Mot-clef : Bertrand de Billy

Le singulier Otello de Roberto Alagna à l’Opéra Bastille

Le singulier Otello de Roberto Alagna à l’Opéra Bastille

Roberto Alagna offre au public parisien son Otello qu’il avait déjà abordé, non sans témérité, à Orange en 2014. Ces représentations avaient soulevé de nombreuses réticences. Pas assez large la voix, trop lourd le rôle ! Cinq ans plus tard, la voix de Roberto Alagna semble avoir encore évolué.  Passons brièvement sur la mise en scène d’Andrei Șerban qui date de 2004 et qui se patine progressivement au fur et à mesure ...
Emilie_Brouchon___Opera_national_de_Paris-Un-Bal-masque-17.18---Emilie-Brouchon---OnP--18--1600

À l’Opéra de Paris, Un bal masqué pour Sondra Radvanovsky

Un bal masqué est une œuvre verdienne sinon rare, en tout cas peu donnée et les dernières représentations de cette production n’avaient pas laissé un souvenir impérissable. Pourtant, cette reprise réserve quelques jolies surprises et confirme que Sondra Radvanovsky est peut-être actuellement une des plus grandes chanteuses verdiennes de la scène internationale. Nous ne reviendrons pas sur la mise en scène de Gilbert Deflo dont le travail se résume à ...

Des remplaçants pour James Levine au Met

C’est le chef Emmanuel Villaume qui dirigera les représentations de janvier 2018 de la Tosca du MET en remplacement de James Levine. Bertrand de Billy dirigera quant à lui les représentations d’avril et mai 2018.
carmen onp pontet

Carmen à l’opéra de Paris, entre miracle et frustrations

Carmen est un opéra populaire mais très difficile à distribuer. En témoigne une abondante discographie, jamais totalement satisfaisante. En mettant notre ténor national au centre de la reprise de la mise en scène réussie de Calixto Bieito, l’Opéra de Paris s’assurait un Don José de grande classe au milieu d’une distribution malheureusement trop hétérogène. Annoncé souffrant, et en difficulté tout au long de la soirée, Roberto Alagna est néanmoins allé ...
5840379e0000000000000000_medium

Les voix à l’honneur dans Iphigénie en Tauride au Palais Garnier

En passant les grilles du Palais Garnier, on se demandait, un peu atterrée, quelle mouche nous avait piquée de nous porter volontaire pour ce spectacle, dont la mise en scène en 2006 nous avait profondément affligée, si ce n'est une distribution plus que prometteuse. Or, la soirée s'est révélée absolument magnifique. Krzysztof Warlikowski a manifestement repensé sa production de bout en bout, et l'a débarrassée de tous les éléments qui la ...
La Juive 2

Belles images pour une pâle Juive à Munich

La Juive de Jacques-Fromental Halévy à Munich, une soirée bien peu nécessaire pour une œuvre difficile, malgré les belles images de Calixto Bieito. Il y a deux manières possibles de monter La Juive. L'une consisterait à la prendre pour ce qu'elle est, un grand divertissement mondain où la profusion est la qualité suprême. L'autre est extraire du très ambigu livret de Scribe, sans doute un des plus médiocres de l'histoire ...

Nouveau clash à Vienne : de Billy s’en va !

Nouveau clash à l’opéra de Vienne après le départ brutal de son chef Franz Welser-Möst, c’est au tour du chef d’orchestre Bertrand de Billy de claquer la porte et d’annuler tous ses projets avec le prestigieux opéra viennois « aussi longtemps que Dominique Meyer sera à la direction de l’Opéra d’État de Vienne, je ne reviendrai pas »  comme l’a indiqué le chef français au quotidien autrichien Kurier.  
Forza 1

