Danse , La Scène, Spectacles Danse

llámame mariachi de La Ribot : Vidéo danse

Plus de détails

Paris. Centre Georges Pompidou. 11-XI-2009. La Ribot : llámame mariachi. Direction, chorégraphie, scénographie et réalisation du film : La Ribot. Musique : atom™. Supervision musicale et mixage son : Clive Jenkins. Lumière et direction de la photographie : Daniel Demont. Interprétation : Marie-Caroline Hominal, La Ribot, Delphine Rosay.

Une performance en deux parties composées d’un film et d’une intervention scénique, ou quand la chorégraphe espagnole s’éloigne de plus en plus de son public.

Mon premier est un film vidéo d’une trentaine de minutes, constituant la première partie de llámame mariachi, le nouvel opus de la chorégraphe espagnole, qui vit et travaille à Genève depuis quatre ans. Pour sa première incursion dans l’image filmée, n’a fait confiance qu’à elle-même, tenant d’une main tremblante la caméra ou la confiant alternativement à l’une de ses deux danseuses, Marie-Caroline ou Delphine Rosay, pour des plans serrés ou plus larges. L’image, bien que riche (pointage d’objets hétéroclites) et dynamique (vitesse, pas) est tellement bougée qu’elle est visuellement difficile à suivre. On serait tenté de conseiller à de laisser un vidéaste professionnel réaliser des images d’une meilleure qualité technique.

Mon deuxième est une sorte de performance, où les trois danseuses se retrouvent sur le plateau, assises derrière une table recouverte de livres et d’objets divers, parmi lesquels on croit reconnaître ceux du film. Chuchotant entre elles, quasiment inaudibles, elles semblent (presque) indifférentes à la présence d’un public. Le contraste entre ces apartés chuchotés et la lenteur extrême de leurs gestes produit un effet comique, vite contredit par la lecture à haute voix de textes extraits des livres qui jonchent la table. L’un d’entre eux est intitulé «L’idiotie», le célèbre ouvrage de Jean-Yves Jouannais, paru en 2004 aux éditions Beaux-Arts Magazine. Tout un programme !

Mon tout est un spectacle abscons, où l’humour légendaire de la chorégraphe espagnole, auteur de savoureuses Pièces distinguées qui conjuguaient efficacité conceptuelle et économie de moyens, se dissout dans une ambition de vidéaste inachevée. Peut-être la forme solo convient-elle seule à cette artistique habituellement drôle, excentrique et iconoclaste ?

Crédit photographique : © Isabelle Meister

(Visited 253 times, 1 visits today)

Plus de détails

Paris. Centre Georges Pompidou. 11-XI-2009. La Ribot : llámame mariachi. Direction, chorégraphie, scénographie et réalisation du film : La Ribot. Musique : atom™. Supervision musicale et mixage son : Clive Jenkins. Lumière et direction de la photographie : Daniel Demont. Interprétation : Marie-Caroline Hominal, La Ribot, Delphine Rosay.

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.