Plus de détails

Jean Sibelius (1865-1957) : Symphonie n° 2 en ré majeur, op. 43 (transcription Henri Sigfridsson) ; Symphonie n° 5 en mi bémol majeur, op. 82 (transcription Karl Ekman/Henri Sigfridsson). Henri Sigfridsson, piano. 1 CD Ondine. Réf. : ODE 1179-2, code barre : 0 761195 117927. Enregistrement réalisé à Järvenpää (Finlande) les 4 et 6 octobre 2010 (n° 5), les 19 février et 15 mars 2011 (n° 2). Durée : 77’15

 

Sibelius acheva la Symphonie n° 5, dans sa troisième et dernière mouture, pour le concert qui devait fêter son 50e anniversaire, le 15 décembre 1915 à Helsinki. On sait que contrairement à son immédiate devancière (1904-1907) la  nouvelle symphonie reçut un accueil triomphal. Le public et la critique, dans leur grande majorité louèrent franchement l’œuvre à laquelle on reconnut des élans beethovéniens. Le pianiste Karl Ekman, ami du compositeur (il est le père de Karl Ekman junior, biographe de ) réalisa dès 1922 une transcription pour piano de la merveilleuse Symphonie n° 5 en mi bémol majeur, op. 82. Œuvre  originale et transcription furent publiées par l’éditeur danois Wilhelm Hansen. On imagine la difficulté de l’entreprise qui à l’écoute (ici avec l’intervention du pianiste de cette gravure) confirme la grande fidélité à l’original, choix qui permet d’en suivre le déroulement musical sans aucune grande surprise. Le pianiste finlandais (né en 1974) interprète cette partition complexe avec une volonté de ne pas s’éloigner des mélodies et harmonies élaborées par un Sibelius très inspiré. Il réédite son exploit technique et artistique avec sa propre transcription de la Symphonie n° 2 en ré majeur, op. 43 créée en mars 1902 sous la baguette du compositeur. Là encore on ne constate pas d’éloignement notable avec la composition du futur maître solitaire de Järvenpää. Cette seconde symphonie rayonnante, ensoleillée, romantiquement échevelée, marque une période encore heureuse et relativement extravertie du créateur. Soyons clairs ! Sibelius excelle dans sa confrontation aux prises avec son instrument de prédilection, l’orchestre. Toute transcription pour instrument soliste fut-elle de premier plan restera largement en deçà de son génie orchestral notoire et nonpareil. Néanmoins, la prestation  remarquable de ainsi que  la qualité de l’enregistrement rendent l’entreprise attachante qui mérite d’éveiller l’attention… momentanément. Pour spécialistes, pour inconditionnels du piano, pour curieux soucieux de sortir des sentiers battus. Pour tous les autres, retour aux symphonies originales !

(Visited 89 times, 1 visits today)

Plus de détails

Jean Sibelius (1865-1957) : Symphonie n° 2 en ré majeur, op. 43 (transcription Henri Sigfridsson) ; Symphonie n° 5 en mi bémol majeur, op. 82 (transcription Karl Ekman/Henri Sigfridsson). Henri Sigfridsson, piano. 1 CD Ondine. Réf. : ODE 1179-2, code barre : 0 761195 117927. Enregistrement réalisé à Järvenpää (Finlande) les 4 et 6 octobre 2010 (n° 5), les 19 février et 15 mars 2011 (n° 2). Durée : 77’15

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.