Danse , La Scène, Spectacles Danse

L’excellence du répertoire contemporain au Ballet de l’Opéra de Lyon

Plus de détails

Paris. Théâtre de la Ville. 23-II-11. Ballet de l’Opéra de Lyon : Programme William Forsythe. Workwithinwork (1998). Chorégraphie, décor et lumières : William Forsythe. Musique : Luciano Berio, Duetti per due violoni, vol. 1 (1979-83). Costumes : Stephen Galloway. Assistant : Noah Gelber. Avec Ruth Miro Salvador, Maïté Cebrian Abad, Caelyn Knight, Sara Lee, Karline Marion, Eneka Bordato Riaño, Mariane Joly, Aurélie Gaillard, Kevin Quinaou, Misha Kostrzewski, Yang Jiang, Franck Laizet, Jérôme Piatka, Harris Gkekas, Denis Terrasse. Quintett (1993). Chorégraphie, décor et lumières : William Forsythe. Musique : Gavin Bryars, Jesus’blood never failed me yet. Costumes : Stephen Galloway. Assistants : Stefanie Arndt, Stephen Galloway, Thomas McManus. Avec Harris Gkekas, Franck Laizet, Jean-Claude Nelson, Agalie Vandamme, Caelyn Knight.

Virtuosité et excellence pour ce remarquable programme Forsythe interprété par les danseurs du . Une compagnie dont le répertoire compte déjà dix pièces du chorégraphe américain installé en Allemagne.

Le a inscrit en septembre dernier à son répertoire ses neuvième et dixième pièces de  : Workwithinwork et Quintett, à l’occasion de la Biennale de Danse de Lyon. La première, créée en 1998, est un exemple typique du savoir-faire époustouflant de lorsqu’il dirigeait le Ballet de Francfort, jusqu’au début des années 2000. Il met la technique académique au service de sa virtuosité et imagine de toutes pièces un univers compliqué et vénéneux.

Corps disloqués, en-dedans savants, étirements en tous sens sont déclinés étonnamment sur une structure de ballet, somme toute classique, d’ensembles, de lignes, de duos et de trios. Si le niveau global de la compagnie est excellent, on distingue tout particulièrement les garçons, dont les corps plus laxes, plus malléables, sont saillants. Les filles, offrant moins d’aspérités, dégagent une impression moins marquante.

Difficile aussi d’oublier Stephen Galloway, Thomas McManus et Dana Caspersen, danseurs du Ballet de Francfort créateurs de Quintett en 1993. Mais les étonnants et hétéroclites danseurs lyonnais parviennent brillamment à recréer l’atmosphère étrange de cette pièce pour cinq danseurs. Pieds nus, en tuniques fluides, Caelyn Knight et Agalie Vandamme ondoient. Puissants, musclés, Harris Gkekas, Franck Laizet et Jean-Claude Nelson occupent littéralement l’espace. Les duos se transforment en véritables joutes d’où le mouvement jaillit en permanence. Avec ses personnages un peu perdus, voire désespérés, cette pièce suscite l’émotion et raconte une histoire. La musique lancinante et répétitive de Gavin Bryars contribue à la fascination qu’elle exerce sur le spectateur.

Avec ce programme, le Ballet de l’Opéra de Lyon s’affirme comme la meilleure compagnie de répertoire contemporain en France, dont le niveau permet de danser le difficile style forsythien. Chapeau !

Crédit photographique : Photos © Ballet de l’Opéra de Lyon

Plus de détails

Paris. Théâtre de la Ville. 23-II-11. Ballet de l’Opéra de Lyon : Programme William Forsythe. Workwithinwork (1998). Chorégraphie, décor et lumières : William Forsythe. Musique : Luciano Berio, Duetti per due violoni, vol. 1 (1979-83). Costumes : Stephen Galloway. Assistant : Noah Gelber. Avec Ruth Miro Salvador, Maïté Cebrian Abad, Caelyn Knight, Sara Lee, Karline Marion, Eneka Bordato Riaño, Mariane Joly, Aurélie Gaillard, Kevin Quinaou, Misha Kostrzewski, Yang Jiang, Franck Laizet, Jérôme Piatka, Harris Gkekas, Denis Terrasse. Quintett (1993). Chorégraphie, décor et lumières : William Forsythe. Musique : Gavin Bryars, Jesus’blood never failed me yet. Costumes : Stephen Galloway. Assistants : Stefanie Arndt, Stephen Galloway, Thomas McManus. Avec Harris Gkekas, Franck Laizet, Jean-Claude Nelson, Agalie Vandamme, Caelyn Knight.

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.