À emporter, Audio, Musique d'ensemble

Cantates et concertos comiques

Plus de détails

Michel Corrette (1707-1795) : Concerto comique V « La Femme est un grand embarras », Concerto comique XXIX « La Marche du Huron » ; Pierre de La Garde (1717-ca 1792) : La Sonate, cantate ; Marin Marais (1656-1728) : La Sonnerie de Ste Geneviève du Mont de Paris ; Nicolas Racot de Granval (1676-1753) : La Matrone d’Ephèse, cantate ; Philippe Courbois (1705-1730) : Dom Quichotte, cantate. Dominique Visse, contre-ténor. Café Zimmermann, direction : Pablo Valetti. 1 CD Alpha 151. Code-barre : 3760014 191510. Enregistré en décembre 2008 aux Dominicains de Haute Alsace, Guebwiller. Notice de présentation bilingue (français, anglais) ; durée : 66’09’’

 

Quoique ce produit, dont la pochette est très largement illustrée par l’huile sur toile de Charles-Antoine Coypel, soit intitulé «Dom Quichotte», la cantate de , proposée ici en fin de programme, est la seule des œuvres à avoir directement trait au héros de Cervantès.

Il ne s’agit donc pas, comme on pourrait le croire, d’un disque thématique consacré au chevalier à la triste figure. Le fil conducteur qui lie les différentes pièces de ce CD, au programme très intelligemment conçu, se trouve dans les différentes formes d’humour (burlesque, satire, ridicule, grivois, parodie…) qui marquent tour à tour chacun des morceaux qui le constituent. Que ce soit avec les pièces instrumentales (deux ravissants concertos de Corrette, ainsi que l’évocation par Marin Marins des cloches de la montage Sainte-Geneviève) ou avec les trois cantates interprétées ici par , l’auditeur de ce CD est convié à un voyage musical qui le conduit des foires Saint-Germain ou Saint-Laurent aux salons de Madame de Pompadour. Partout, le rire règne en maître, et l’émotion qui se dégage du l’écoute provient du décalage entre un texte volontiers narquois, qui n’hésite pas à se moquer de nos vanités humaines tout en nous prenant à parti, et d’une musique qui, en dépit de l’auto-parodie volontiers mise en avant dans certains de ces morceaux (notamment La Sonate de Pierre de la Garde), n’arrive pas à ne pas être touchante. On appréciera tout particulièrement, à cet égard, la découverte de la cantate de Racot de Grandval La matrone d’Ephèse, dans laquelle on se prend à compatir aux souffrances d’un personnage en tous points ridicule…

L’interprétation de ces diverses pièces est tout simplement magistrale, les instrumentistes de l’ensemble faisant preuve de leur brio habituel. Tous contribuent à ce que pièces légères et comiques soient finalement prises avec le plus grand sérieux.

Avec sa voix de contre ténor reconnaissable entre toutes, sans doute laide mais si touchante, toujours impeccablement juste et bien placée (même lorsqu’il chante en baryton…), réussit des prodiges en matière de caractérisation musicale. La manière dont il colore les interventions des quatre personnages de La matrone d’Ephèse, ainsi que celles du récitant est littéralement stupéfiante.

En somme, un CD recommandé à tous ceux qui redoutent d’affronter les longues soirées d’hiver et qui consistera pour ceux qui pourraient être gagnés par la mélancolie ambiante le plus joyeux des remontants.

(Visited 295 times, 1 visits today)

Plus de détails

Michel Corrette (1707-1795) : Concerto comique V « La Femme est un grand embarras », Concerto comique XXIX « La Marche du Huron » ; Pierre de La Garde (1717-ca 1792) : La Sonate, cantate ; Marin Marais (1656-1728) : La Sonnerie de Ste Geneviève du Mont de Paris ; Nicolas Racot de Granval (1676-1753) : La Matrone d’Ephèse, cantate ; Philippe Courbois (1705-1730) : Dom Quichotte, cantate. Dominique Visse, contre-ténor. Café Zimmermann, direction : Pablo Valetti. 1 CD Alpha 151. Code-barre : 3760014 191510. Enregistré en décembre 2008 aux Dominicains de Haute Alsace, Guebwiller. Notice de présentation bilingue (français, anglais) ; durée : 66’09’’

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.