À emporter, Actus Prod, CD, Musique d'ensemble

Panorama de la musique de la Renaissance

Plus de détails

Réforme & Contre-Réforme. 8 CDs Ricercar RIC101. Code barre : 5400439001015. Livre quadrilingue : 204 pages (français, anglais, allemand, néerlandais). Durée : 10’30.

 

Après le magnifique Guide des instruments anciens publié en 2009, récidive cette année à l’occasion du 30e anniversaire de son label Ricercar.

Le musicologue s’est attelé à une véritable gageure : esquisser en moins de cinquante pages, l’influence de la Réforme et de la Contre-Réforme sur la musique ! Il rappelle utilement le contexte historique, la naissance de la Réforme protestante en Allemagne et le rôle de Martin Luther, son écho principalement dans les pays nordiques de l’Europe. En musique, cela se traduit notamment par un retour aux langues vernaculaires dans la liturgie, même si le latin n’est pas abandonné, la constitution de recueils de chorals (ou de chants sur des psaumes dans la France calviniste), monodiques, puis polyphoniques, de style syllabique, destinés aux offices. L’auteur dresse donc un panorama de la musique destinée à la liturgie luthérienne en Allemagne (Johann Walter) et dans les pays scandinaves, calviniste dans les pays de langue française (Goudimel, de l’Estocart, Le Jeune) et aux Pays-Bas (Sweelinck), mais aussi anglicane (Tallis, Byrd). Il insiste bien sur le fait que cette musique trouve souvent son origine mélodique dans le plain-chant mais aussi dans la chanson populaire.

Il aborde ensuite la réaction de l’Église catholique romaine qui, dans le cadre du Concile de Trente (1545-1563), prône en musique une certaine sobriété et une simplification dans l’écriture pour une meilleure compréhension des textes (se rapprochant en cela de la Réforme). Peu appliqués en dehors de la chapelle pontificale (Palestrina, ou plus tard Allegri), ces principes sont battus en brèche par la musique qui se fait ailleurs à Rome, à Venise (Willaert, les Gabrieli, Monteverdi), Florence, Naples (Gesualdo) ou Milan : elle exprime des sentiments, peut être virtuose, ornementée, agrémentée de tensions harmoniques, les voix se marient et dialoguent avec les instruments… Avec la polychoralité, l’apparition de la monodie accompagnée, de l’oratorio, ce sont autant de phénomènes qui annoncent la période baroque. La distinction entre musique sacrée et profane est alors très floue. L’auteur évoque également la musique en France au XVIIe siècle, marquée notamment par le motet (à une ou deux voix, à double chœur) ou en Allemagne avec Lassus (XVIe siècle) mais aussi les grandes figures de la musique luthérienne au XVIIe, en particulier Schütz et Buxtehude, qui influenceront tant JS. Bach.

Huit disques accompagnent ce livre avec des enregistrements provenant du catalogue Ricercar, mais aussi d’Alpha, Harmonia Mundi, Gimell, Accent. On retrouve donc le , le Chœur de Chambre de Namur, l’, les Tallis Schollars, Faenza… dans du répertoire souvent rare. a par ailleurs fait enregistrer pour l’occasion un certain nombre de pièces par le jeune et prometteur ensemble Vox Luminis de Lionel Meunier.

Un coffret luxueux, riche en informations et explications, pointu mais passionnant pour qui s’intéresse à la musique ancienne et baroque.

Plus de détails

Réforme & Contre-Réforme. 8 CDs Ricercar RIC101. Code barre : 5400439001015. Livre quadrilingue : 204 pages (français, anglais, allemand, néerlandais). Durée : 10’30.

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.