Voix fortes pour destins verdiens à Munich

La Force du destin, entre guerre, vengeance et ascétisme, n’est peut-être pas l’opéra le plus adapté à la période des fêtes, mais certaines distributions peuvent aider à faire passer même dans ces conditions le plus mal bâti des grands opéras de Verdi. Pour sa troisième et dernière première verdienne de cette année anniversaire (après Simon Boccanegra et Le Trouvère), l’Opéra de Bavière a adjoint à Anja Harteros et Jonas Kaufmann ...
bertrand-de-billy

À Pleyel, concert en demi-teintes avec Bertrand de Billy

C'est la Symphonie en la majeur qui ouvrait ce concert, une œuvre remarquable d'un point de vue formel et composée en 1850 par un Saint-Saëns tout juste âgé de 15 ans. Évidemment, l'héritage des classiques se veut palpable et c'est là le cœur du problème : Bertrand de Billy l'a dirigée comme un Mozart ou un Beethoven, c'est-à-dire avec une battue rigoureuse et immuable ne tenant pas toujours compte des élans ...
Munich Boccanegra 1

Munich : Simon Boccanegra abandonné par l’orchestre

Créée il y a plus d’un an à l’English National Opera et reprise au début du mois de juin à Munich, la production de Boccanegra par Dmitri Tcherniakov trouve en cette unique représentation à l’occasion du Festival d’Opéra de Munich la distribution qui aurait dû être celle de la première munichoise, Krassimira Stoyanova comme Ramón Vargas s’étant chacun, pour des raisons différentes, retirés de la première série – tant mieux ...
regine_crespin_vign2

Premier Concours Régine Crespin

Affluence des grands jours pour le premier concours de chant lyrique Régine Crespin. Il était temps qu’une compétition digne de ce nom honore enfin celle qui fut la plus grande représentante du chant français au milieu du XXe siècle, la première française à aller sur la scène de Bayreuth et une professeur reconnue, à l’origine de nombreux talents. Un concours de chant présente plusieurs zones d’ombres : un concours est-il utile ? Si ...
mahler2

Mahler : de l’hyperinflation aux années 2010

Si Mahler commençait à s’imposer durablement dans les années 1970. La décennie 1980 fut celle de l’hyperinflation avec une multiplication des enregistrements. Cette fascination pour le compositeur ne fit que s’amplifier et les disques, même en temps de crise de la musique enregistrée, continuent de se multiplier ! La deuxième partie de cette analyse passe au crible les étapes de cette croissance exponentielle. L’hyperinflation des intégrales Entre 1980 et 1995, le ...
Così fan tutte à Salzbourg 2009 : un spectacle au top

Così fan tutte à Salzbourg 2009 : un spectacle au top

Un an après leur Don Giovanni salzbourgeois, la même équipe scénographique emmenée par le metteur en scène Claus Guth proposait avec ce Così fan tutte la dernière levée de la trilogie Da Ponte, où nous retrouvions les mêmes qualités que l’année précédente, sans les petits défauts qui pouvaient irriter par ci par là, faisant de ce spectacle un des plus aboutis et convaincants que nous ayons vus (depuis Ponnelle !) dans ...
Don Giovanni à Salzbourg 2008

Don Giovanni à Salzbourg 2008

Mozart au Festival de Salzburg, beaucoup sans doute en rêvent encore sans pouvoir assouvir leur désir. Aussi la publication vidéo des spectacles du prestigieux festival est toujours la bienvenue pour permettre au plus grand nombre de profiter, aujourd’hui dans d’excellentes conditions techniques (image haute définition, son au confort moderne) et pour quelques euros, de ce qui est réservé à quelques happy few chaque été. On le sait toutefois, le prestige ...
Lutte contre « l’oubli »

Première collaboration de Bertrand de Billy avec l’Orchestre de Paris

Pour sa première collaboration avec l’Orchestre de Paris, Bertrand de Billy, jeune chef français dont la carrière s’épanouit surtout dans la sphère germanique, a voulu frapper un grand coup. Il n’est qu’à voir l’éclectisme autant que l’exigence du programme pour s’en convaincre : deux siècles de musique en une heure et demie, entre valeurs sûres et œuvres plus discrètes. Moins connu que la fameuse Passacaille op. 1, Im Sommerwind concourt à tordre ...
Don Giovanni s’est perdu dans les bois

