Aller + loin, Dossiers, Histoire de la Musique

Dictionnaire de la musique finlandaise : lettre A

Plus de détails

Beaucoup de musiques ont structuré la vie musicale très fébrile d’Helsinki et des provinces finlandaises. Presque toutes sont tombées dans l’oubli, quelques-unes, peut en réalité, font parties du patrimoine autochtone voire international. Ces réalisations perdues, copiées ou négligées méritent de laisser quelques traces dans l’histoire de la musique occidentale. Pour accéder au dossier : Dictionnaire de la musique finlandaise

 

AALTOILA, Heikki (Johannes) (Hausjärvi, 11 décembre 1905-Helsinki, 12 janvier 1992). Compositeur.

Vie

Fils d’un musicien et acteur amateur, le jeune Heikki fait ses études de front (1928-1934) à l’Université et au Conservatoire d’Helsinki (Institut de Musique) où il a pour maîtres Ernst Linko, Erkki Melartin et Leevi Madetoja. A l’Université ses enseignants ont pour nom Ilmari Krohn et Toivo Haapanen. Il effectue plusieurs voyages d’études en Europe. Il joue du piano pour le cinéma muet mais aussi de la contrebasse dans l’Orchestre des étudiants de l’Université. Il dirige l’orchestre de l’Université à partir de 1932 et l’orchestre des étudiants de l’Institut de Technologie (Polyteknikkojen Orkesteri) entre 1939 et 1956. Il enseigne la musique et devient directeur assistant du département d’enregistrement de la Radio finlandaise (1939-1944). Il se produit aussi comme chef d’orchestre et se manifeste comme chef permanent de l’Orchestre du Théâtre National à partir de 1934 et ce jusqu’en 1973. Avec l’orchestre et la troupe du Théâtre il effectue des tournées en Europe (Stockholm, Göteborg, Copenhague et aussi Vienne, Budapest, Moscou, Leningrad). Il enseigne ensuite à l’Académie Sibelius de 1971 à 1978. Aaltoila est aussi critique musical pour Uusi suomi (Nouvelle Finlande) entre 1943 et 1986. Il reçoit une récompense de la Fondation Culturelle finlandaise en 1971. Prix «Jussi» pour la meilleure musique de film de l’année en 1954 et 1955.

Esthétique

Aaltoila compose principalement de la musique de scène pour le Théâtre National. Il laisse plus de 150 partitions dans ce registre ! Ce corpus porte à lui seul sa renommée. Sa musique, souvent vive et tonique, s’inscrit dans une esthétique néo-classique mais sait emprunter à divers styles allant de la musique du Moyen Age au plus récent modernisme

Catalogue

Musique pour orchestre : Kylätansseista (Danse villageoise/The Village Dance), pour orchestre, 1934, 6. ’♦ Puiset rattaat (Le Chariot de bois/Wooden Wagon), suite pour orchestre, 1936, 7’. ♦

