Le fatras poétique de Prévert

Concerts, La Scène, Spectacles divers

Grenoble. MC2. 01-XII-2009. Textes de Jacques Prévert (1900-1977). Frédéric Pierrot, comédien. Sébastien Texier, saxophone, clarinettes. Manu Codjia, guitare. Christophe Marguet, batterie. Henri Texier, contrebasse. Son : Charles Caràlini. Lumières : Alain Bernard Billy

Prévert Blues

Non, il ne s’agit pas là d’un concert de musique classique, ni même d’un spectacle mettant en scène de la musique classique. Mais cette démarche artistique autour de l’univers de Jacques Prévert est un appel à l’ouverture et à la curiosité. Parce qu’elle sort des sentiers battus, et que c’est un hommage à la hauteur d’un auteur tour à tour engagé ou fantaisiste, tour à tour léger ou émouvant, qui sculptait un monde imaginaire ancré dans le monde réel en jonglant avec les mots d’une manière inimitable. Le choix de créer un spectacle regroupant quatre musiciens et un comédien n’est pas anodin, et est une réelle prise de risque. Comment mettre en regard les mots et la musique au service d’un auteur aussi riche et insaisissable que Jacques Prévert ? Comment ne pas trahir son goût de l’absurde et son regard aiguisé sur le monde ? Sa poésie si particulière ?

Pari réussi pour Frédéric Pierrot et ses acolytes. Le comédien nous offre une prestation hors pair, dans une mise en scène très riche. Incarnant tour à tour divers personnages, il s’empare de l’univers de Prévert, le rendant visible et vivant sans le trahir. La musique se glisse sans heurts dans les mots et les pensées, leur fait écho, les souligne, parfois les complète. On peut cependant regretter certains passages de musique seule qui, certes, auront eu le mérite de satisfaire les amoureux du jazz – visiblement nombreux – mais rompent la «bulle» de Prévert. Ce spectacle reste cependant un magnifique hommage à un personnage qui aimait brouiller les pistes et passer d’une forme d’art à une autre.

Crédit photographique : Henri Texier © Paul Evrard

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.