Ivan Vasiliev et Natalia Osipova au Bolchoï, l’extase ou l’effroi?

À emporter, Danse , DVD, DVD Danse

Boris Asafiev (1884-1949) : Flammes de Paris. Chorégraphie : Alexei Ratmansky, avec l’utilisation de la chorégraphie originale de Vasily Vaynonen. Conception scénographique : Yuri Burlaka. Musique : Boris Asafiev. Mise en scène : Ilya Utkin et Evgueny Monakhov. Costumes : Yelena Markovskaya. Avec Natalia Osipova, Jeanne ; Ivan Vasiliev, Philippe ; Denis Savin, Jerome ; Yuri Klevtsov, le Marquis Costa de Beauregard ; Nina Kaptsova, Adeline. Corps de Ballet du Théâtre Bolchoï. Orchestre du Théâtre d’État Bolchoï, Direction musicale : Pavel Sorokin. Réalisation : Vincent Bataillon. Enregistré au Théâtre Bolchoï en mars 2010. 1 DVD Bel Air Classiques BAC062, code barre : 3760115 300620. Livret en anglais, français, allemand. Sous-titres : anglais, français, allemand. Toutes zones. Son : 2. 0 PCM, 5. 1 Dolby Digital. Vidéo : Couleurs, 16/9. Durée : 103 minutes.

 

Les Clefs ResMusica

A l’occasion de la (re)création des Flammes de Paris, sort un DVD issu d’une série de représentations où les stars montantes du Bolchoï officiaient.

A l’origine ballet issu de la période soviétique chorégraphié par , reprend quelques morceaux issus de la partie originale, mais a également composé de toutes pièces une partie de la scénographie et des pas. Cet ancien danseur de la compagnie crée au fur et à mesure des années de sa nouvelle carrière un langage autonome, avec une manière de composer puissante et profonde. Comme il est étonnant de constater que les compagnies russes reprennent leurs anciens ballets pour les refondre et en sortir une nouvelle version qui n’annihile ni ne sclérose les précédentes! Quand bien même la Révolution Française comme canevas n’échappe pas aux poncifs caricaturaux liés à cette période de l’histoire française et des symboles de la France à l’étranger, le synopsis se développe autour de relations humaines et amoureuses brisant les barrières sociales qui en sont le sujet principal. On y retrouve les oppositions exploitées dans les Spartacus, Fleur de Pierre moscovites, entre histoire personnelle malheureuse (une fin assez imprévisible et terriblement amère) et l’illusion de l’idéal social. Également s’y déploie une certaine suite de ce que déploya le ballet romantique, avec la vision de l’être perdu et le désespoir d’un irréversible manque (quand la fille du Marquis guillotinée apparaît à Philippe halluciné).

Les deux actes du ballet sont articulés autour de la vindicte populaire et de la métamorphose de la quiétude de la noblesse en déchéance : alors que gronde le peuple au-dehors se joue une représentation du ballet Armide devant la noblesse inconsciente de son inéluctable mort. Entre ballet classique (pointes et costumes assortis) et danse populaire ( danse de caractère sur les thèmes de la Carmagnole, de la Marseillaise, de «Ah, ça ira!»), le corps de ballet est très sollicité, preuve de l vitalité d’une des meilleures troupes au monde.

Et comment ne pas s’extasier (ou s’offusquer avec effroi) devant le couple principal, composé par et ? Ils sont exactement de ce que l’on peut attendre des extrêmes de la danse (enfin, d’une image de la danse), et incarnent une certaine idée du Bolchoï. La compagnie russe est d’un atypique tel qu’elle permet l’éclosion d’artistes aussi divers que ces deux-ci, mais également de (un Amour très vif dans le Ballet d’Armide), si touchante dans le rôle de la noble repentie puis exterminée, ou encore , à l’entrain fougueux.

De la vitalité pour créer un nouveau ballet à l’énergie débordante des danseurs, voici la promesse apportée par une troupe à son apogée.

Banniere-ClefsResmu-ok

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.