À emporter, Audio, Musique de chambre et récital

Chants populaires de la Mitteleuropa avec Esther Kretzinger

Plus de détails

Johannes Brahms (1833-1897) : extraits de Sechs Gesänge op. 7, Acht Lieder und Romanzen op. 14, Deutsche Volkslieder WoO 33 ; Antonín Dvořák (1841-1904) : Im Volkston. Vier Lieder für Singstimme und Klavier op. 73 ; Béla Bartók (1881-1945) : Acht Ungarische Volkslieder Sz. 64, BB. 47 ; Zoltán Kodály (1882-1967) : extraits de Ungarische Volksmusik. Esther Kretzinger, soprano ; Andrej Hovrin, piano. 1 CD. Gramola 98917. Code-barre : 9003643 989177. Enregistré du 3 au 6 juillet 2010 dans la salle des fêtes du Untereses Schloss de Ichenhausen. Notice de présentation bilingue (allemand et anglais). Durée : 53’08’’

 

Très intelligent programme que ce florilège de chants populaires de la « Mitteleuropa » du XIXe et de la première moitié du XXe siècle, qui nous propose un passionnant parcours géographique à travers l’Allemagne, l’ancien empire austro-hongrois, la Slovaquie, la Bohème, etc. Du néoromantisme de Brahms et de Dvořák au modernisme de Bartók et de Kodály, les langages musicaux évoluent et se diversifient, de même que les nationalismes prennent des formes nouvelles. Ainsi, Dvořák nous est ici donné en allemand, comme cela se pratiquait si souvent autrefois, sans doute pour nous rappeler à quel point les racines tchèques du compositeur sont indissociables de sa culture indéniablement germanique. Sans doute n’est-ce pas le moindre mérite des deux protagonistes de cette belle entreprise que de faire ressortir tout au long de l’écoute les fils conducteurs qui relient des morceaux musicaux ressortissant autant de la culture savante que des traditions populaires.

Pourtant, le pianiste russe excelle peut-être davantage dans les subtilités vingtiémistes de Bartók et de Kodály que dans le populaire brahmsien. De même, a sans doute plus à dire lorsqu’elle chante en hongrois que dans les pièces de Brahms et de Dvořák dont certaines ont été ressassées par nombre de ses consœurs ; à côté des Schwarzkopf et des Seefried, inévitables dans ce répertoire, son approche paraîtrait presque simpliste… La voix n’en est pas moins jolie et égale sur tous les registres, même si l’instrument reste assez limité en couleurs. Si ce CD n’apporte pas la consécration de futures vedettes pour les années à venir, il porte néanmoins la signature de deux musiciens talentueux, qui ont le mérite de s’aventurer hors des sentiers battus tout en tissant des liens fort bienvenus entre des pages hyperconnues et d’autres qui gagneront à être entendues et découvertes par nombre d’auditeurs.

 

(Visited 97 times, 1 visits today)

Plus de détails

Johannes Brahms (1833-1897) : extraits de Sechs Gesänge op. 7, Acht Lieder und Romanzen op. 14, Deutsche Volkslieder WoO 33 ; Antonín Dvořák (1841-1904) : Im Volkston. Vier Lieder für Singstimme und Klavier op. 73 ; Béla Bartók (1881-1945) : Acht Ungarische Volkslieder Sz. 64, BB. 47 ; Zoltán Kodály (1882-1967) : extraits de Ungarische Volksmusik. Esther Kretzinger, soprano ; Andrej Hovrin, piano. 1 CD. Gramola 98917. Code-barre : 9003643 989177. Enregistré du 3 au 6 juillet 2010 dans la salle des fêtes du Untereses Schloss de Ichenhausen. Notice de présentation bilingue (allemand et anglais). Durée : 53’08’’

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.