Musique de scène : musique pour environ 150 pièces. Musiikkia näytelmään Itsevaltiaan kuolema (Musique pour la pièce La Mort du tsar/Music to the play The Death of the Czar), pour orchestre, 1938, 16’, d’après la pièce de l’écrivain russe Dmitri Sergeïevitch Merejkovsky (1865-1941), création : 1938, Helsinki. ♦ Musiikkia näytelmään Meidän kaupunkimme (Musique pour la pièce Notre Petite Ville/Musique to the play, Our Town), 1939, 20’, pour orchestre, orgue, chœur mixte, chœur de garçons, texte : de l’auteur américain Thornton Wilder (1897-1975), traduction T. T. Kaila, création : Helsinki, 1939. ♦ Musique pour la pièce Klaus, The Lord of Louhikko (Klaus, le seigneur de Louhikko), pour orchestre et célesta, 1942, 25’, pièce de la finlandaise Maria Jotuni (1880-1943), création : Helsinki, 1942. ♦ Musique pour la pièce Asia, 1942, pour orchestre, saxophone, orgue, voix de garçons, 20’, pièce de Henri René Lenormand (Français, 1882-1951), traduction : Jœl V. Lehtonen, création : Helsinki, 1942. ♦ Musique pour la pièce Sappho, pour orchestre, 1945, 18’, pièce de Franz Grillparzer (Autrichien, 1791-1872), création : Helsinki, 1945. ♦ Musique pour la pièce pour enfants Through the Skies (A travers les cieux), pour orchestre, piano, célesta et voix, 1945, 34’, pièce du Finlandais Toini Aaltonen (1906-1083) (finnois), création : Helsinki, 1945. ♦ Musique pour la pièce The Fool’s Court (La cour de l’idiot), pour orchestre, piano, célesta et voix, texte : Raul Roine (Finlandais, 1907-1960) (finnois), création : Helsinki, 1946. ♦ Musique pour la pièce Niels Ebbesen, pour orchestre, 1946, 18’, texte du Danois Kaj Munk (1898-1944), création : Helsinki, 1946. ♦ Musique pour la pièce Miss Julie (Mademoiselle Julie), pour orchestre, accordéon, harmonium, mandoline, piano et chœur mixte, 1948, 23’, pièce de August Strindberg, (Suédois, 1848-1912), traduction de Aarne Michael Tallgren, création : Helsinki, 1948. ♦ Musique pour la pièce A Streetcar Named Desire (Un tramway nommé désir), pour orchestre, quatuor de saxophones, piano, célesta, 1950, 45’, texte : Tennessee Williams (écrivain américain, 1911-1983), création : Helsinki, 1950. ♦ Musique pour la pièce Anne of the Thousand Days (Anne des mille jours), pour orchestre, mezzo-soprano, alto, ténor et baryton, 1951, 28’, texte : Maxwell Anderson, dramaturge américain (1888-1959), trad. Toini Aaltonen, création : Helsinki, 1951. ♦ Musique pour la pièce Barrabas, pour orchestre et voix, 1951, 27’, texte : du Belge d’expression française Michel de Ghelderode (1898-1962), trad. finnoise K. Ingman, création : Helsinki, 1951. ♦ Musique pour la pièce L’Augellino Belverde (L’uccellini belverde/L’Oiseau vert), pour orchestre, 2 saxophones, piano, célesta et voix, 1952, 54’, texte : Carlo Gozzi (italien, 1720-1806, trad. finnoise Rita Arvelo et K. Jalkanen, création : Helsinki, 1952. ♦ Musique pour la pièce The Clouds (Les Nuages), pour orchestre, célesta, mandoline, banjo et chœur de femmes, 1952, 27’, texte : Aristophane (poète grec, 447-380 av. JC), traduction finnoise V. Arti, création : Helsinki, 1952. ♦ Musique pour la pièce Le malade imaginaire, pour orchestre, 1953, 20’, pièce de Molière (1622-1673), création : Helsinki, 1953. ♦ Musique pour la pièce The Road of Damascus (La Route de Damas), pour orchestre et instruments solistes : cor anglais, clarinette et basse, 1954, 16’, texte : August Strindberg (suédois, 1849-1912), création : Helsinki, 1954. ♦ Musique pour la pièce Tarquinus Superbus, pour orchestre, 1954, 16’, texte : Eino Leino (écrivain finlandais d’expression finnoise, 1878-1926), création : Helsinki, 1954. ♦ Musique pour la pièce Berenike, pour orchestre, chœur d’hommes, chœur de femmes, solistes : alto, ténor, baryton, 1954, 25’, texte : du Finlandais Vilho Helanen (1899-1952), finnois, création : Tampere, 1954. ♦ Musique pour la pièce The Merchant of Venice (Le Marchand de Venise), pour orchestre, chœur mixte et voix solistes : soprano, alto, ténor, baryton, 1955, 25’, texte : William Shakespeare (anglais, 1564-1616), traduction finnoise : Paavo Cajander, création : Helsinki, 1955. ♦ Musique pour la pièce Cat on a Hot Tin Roof (La Chatte sur un toit brûlant), pour orchestre, quatuor de saxophones, guitare, piano, chœur mixte et solistes (soprano, alto, ténor, baryton, basse), 1956, 34’, texte : Tennessee Williams, traduction finnoise : S. Mikkola, création : Helsinki, 1956. ♦ Musique pour la pièce Iphigenia in Aulis, pour orchestre, piano, célesta, illustrations, 1957, 18’, d’après Euripide (poète