La Scène, Opéra, Opéras

Inauguration de la saison 2011-2012 par l’Orchestre de la radio Polonaise

Plus de détails

Varsovie. Studio Witold Lutosławski de la radio Polonaise. 18-IX-2011. Feliks Nowowiejski (1877-1946) : La Légende de la Mer Baltique, opéra en trois actes. Pavlo Tolstoy, Doman ; Ewa Biegas, Bogna ; Agnieszka Makówka, Rozalia ; Aleksander Teliga, Mestwin ; Robert Gierlach, Lubor ; Michał Partyka, Tomir. Chœur de la Philharmonie Nationale de Varsovie (chef de chœur : Henryk Wojnarowski) ; Orchestre de la radio Polonaise, direction : Łukasz Borowicz

L’ sous la baguette de inaugura la nouvelle saison musicale 2011-2012 par une interprétation de l’opéra de intitulé La Légende de la Mer Baltique (en polonais Legenda Bałtyku), présenté ici en version de concert. Il est à constater qu’une exécution d’un opéra polonais en début de saison artistique semble s’apparenter comme une nouvelle tradition de l’ensemble. Rappelons que dans les années précédentes il nous fut donné d’entendre Marie (pol. Maria) de Roman Statkowski (1859-1925), Le Batelier (pol. Flis) de (1819-1872), ainsi qu’un magnifique Monbar, ou les Flibustiers (pol. Monbar czyli Flibustierowie) d’Ignacy Feliks Dobrzyński (1807-1867).

Cette année , également directeur artistique de l’orchestre, a choisi le tout premier opéra de Nowowiejski, La Légende de la Mer Baltique qui fut créé le 28 novembre 1924 à Poznań en Grande-Pologne. L’œuvre devait être très connue à l’époque puisqu’elle fut représentée plus de cinquante fois durant une saison, et pourtant dans la Pologne d’après guerre on l’avait oubliée. Elle fut jouée pour la dernière fois à Gdańsk en 1974.

L’action de cet opéra fantastique est basée sur des légendes de gens vivant en Poméranie. Tout se passe au bord de la Mer Baltique, probablement aux environs de Świnoujście (une ville située près de l’actuelle frontière polono-allemande) bien avant l’existence même de la Pologne, durant la première nuit de l’été. Pour les habitants de ce pays païen, cette nuit est peut-être la plus importante de toute l’année. La trame principale de l’opéra en est la suivante : un jeune marin, Doman, décide de se lancer à la recherche de Wineta, une ville inondée qui n’apparaît à la surface de la mer qu’une fois par an, précisément en cette nuit. Doman veut ainsi prouver son amour pour Bogna (qui l’aime aussi en retour) en allant chercher un anneau magique qui appartient à la reine endormie de Wineta. L’histoire se termine par un « happy-end » comme dans un film d’Hollywood. Doman le vaillant revient dans le pays, sain et sauf, avant d’obtenir l’accord du père de Bogna pour que leur couple puisse vivre ensemble.

D’un point de vue musical, La Légende de la Mer Baltique est proche d’un opéra russe, à comparer à des pages de Modeste Moussorgski ou de Nikolaï Rimski-Korsakov, et ce par la présence d’un chœur dont les mélodies ressemblent à celles qui se font entendre dans une église orthodoxe russe, et également en raison de l’utilisation de thèmes extraits du folklore populaire slave. D’autre part, trois des six voix de solistes sont des voix de basses (souvent présentes dans les opéras russes) : baryton, baryton-basse et basse profonde.

L’opéra de Nowowiejski est en trois actes. Dans la première des deux scènes de l’Acte II, nous nous devons de signaler l’un des plus beaux airs de tout l’opéra polonais, intitulé Est-ce que tu m’aimes, ô fille ? (pol. Czy ty mnie kochasz, o dziewczyno?). Il se fit connaître dans le monde grâce au merveilleux ténor Jan Kiepura. Dans la deuxième scène, chœur et solistes se retirent afin de céder la place à un spectacle de danses.

Plus de détails

Varsovie. Studio Witold Lutosławski de la radio Polonaise. 18-IX-2011. Feliks Nowowiejski (1877-1946) : La Légende de la Mer Baltique, opéra en trois actes. Pavlo Tolstoy, Doman ; Ewa Biegas, Bogna ; Agnieszka Makówka, Rozalia ; Aleksander Teliga, Mestwin ; Robert Gierlach, Lubor ; Michał Partyka, Tomir. Chœur de la Philharmonie Nationale de Varsovie (chef de chœur : Henryk Wojnarowski) ; Orchestre de la radio Polonaise, direction : Łukasz Borowicz

Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.