À emporter, CD, Musique symphonique

Le Mahler de Manfred Honeck à Pittsburgh

Plus de détails

Gustav Mahler ( 1860-1911) : Symphonie n°4 en sol majeur. Sunhae Him, soprano ; Pittsburgh Symphony Orchestra, direction : Manfred Honeck. 1 SACD Exton. Référence : EXCL 00048. Code barre : 4 526977 050481. Enregistré en janvier 2011 à Pittsburgh. Notice de présentation en japonais et anglais. Durée : 57’40

 

Les Clefs ResMusica

À la tête de son orchestre de Pittsburgh, poursuit son exploration des symphonies de Mahler. Venant après une fort belle symphonie n°1, cette symphonie n°4 nous fait encore monter d’un cran en termes qualitatifs. Comme tous les symphonies de Mahler, la multiplication de versions a débouché sur de belles lectures contemporaines ; on peut ainsi citer les disques de Yœl Levi (Telarc), Michael-Tilson Thomas (SFS), Bernard Haitink (avec la philharmonie de Berlin pour Philips ), Pierre Boulez (DGG) ou Sir Colin Davis (RCA). Pourtant cette nouvelle version réussit à synthétiser toutes les qualités de ces lectures pour se hisser encore plus haut.

En effet, anime le discours avec un sens des phrasés, des contrastes et des alliages instrumentaux qui fait autant référence à une certaine bonhomie mitteleuropa qu’à la volonté de creuser le discours mais sans oublier le mordant (qui manquait un peu à sa symphonie n°1). Un autre atout, et non des moindres, réside dans la flexibilité des tempi. Dans le premier mouvement, le chef arrive à ajouter un petit geste parfois plus rapide ou plus lent qui lui permet de faire ressortir les transitions thématiques et les contrastes. En matière de tempi, ceux de Honeck sont admirablement variés et versatiles. À l’animation des deux premiers mouvements, répond une certaine retenue du «Ruhevoll» et du final, modération qui permet au chef de créer une palette de nuances vaporeuses. La prestation de la soprano s’intègre parfaitement dans cette lecture, avec ce qu’il faut de retenue et de candeur, mais sans tomber dans la mièvrerie ni dans l’exercice de style.

La beauté plastique de l’orchestre permet au chef de ciseler l’instrumentation. Moins médiatisée que les autres grandes formations étasuniennes, la phalange de Pittsburgh n’a techniquement rien à leur envier avec une cohésion et une beauté des pupitres d’un niveau superlatif. L’impact de ce disque est d’autant plus fort qu’il s’agit d’un enregistrement de concert !

Exton fait honneur à sa réputation de label hifiste et sert une prise de son qui restitue toutes les facettes du geste interprétatif et de l’essence de la musique de Mahler.

Plus de détails

Gustav Mahler ( 1860-1911) : Symphonie n°4 en sol majeur. Sunhae Him, soprano ; Pittsburgh Symphony Orchestra, direction : Manfred Honeck. 1 SACD Exton. Référence : EXCL 00048. Code barre : 4 526977 050481. Enregistré en janvier 2011 à Pittsburgh. Notice de présentation en japonais et anglais. Durée : 57’40

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.