grec, 480-406 av. JC), création : Helsinki, 1957. ♦ Musique pour la pièce Cyrano de Bergerac, pour orchestre, 1958, 25’, texte : du Français Edmond Rostand (1868-1918), création : Helsinki, 1958. ♦ Musique pour la pièce Night Soul (L’Âme noire), pour orchestre, chœur d’hommes et baryton-basse, 1958, 14’, pièce de Huugo Jalkanen (Finlandais, 1888-1969), finnois, création : Helsinki, 1958. ♦ Musique pour la pièce Julius Caesar, pour orchestre et mezzo-soprano, 1959, 18’, texte : Shakespeare, traduction finnoise : Paavo Cajander, création : Helsinki, 1959. ♦ Musique pour la pièce Phaidra (Phèdre), pour orchestre avec en solistes cor anglais et clarinette, 1959, 8’, pièce de Jean Racine (Français, 1639-1699), création : Helsinki, 1959. ♦ Musique pour la pièce Tshu Yuan, pour orchestre, piano préparé, domra (luth russe), chœur de femmes, chœur d’hommes, 1959, 28’, texte : Kuo Mo Jo (Chinois, 1892-1972), traduction finnoise de E. Sinervo, création : Helsinki, 1959. ♦ Musique pour la pièce A Dream Play (Le Songe), pour orchestre, orgue, piano, célesta, chœur mixte et solistes vocaux (alto, ténor, baryton et basse), 1959, 32’, texte : Strindberg (finnois), création : Helsinki, 1959. ♦ Musique pour la pièce Le Talisman, pour orchestre, guitare, accordéon, 1961, 42’, texte : Johann Nestroy (écrivain autrichien, 1801-1862), création : Helsinki, 1961. ♦ Musique pour la pièce Andorra, pour orchestre, 1962, 15’, texte : Max Frisch (Suisse, 1911-1991), création : Helsinki, 1962 ♦ Musique pour la pièce Agamemnon, pour orchestre, 1962, 24’, texte : Eschyle (Grec, 525-456 av. JC), création : Helsinki, 1962. ♦ Musique pour la pièce : Storm Bird (Oiseau de tempête), pour orchestre, 1962, 20’, texte : L. Kokkonen, création : Helsinki, 1962. ♦ Musique pour la pièce Becket, pour orchestre, orgue, clavecin, guitare, mezzo-soprano, texte : Jean Anouilh (Français, 1910-1987), traduction finnoise : K. Salosaari, création : Helsinki, 1962. ♦ Musique pour la pièce Le bourgeois gentilhomme, pour orchestre, 1963, 28’, texte : Molière, création : Helsinki, 1963. ♦ Musique pour la pièce The Taming of the Shrew (La Mégère apprivoisée), pour orchestre, 1963, 32’, texte : Shakespeare, création : Helsinki, 1964. ♦ Musique pour la pièce Macbeth, pour orchestre, chœur de femmes, chœur d’hommes, trois altos en solistes, 1964, 25’, texte : Shakespeare (trad. finnoise : P. Cajander), création : Helsinki, 1964. ♦ Musique pour la pièce The Magic Bonnets (Les Chapeaux magiques), pour orchestre, chœur mixte et solistes (mezzo-soprano, 2 altos, 2 barytons, basse et voix de garçons), 1964, 28’, texte : du Finlandais Pirkko Karppi (1926-1975), finnois, création : Helsinki, 1964. ♦ Musique pour la pièce Marat, pour orchestre, harmonium, chœur mixte, chœur d’hommes, 1965, 30’, texte : Peter Weiss (Allemand, 1916-1982), traduction finnoise : M. Kilpi, création : Helsinki, 1965. ♦ Musique pour la pièce Faust, pour orchestre, guitare, orgue, chœur mixte, chœur d’hommes, chœur de femmes, solistes vocaux : ténor, baryton, basse, 1966, 16’, texte : Johann Wolfgang von Gœthe (Allemand, 1749-1832), trad. finnoise : V. Juva, création : Helsinki, 1966. ♦ Musique pour la pièce The Great Highway (La Grande route), pour orchestre, 1976, 16’, texte : Strindberg, création : Helsinki, 1967. ♦ Musique pour la pièce Kullervo, pour orchestre, orgue, chœur d’hommes, chœur de femmes, texte : Aleksis Kivi (Finlandais, 1834-1872), finnois, création : Helsinki, 1972. ♦

Musique pour le cinéma : réalisations pour environ 75 films. La plus connue de ses musiques est Marche de mariage (Wedding March) composée pour le film de Edvin Laine, Täällä Pohjantähden alla (Là, sous l’Etoile du Nord / Here, Beneath the North Star), 1968, 3’30. Cette valse apaisée, mélancolique et élégante doit manifestement à la fameuse Valse triste du grand devancier qu’est Jean Sibelius. Citons aussi les musiques pour Vetaraanin, Kvinnan bakom et Princessa Ruusunen.

Lire l’intégralité de la lettre «A» en PDF

(Visited 889 times, 1 visits today)

Plus de détails

Beaucoup de musiques ont structuré la vie musicale très fébrile d’Helsinki et des provinces finlandaises. Presque toutes sont tombées dans l’oubli, quelques-unes, peut en réalité, font parties du patrimoine autochtone voire international. Ces réalisations perdues, copiées ou négligées méritent de laisser quelques traces dans l’histoire de la musique occidentale. Pour accéder au dossier : Dictionnaire de la musique finlandaise

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.