À emporter, Audio, Musique symphonique

Xavier de Maistre célèbre Zabaleta

Plus de détails

Manuel de Falla (1876-1946) : Danse espagnole n°1 ; Joaquín Rodrigo (1901-1999) : Concierto de Aranjuez ; Francisco Tárrega (1852-1909) : Recuerdos de la Alhambra ; Enrique Granados (1867-1909) : Valses Pœticos H. 147  ; Alberto Ginastera (1916-1983) : Concerto pour harpe op. 25  ; Milonga. Xavier de Maistre, harpe ; Orchestre symphonique de la radio de Vienne, direction Bertrand de Billy. 1 CD RCA 88697644362. Code barre : 886976443627. Enregistré en septembre et décembre 2009. Livret trilingue (français, anglais, allemand). Durée : 68’13.

 

Les Clefs ResMusica

La rencontre avec le célèbre harpiste Nicanor Zabaleta (1907-1993) a marqué un tournant dans la vie de , au moment où il envisageait de suivre une autre voie en faisant l’ENA. C’est pour lui rendre hommage qu’il publie ce disque grand public Aranjuez composé de musiques espagnoles et argentines, essentiellement dans des arrangements.

Zabaleta a fait beaucoup au XXe siècle pour la connaissance de la harpe et de son répertoire : des arrangements bien sûr, notamment du répertoire baroque, et la création d’œuvres de Germaine Tailleferre, Milhaud, Villa-Lobos, Rodrigo ou Ginastera. Avec ces compositeurs entre autres, la harpe cesse d’être un instrument de salon, pour jeunes filles de bonne famille.

Seule pièce de ce disque écrite originellement pour harpe, le Concerto de Ginastera (créé par Zabaleta en 1965) permet à de montrer l’étendue et la variété de son toucher dans cette musique imprégnée de rythmes et de mélodies d’Amérique du Sud. Outre les passages virtuoses (arpèges, glissandos) mais également délicats, la harpe devient instrument de percussion, solidement accompagnée par l’. De Ginastera, Xavier de Maistre propose également Milonga (une danse d’Argentine ancêtre du tango), pièce au rythme chaloupé écrite à l’origine pour voix et piano (Canción del árbol del olvido).

Une autre pièce concertante, cette fois de Rodrigo, figure sur ce disque, non pas le Concierto serenata pour harpe et orchestre, écrit pourtant pour Zabaleta en 1952, mais le très célèbre Concierto de Aranjuez, dans une transcription du compositeur créée par le harpiste basque en 1974. Tant que l’orchestre ne couvre pas le soliste, les danses qui parsèment l’œuvre, la mélodie nostalgique et langoureuse de l’Adagio supportent assez bien d’être jouées dans cette version avec harpe.

Le reste du programme est constitué d’arrangements, parfois de Xavier de Maistre lui-même, de tubes de la musique espagnole, la Danse espagnole tirée de La vida breve de , à l’origine pour orchestre, Recuerdos de la Alhambra de Tárrega, pour guitare et les Valses poéticos de Granados, pour piano. L’élégance et la délicatesse de la sonorité de la harpe sont surprenantes dans ce répertoire souvent sanguin, chaud et brillant, et même si on retourne avec plaisir à la version originale, ces arrangements sont le moyen de mettre en valeur un instrument qui reste relativement rare hors de l’orchestre symphonique.

Plus de détails

Manuel de Falla (1876-1946) : Danse espagnole n°1 ; Joaquín Rodrigo (1901-1999) : Concierto de Aranjuez ; Francisco Tárrega (1852-1909) : Recuerdos de la Alhambra ; Enrique Granados (1867-1909) : Valses Pœticos H. 147  ; Alberto Ginastera (1916-1983) : Concerto pour harpe op. 25  ; Milonga. Xavier de Maistre, harpe ; Orchestre symphonique de la radio de Vienne, direction Bertrand de Billy. 1 CD RCA 88697644362. Code barre : 886976443627. Enregistré en septembre et décembre 2009. Livret trilingue (français, anglais, allemand). Durée : 68’13.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.