Chronologie de Carl Nielsen (1865-1931)

Aller + loin, Dossiers

« Une affiche de concert jaunie par le temps et abandonnée à sa solitude dans un dossier oublié est-elle à jamais condamnée au silence ? Nous voulons croire que ce triste destin apparemment inexorable mérite de recevoir un démenti cinglant, ne serait-ce que le temps d’une lecture. » Voilà comment débute ce dossier élaboré par le président fondateur de l’Association française Carl Nielsen. Pour accéder au dossier complet : Sur les traces de Carl Nielsen

 

Ce second article de notre série « Sur les traces de » se propose d’indiquer à grands traits les principales étapes de la vie du compositeur danois . Ce résumé permettra au lecteur de replacer facilement les informations à venir dans le déroulement biographique du principal compositeur scandinave de la première moitié du 20e siècle. Chaque article à suivre apportera les informations complémentaires en fonction des thèmes traités..

1861 : Les parents de , Niels Jorgensen dit «Niels le peintre» (1835-1915) et Maren Kirstine (1833-1897), s’installent avec leurs cinq enfants dans une maison située à Sortelung à proximité du petit village de N. Lyndelse sur l’île de Fionie au Danemark.

1864 : Le père de Carl Nielsen revient chez lui après huit mois d’absence passés à l’armée dans le cadre du conflit territorial opposant le Danemark à l’union Allemagne-Autriche.

1865 : Carl August Nielsen naît un 9 juin et est baptisé le 13 août de la même année. Une ancienne tradition rend compte du nom de famille dérivé du prénom du père. Ainsi «Nielsen» signifie: «fils de Niels». Carl vivra en Fionie jusqu’en 1884.

1874 : Première composition, une Polka en la majeur.

1878 : En mars la famille déménage dans une nouvelle maison, connue à présent comme «la maison d’enfance de Carl Nielsen» et transformée en musée.

1879 : Confirmé, le jeune Carl devient apprenti chez un marchand. Peu après son patron fait faillite et le garçon se retrouve sans activité rémunérée pendant l’été. Il en profite pour préparer son examen d’entrée dans une formation musicale militaire: le 16e bataillon basé à Odense, la grande ville de la Fionie. Il remporte le concours et se voit engagé le 1er novembre. Il joue du bugle et du trombone alto.

1883 : En mai Carl Nielsen rend visite au plus célèbre compositeur danois vivant de son temps, Niels Wilhelm Gade à Copenhague, également directeur du conservatoire de musique de la capitale danoise. Il contacte aussi Valdemar Tofte, professeur de violon réputé au sein du même établissement. Le but: obtenir son admission au conservatoire. En décembre il passe son examen avec succès et démissionne de l’orchestre du régiment.

1884 : Entrée au conservatoire de musique de Copenhague (en janvier). Il y restera trois années (1884-1887). Son instrument principal est le violon.

1888 : Le 8 janvier naît son premier enfant, un fils nommé comme lui Carl August Nielsen (1888-1963). Le 8 septembre il se fait connaître avec sa Suite pour cordes op.1, lors d’un concert à Tivoli, le grand parc d’attraction de Copenhague.

1889 : Nielsen est engagé comme second violoniste du rang dans l’Orchestre du Théâtre royal de Copenhague. Il y restera pendant une quinzaine d’années, soit jusqu’en 1905.

1890 : Il obtient une bourse d’études (Det Anckerske Legat) et part en Europe (Allemagne, France et Italie) pendant une dizaine de mois (1890-1891).

1891 : A Paris, le 2 mars, il rencontre la sculptrice danoise Anne Marie Brodersen (1863-1945). C’est le coup de foudre. Ils se marient «officieusement» à Paris le 10 avril entourés d’un groupe d’amis. Le mariage officiel a lieu le 10 mai dans l’église anglaise de Florence. Le 9 décembre vient au monde leur premier enfant, une fille prénommée Irmelin Johanne Nielsen (1891-1974).

1892 : Le 28 avril se déroule la première soirée de compositions de Carl Nielsen où l’on présente pour la première fois ses chansons sur des textes de J.P. Jacobsen (op.4).

1893 : Création de la Rhapsodie symphonique le 24 février. 4 mars: naissance d’une deuxième fille Anne Marie Frederike Nielsen (1893-1983) surnommée Søs tout au long de sa vie.

1894 : Création de la Symphonie n°1 en sol mineur op. 7 le 14 mars. Octobre-novembre: voyage en Allemagne et en Autriche. Rencontre Brahms le 7 novembre.

1895 : première exécution de la Suite symphonique pour piano op.8 le 5 mai. 5 septembre: naissance de son fils Hans Børge Nielsen (1895-1956). Compose la Sonate pour violon et piano n°1.

1896 : Le 18 mars Nielsen dirige sa Symphonie n°1 à Dresde.

