À emporter, Audio, Musique de chambre et récital

Accents ibériques sur le plus vieil orgue français par Daniel Colcomb

Plus de détails

Francisco Correa de Arauxo (1584-1654) : Tiento II de segundo tono ; Cancio gaybergier glosada ; tiento LIX de medio registro de tiple de segundo tono. Manœl Rodrigues Cœlho (ca. 1555-ca. 1635) : Pange lingua sobre o canto chao do tiple de breves ; Tento de terceiro tom natural ; Tento do septimo tom natural. Peeter Cornet (ca. 1575-1633) : Fantasia ottavi toni ; Aria del granduca ; Fantasia primi toni. Abraham van der Kerckhoven (1618-1701) : Fantasia (en ut) ; Fantasia (en ré) ; Fantasia (en mi). Damien Colcomb à l’orgue historique (1501) de Lorris en Gâtinais (Loiret). 1 CD Hortus 081. Code barre : 3487720000812. Enregistré en l’église de Lorris du 14 au 16 mai 2010. Livret bilingue français/anglais. Durée totale 70’12’’.

 

« Terres d’Espagne » : Voilà bien le titre qui convient à cette nouveauté discographique consacrée aux liens artistiques entre l’Ibérie et les Flandres depuis les rois catholiques. Réunir en effet quatre auteurs d’importance étroitement liés à ces contrées pourtant éloignées géographiquement est ici du meilleur effet. Le portugais Cœlho, hélas si peu connu encore aujourd’hui et pourtant en première place en matière d’écriture polyphonique, si chère à l’orgue, son compère Correa de Arauxo de Séville, plus joué, lui, depuis sa découverte par les disques de Francis Chapelet dans les années 60, Peter Cornet le flamand au nom prédestiné pour l’orgue, nourri aux accents ibériques ainsi que son compatriote Van der Kerkhoven, nous offrent un bouquet généreux, qui fleuri agréablement sous les doigts de et les sonorités anciennes de l’orgue de Lorris.

Nous savons depuis longtemps que les orgues que connurent ces auteurs, n’étaient pas encore ceux qui ornent aujourd’hui les cathédrales d’Espagne, construits pour la plupart durant la deuxième moitié du XVIII° siècle, équipés de grandes batteries de trompettes en chamade (lengüeteria horizontal). Leurs instruments étaient alors de taille moyenne, basés sur le plein jeu, comme en Italie, et augmentés peu à peu de quelques jeux de solo : cornet ou anches intérieures divisées en basse et dessus. Ce sont ces caractéristiques que l’on retrouve sur l’orgue de Lorris remontant au tout début du XVI° siècle et miraculeusement conservé en grande partie depuis. Cet orgue dont la magnifique buffet renaissance, accroché en nid d’hirondelle, se place de côté au milieu de la nef, à l’image de la disposition des pays du sud.

Le programme est judicieux, alternant les auteurs, les formes, les couleurs de l’orgue : le tiento sorte de ricercare à l’espagnole, la fantaisie omniprésente en ces temps de recherche, les hymnes et les variations sur des chansons, tout cela nous offre un répertoire varié et attrayant. On se plait à chercher les influences croisées entre le nord et le sud, où la polyphonie et le récit sont maîtres.

aborde ces pièces avec style, imagination et inspiration. Les registrations variées sont choisies en fonction des textes de manière subtile. Remarqué dès son premier disque de musique ibérique enregistré à Cherbourg (Triton), il s’impose ici, dans la jeune génération, comme l’un des grands spécialiste de ce répertoire.

(Visited 235 times, 1 visits today)

Plus de détails

Francisco Correa de Arauxo (1584-1654) : Tiento II de segundo tono ; Cancio gaybergier glosada ; tiento LIX de medio registro de tiple de segundo tono. Manœl Rodrigues Cœlho (ca. 1555-ca. 1635) : Pange lingua sobre o canto chao do tiple de breves ; Tento de terceiro tom natural ; Tento do septimo tom natural. Peeter Cornet (ca. 1575-1633) : Fantasia ottavi toni ; Aria del granduca ; Fantasia primi toni. Abraham van der Kerckhoven (1618-1701) : Fantasia (en ut) ; Fantasia (en ré) ; Fantasia (en mi). Damien Colcomb à l’orgue historique (1501) de Lorris en Gâtinais (Loiret). 1 CD Hortus 081. Code barre : 3487720000812. Enregistré en l’église de Lorris du 14 au 16 mai 2010. Livret bilingue français/anglais. Durée totale 70’12’’.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.