La Scène, Opéra, Opéras

Peter Grimes, le chef d’œuvre de Britten par David Alden

Plus de détails

Gand, Vlaamse Opera. 10-VII-2010. Benjamin Britten (1913-1976) : Peter Grimes, opéra en un prologue et trois actes sur un livret de Montagu Slater. Mise en scène : David Alden. Décors : Paul Steinberg. Costumes : Brigitte Reiffenstuel. Lumières : Adam Silverman. Chorégraphie : Maxine Braham. Avec Jorma Silvasti, Peter Grimes ; Judith Howarth, Ellen Orford ; Peter Sidhom, Captain Balstrode ; Carole Wilson, Mrs Sedley ; Rebecca de Pont Davies, Auntie ; Liesbeth Devos, First Niece ; Tineke Van Ingelgem, Second Niece ; Graeme Danby, Swallow ; Leigh Melrose, Ned Keene ; Christopher Lemmings, Bob Boles ; Milcho Borovinov, Hobson ; Philip Sheffield : Reverend Horace. Symfonisch Orkest & Koor van de Vlaamse Opera (chef de chœur : Yannis Pouspourikas), direction : Leif Segerstam

En clôture de cette saison placée sous la thématique du «contre-courant», l’Opéra des Flandres nous a proposé une nouvelle production de Peter Grimes, en collaboration avec l’English National Opera et l’Opera d’Oviedo. Alors que le public belge a encore en mémoire le splendide travail du metteur en scène présenté sur la scène de la Monnaie en 2004, nous avions hâte de découvrir l’orientation du travail de . Ce dernier, comme , ne travaille pas à l’aide d’un décor figurant de manière réaliste le Borough. Ici, l’espace scénique est simplement fermé par de larges panneaux patinés. Ces variations de matières et de couleurs, soulignées par les lumières soignées d’Adam Silverman installent adroitement le climat glauque et suffoquant dans lequel évolue Peter Grimes.

En observant les artistes en scène, le spectateur réalise rapidement que l’attrait de cette production ne réside pas dans l’esthétique des décors, minimalistes, ou dans les chorégraphies franchement dispensables de Maxine Braham. L’intérêt se situe plutôt dans le jeu d’acteur développé avec chaque soliste, mais aussi avec chacun des choristes qui leur permet de donner corps à la population du Borough et de palier au manque de détails du plateau. La distribution des rôles est la seconde réussite de cette soirée. Le ténor finlandais , habitué des rôles de Laca et Steva (Jenůfa de Janáček) ou encore de Loge (Rheingold de Wagner) incarnait pour la première fois Peter Grimes. Rude mais révélant subtilement les failles qui causeront sa perte, son personnage émeut et convainc, par sa présence vocale jamais écrasante. Les autres rôles masculins sont distribués avec soin. campe un captivant Balstrode au timbre chaud et profond. Chez les dames, incarne avec grâce Ellen Orford. La prise de rôle de en tant que Mrs Sedley est également une belle réussite. Quant aux nièces interprétées par et Tineke Van Ingelgem, elles expriment par les costumes enfantins toute l’ambigüité malsaine qui caractérise leurs personnages. Nous regrettons seulement que les deux chanteuses belges aient autant souffert du travail du chorégraphe. Leurs danses grotesques ne nourrissaient en effet en rien la mise en scène. Enfin, dans cette distribution remarquablement cohérente, seule Rebecca de Pont Davies apparait en retrait par un cruel manque de projection, alors que le rôle d’Auntie requiert un charisme tant scénique que vocal.

Au niveau de la fosse d’orchestre, a réalisé un excellent travail avec les musiciens flamants. Les cordes développent un son brillant et d’une belle stabilité dans les délicats aigus de l’acte I. La baguette du chef semble s’inspirer directement du témoignage enregistré par Britten chez Decca pour ce qui est des tempi. Au niveau des célèbres interludes orchestraux, la tempête s’avère moins réussie que les autres pages orchestrales, principalement par une balance moins subtile entre les différents pupitres. Le chœur de l’opéra des Flandres confirme ses qualités quant à la réactivité de l’ensemble, mais nous avons plusieurs fois été gênés par son côté écrasant.

Crédit photographique : (Peter Grimes) © Annemie Augustijns

 

Plus de détails

Gand, Vlaamse Opera. 10-VII-2010. Benjamin Britten (1913-1976) : Peter Grimes, opéra en un prologue et trois actes sur un livret de Montagu Slater. Mise en scène : David Alden. Décors : Paul Steinberg. Costumes : Brigitte Reiffenstuel. Lumières : Adam Silverman. Chorégraphie : Maxine Braham. Avec Jorma Silvasti, Peter Grimes ; Judith Howarth, Ellen Orford ; Peter Sidhom, Captain Balstrode ; Carole Wilson, Mrs Sedley ; Rebecca de Pont Davies, Auntie ; Liesbeth Devos, First Niece ; Tineke Van Ingelgem, Second Niece ; Graeme Danby, Swallow ; Leigh Melrose, Ned Keene ; Christopher Lemmings, Bob Boles ; Milcho Borovinov, Hobson ; Philip Sheffield : Reverend Horace. Symfonisch Orkest & Koor van de Vlaamse Opera (chef de chœur : Yannis Pouspourikas), direction : Leif Segerstam

Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.