Don Giovanni s’est perdu dans les bois à Salzbourg

Festival de Salzbourg En 2006, Claus Guth avait signé pour l’ouverture de la nouvelle «Salle Mozart» du Festival des Noces de Figaro remarquables, mélancoliques et incroyablement légères ; ce succès incontestable a donné l’idée à Jürgen Flimm de construire avec le même metteur en scène un cycle Mozart/Da Ponte, terminé en 2009 par un Così fan tutte dont le metteur en scène a reconnu lui-même l’échec – une reprise complète du cycle ...
Xavier de Maistre célèbre Zabaleta

Xavier de Maistre célèbre Zabaleta

La rencontre avec le célèbre harpiste Nicanor Zabaleta (1907-1993) a marqué un tournant dans la vie de Xavier de Maistre, au moment où il envisageait de suivre une autre voie en faisant l’ENA. C’est pour lui rendre hommage qu’il publie ce disque grand public Aranjuez composé de musiques espagnoles et argentines, essentiellement dans des arrangements. Zabaleta a fait beaucoup au XXe siècle pour la connaissance de la harpe et de son ...
Pelléas en version de référence

Pelléas en version de référence par Laurent Pelly / Bertrand de Billy

Après les versions Strosser/Gardiner (Arthaus – Opéra de Lyon 1987) musicalement irréprochable mais à la mise en scène trop statique et Stein/Boulez (DG - Welsh National Opera 1992) exemplaire en tout points, cette nouvelle parution en DVD de Pelléas et Mélisande coiffe au poteau ses prédécesseurs. La mise en scène de Laurent Pelly est un exemple de théâtre. Les divers rires, pleurs ou halètement des personnages, tous ces bruits expressifs pourtant ...
Xavier de Maistre joue Haydn

Xavier de Maistre joue Haydn

On présente Xavier de Maistre comme l’une des figures de la harpe classique. Pour rendre hommage à Haydn d’une manière spéciale, il a fait le choix d’adapter à son instrument des symphonies initialement écrites pour clavier. Bien sûr, le choix est «musicalement correct», puisque de telles transcriptions étaient fréquentes à l’époque, et qu’Haydn lui-même avait l’habitude de transcrire ses œuvres. Mais le jeu de Maistre nous prouve tout au long ...
Pour un plateau d’exception

Carmen londonienne : pour un plateau d’exception

Malgré les défauts de la production de Francesca Zambello, il fallait être des spectateurs de cette Carmen londonienne, ne fut-ce que pour voir et entendre un grand couple d’opéra. Car Elīna Garanča a tout pour être la grande Carmen des dix années à venir. Le timbre est somptueux, la voix bien menée et projetée, et l’actrice très crédible, belle et majestueuse. Il ne lui manque qu’un accent français un peu ...
Pour Patricia Kopatchinskaja…

Pour Patricia Kopatchinskaja…

Le toujours actif label Col Legno nous gratifie d’un disque de concertos pour violon et orchestre de compositeurs autrichiens; ces partitions sont enregistrées en concert dans le cadre du festival Wien Modern. Le porte drapeau de ce disque réside dans la présence de la jeune Patricia Kopatchinskaja, véritablement déchaînée et engagée au maximum dans la défense de ces belles musiques. Près de trois générations de compositeurs au programme: le grand-père: Otto ...
Dukas, le temps de l’affirmation

Dukas, le temps de l’affirmation

Ariane et Barbe bleue, unique chef d’œuvre lyrique de Paul Dukas connaît cette saison un retour au premier plan discographique, avec deux versions, et scénique avec trois nouvelles productions à Turin, Francfort et Paris. D’ailleurs, ce coffret Œhms nous offre dans le rôle titre Deborah Polaski qui assurait les représentations parisiennes et il est fort amusant de constater que le coffret est illustré de photos de cette production (par ailleurs ...
Don Calros Ramon Vargas

