À emporter, CD, Danse , Musique symphonique

Karen Khatchaturian, du métier sans âme

Plus de détails

Karen Khachaturian (né en 1920). Cipollini, ballet en trois actes. Orchestre National du Théâtre du Bolchoï, dir. Alexander Kopylov. 2 CD Melodya. Réf. MEL CD 10 01628, Code barre : 4600317 116287. Enregistré en 1977. ADD. Notice bilingue (anglais, russe). Durée : 55’13 + 35’34

 

, né à Moscou en 1920, n’est autre que le neveu du célèbre compositeur arménien Aram Khachaturian (1903-1978) connu principalement pour ses inoubliables musiques destinées aux splendides ballets Spartacus et Gayaneh. Ses études auprès de sommités telles que Chebaline, Chostakovitch et Miaskovsky ne furent achevées qu’après son enrôlement dans l’Armée Rouge au cours de la Seconde Guerre mondiale. Il laisse une grande variété de partitions parmi lesquelles on peut citer de la musique de film, quatre symphonies (1955, 1968, 1982, 1991), une sonate pour violon (1947) dédiée à Leonid Kogan et enregistrée par Jasha Heifetz, une sonate pour violoncelle (1966) dédiée à Mstislav Rostropovitch, un quatuor à cordes, un oratorio à la mémoire de Lenine («Un moment d’histoire», 1971) et bien sûr le ballet Cipollino que nous propose l’Orchestre symphonique du Théâtre du Bolchoï placé sous la direction d’Alexander Kopylov en 1977.

déploie toute sa palette orchestrale au cours d’une quarantaine de numéros à l’écoute desquels, par le biais d’un langage tonal, nous découvrons l’inventivité mélodique, l’énergie rythmique et la sagesse harmonique d’un compositeur intimement impliqué dans ce travail dont le but premier est d’illustrer une histoire destinée au plus grand nombre. Ainsi rejoint-il la grande famille des compositeurs de ballets populaires à l’instar de son oncle certes, mais aussi des prestigieux Tchaikovski, Minkus, Adam, Lœvenskjold, Riisager, Stravinsky, Ravel, Roussel, Prokofiev et tant d’autres bien sûr. Si l’on néglige un enregistrement plutôt médiocre et si l’on oublie une partition trop classique, on est en droit d’imaginer une illustration sympathique et assez réussie de ce ballet en trois actes et sept scènes, composé en 1973 sur un livret de Gennady Rykhlov d’après le conte de Gianni Rodari : Les Aventures de Cipollino.

Le couple danse-musique devrait l’emporter nettement sur l’écoute de la musique seule dont le conformisme (de qualité cependant) gêne quelque peu par son manque d’apport plus personnel. Du métier certes mais sans supplément d’âme.

Plus de détails

Karen Khachaturian (né en 1920). Cipollini, ballet en trois actes. Orchestre National du Théâtre du Bolchoï, dir. Alexander Kopylov. 2 CD Melodya. Réf. MEL CD 10 01628, Code barre : 4600317 116287. Enregistré en 1977. ADD. Notice bilingue (anglais, russe). Durée : 55’13 + 35’34

 
Mots-clefs de cet article

Resmusica-bannière-01

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.