1897 : mort de la mère de Carl Nielsen (28 janvier). 27 avril: création de Hymnus Amoris pour solistes, chœur et orchestre op.12.

1898 : Compose le Quatuor à cordes n°3.

1901 : Le gouvernement danois lui attribue une rente annuelle à vie pour l’aider dans sa création.

1902 : 28 novembre, création de l’opéra Saul et David, sous la direction du compositeur. 1er décembre: première interprétation de la Symphonie n°2 op. 16, dite «Les Quatre tempéraments», également sous sa baguette.

1903 : Signe un contrat annuel avec l’éditeur de musique danois Wilhelm Hansen. De février à juillet il se rend à Athènes en compagnie de sa femme. Il compose son ouverture de concert Helios. En novembre il dirige sa Symphonie n°2 dans le cadre d’une série de concerts organisée par Ferruccio Busoni avec l’Orchestre Philharmonique de Berlin.

1904 : Compose la pièce chorale Søvnen (Le Sommeil) et le Quatuor à cordes n°4.

1905 : Démissionne de son poste de second violon à l’Orchestre royal.

1906 : Du Danske Mand, chanson à succès. 11 novembre: première de l’opéra Maskarade (composé entre 1904 et 1906).

1907 : Compose Jens Vejmand (Jean le cantonnier), une chanson qui connaît un triomphe (publiée dans Strofiske Sange/Chansons strophiques op.31).

1908 : Nommé chef d’orchestre au Théâtre royal. 6 avril: première de la pièce orchestrale Saga Drøm op.39. Fréquente le manoir Damgaard, près de Fredericia, où il trouve souvent, parmi ses amis, un refuge favorable à son travail de composition.

1912 : Compose la Sonate pour violon et piano n°2. 28 février: création de la Symphonie n°3 «Espansiva» et du Concerto pour violon et orchestre op.33. 28 avril: il dirige sa Symphonie n°3 au Concertgebouw d’Amsterdam.

1914 : Elabore Serenata in vano. Carl Nielsen démissionne du Théâtre royal. Commence à diriger l’Orchestre Symphonique de Göteborg (Suède). Dirige aussi l’Association Musicale (Musikforening) de Copenhague.

1916 : 1er février, création de la Symphonie n°4 «Inextinguible». Carl et Anne-Marie entament des négociations en vue d’une séparation.

1917 : Chaconne pour piano op.32 et Thème avec variations pour piano op.40.

1918 : Composition de Pan et Syrinx pour orchestre (1917-1918). Dirige à Göteborgjusqu’en 1922.

1919 : Musique de scène pour la pièce Aladdin op.34. 28 juin: le couple Nielsen se résigne à la séparation. Officialisation le 26 septembre.

1920 : Voyage aux Pays-Bas, Grande-Bretagne, France, Espagne et Hongrie Il rencontre notamment Béla Bartók et Zoltan Kodaly. Ecrit la musique de scène pour Moderen. Suite pour piano.

1922 : Compose principalementla Symphonie n°5 op.50, Printemps en Fionie op.42 et le Quintette à vents op.43. Renoue avec Anne Marie. Ils revivent ensemble. Publie le Livre de Mélodies à l’intention des hautes écoles populaires (Folkehøjskolens Melodibog) en compagnie de Thomas Laub, Thorvald Aagaard et Oluf Ring.

1923 : Concerts à Londres (avec principalement la Symphonie n°4, le Concerto pour violon et Aladdin). Compose Prélude et thème avec variations pour violon seul.

1925 : En février il rencontre Arnold Schoenberg lors d’un séjour à Menton (France). 9 juin: célébration nationale de son 60e anniversaire. Publication d’une série d’essais: Levende Musik (Musique vivante). Décembre: première de la Symphonie n°6 dite «Semplice».

1926 : Concert à Paris (avec la création du Concerto pour flûte et orchestre). Rencontre, entre autres, Arthur Honegger et Maurice Ravel.

1927 : Publication de ses succulentes mémoires de jeunesse : Mon enfance en Fionie (Min fynske Barndom). Dirige le premier concert symphonique de la nouvelle Radio danoise.

1928 : Composition du Concerto pour clarinette et orchestre op.57. Trois Pièces pour piano op. 59. Prélude et Presto pour violon seul.

1929 : Préludes pour orgue.

1930 : Compose pour la pièce de Hans Christian Andersen Amor og Digteren et les Trois Motets.

1931 : En janvier Carl Nielsen est nommé directeur de l’Académie royale danoise de musique. Son opéra Saul et David est donné à Stockholm. Composition de Commotio pour orgue. 3 octobre: victime de plusieurs crises cardiaques il décède à l’Hôpital universitaire de Copenhague. 9 octobre: il est inhumé au cimetière (Vestre Kierkegaard) de la capitale.

Banniere-ClefsResmu-ok

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.