Don Carlos avec Ramón Vargas, pur chef-d’œuvre

Don Carlos, le plus abouti des opéras français de Verdi est enfin donné dans son intégralité, avant toutes les coupures, même celles opérées dès la création, à l’Opéra de Paris en 1867. Si le fait de remonter à la partition d’origine est légitime, ce sont les justifications dramatiques qui donnent raison à ce retour du texte primitif, à l’urtext, et au travail premier des librettistes et du musicien. Une version ...
bertrand-de-billy

Bertrand de Billy, un chef d’orchestre à l’école

Les journalistes, qu’ils soient de la presse écrite ou d’Internet, n’ont pas le monopole des questions aux stars. Ainsi, la classe de 4e4 du Lycée français de Vienne a-t-elle rencontré Bertrand de Billy, avant de le voir diriger Roméo et Juliette au Staatsoper. Le chef d’orchestre, qui dirige actuellement Die Fledermaus, puis la cinquième de Malher et Idomeneo en janvier et qui part en tournée au Japon en février, a ...
Wagner, de Bayreuth à Barcelone

Wagner par Bertrand de Billy, de Bayreuth à Barcelone

Le label Opus Arte nous offre en DVD séparés et maintenant en coffret (référence OA0962BD), la mouture catalane du Ring mis en scène par Harry Kupfer. Créée au festival de Bayreuth en 1988 sous la baguette de Daniel Baremboim, cette scénographie fut présentée dans une nouvelle version au Staatsoper de Berlin avant d’être importée au Liceu de Barcelone en 2003 et 2004. Tout a été dit sur la mise en scène ...
Les sortilèges de Schulhoff

Les sortilèges de Schulhoff

Klangbogen Vienne En parallèle du Don Giovanni de Mozart, le Festival Klangbogen présente les très rares Flammen du compositeur pragois Erwinn Schulhoff. Professeur reconnu, virtuose itinérant et partisan des idées communistes (il écrivit d’ailleurs un oratorio sur le texte allemand du manifeste du parti communiste), compositeur prolifique à l’inspiration multiple, l’artiste eut le malheur de croiser le nazisme. Arrêté et déporté lors de l’invasion de l’URSS par les Allemands, il décéda ...
Don Juan à l’hôtel

Don Juan à l’hôtel

Klangbogen Vienne Vienne célèbre Mozart en cette année des 250 ans de sa naissance et le moins que l’on puisse dire c’est que le visiteur frise l’overdose ! Un parcours auditif «Calling Mozart» proposant au touriste de se familiariser rapidement avec Mozart à Vienne a été installé à travers la ville, un immonde «centre d’information Mozart» jouxte le Staatsoper, alors qu’une navrante exposition de l’Albertina ne dépasse pas le stade de la ...
Sangre y violencia para Don Juan

Sangre y violencia para Don Juan

Il y a quatre ans, le trublion de la mise en scène d’opéra Calixto Bieito (lire l’article sur l’Enlèvement au sérail du même metteur en scène à Berlin) montait un Don Giovanni au Liceu de Barcelone qui souleva vents et marées. Caractérisée par une violence soutenue, le portrait qu’il a brossé du Don Giovanni de Mozart surprend par son audace. Une fois l’ouverture terminée, une mercedes surgit sur la scène, de ...
Roberto Alagna - A la croisée des chemins.

Roberto Alagna – A la croisée des chemins

En 1995, au TCE, Alagna déjà faisait chavirer ses nombreux fans avec l’un des plus beaux airs de notre répertoire, « Champs paternels ». Quatre ans plus tard, à Pleyel, il récidivait par un sensationnel « Amant Jaloux ». Ces choix étaient d’un chanteur hors pair professant, pour sa gloire, le goût de l’opéra français classique (et rare), et celui de la diction, devenue quasi légendaire. Miracles qui perdurent dans son dernier disque. La ...