doutes pour donner à la flamme son inextinguible transcendance.

L’ensemble des interprètes d’Endimione a su nous faire partager un instant fugace, mais pourtant éternel, qui tel la chaconne qui conclut la cantate BWV 150, nous entraîne sans cesse du doute à la sublimation.

Crédit photographique : © DR

(Visited 98 times, 1 visits today)

Plus de détails

Monestiés. Eglise Saint-Pierre. 07-VI-2009. Dietrich Buxtehude (1637-1704) : Alles, was ihr tut BuxWV 4. Jean-Sébastien Bach (1685-1750) : Nach dir, Herr, verlanget mich BWV 150 ; Christ lag in Tobesbanden BWV 4. Ensemble vocal et instrumental Endimione. Avec : Hélène Médous, Jennifer Lutter, Stéphanie Pons, Laura Prieu, violons ; Joana Cambon, alto ; Pablo Garrido, violoncelle ; Guy Durrieu, viole de gambe ; Patrick Vivien, théorbe ; Camille Borzeix, basson ; Didier Borzeix, orgue. Direction : Didier Oueillé

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.