À emporter, Audio, Musique de chambre et récital

Le Trio Parnassus en immersion française

Plus de détails

Ernest Chausson (1855-1899) : Trio op.3 ; Claude Debussy (1862-1918)/Hubert Mouton (1872-1954) : Pelléas et Mélisande, Gabriel Fauré (1845-1924) : Trio op.120. Trio Parnassus. 1 CD MDG. Référence 3031711-2. Code barre : 760623171128. Enregistré les 28-30 septembre 2010 (lieu non précisé). Notice trilingue (allemand, français, anglais). Durée : 62’18

 

A la tête d’une discographie impressionnante –tant sur le plan quantitatif que qualitatif- le aborde sans complexe tous les types de répertoires, des incontournables « tubes » aux œuvres de musiciens moins connus. Consacré à Chausson, Debussy et Fauré, cet enregistrement se révèle d’une qualité technique admirable même si l’approche proposée ici déplaira à certains puristes. La musique française semble en effet y être « parlée » comme une langue étrangère dont les artistes maîtriseraient parfaitement la grammaire et le vocabulaire sans pour autant en respecter scrupuleusement les particularités phonologiques…

C’est avec une sonorité robuste et un legato assez appuyé que la formation aborde ces pages, les enracinant dans un romantisme non-exempt d’un certain « germanisme ». Force est de constater que la chose fonctionne plutôt bien dans le Trio op.3 de Chausson. La vision architecturale est puissante et la texture joliment mise en relief (malgré un piano qui semble capté en léger retrait par rapport aux cordes). Solidement ancrée sur d’indéboulonnables bases structurelles, l’œuvre apparaît comme justement tourmentée.

On accueille le « pot-pourri » de passages de Pelléas et Mélisande du Liégeois Hubert Mouton avec plus de circonspection. S’il est probable que Debussy ait donné son accord à l’éditeur Durand & Fils pour cet « arrangement » (la pratique était alors courante et favorisait la diffusion des œuvres avant l’apparition et la démocratisation du phonographe) il est légitime de se demander si, à l’aube de notre siècle, son enregistrement a encore un sens -il nous faut probablement le considérer comme le témoignage d’une époque révolue et ne pas faire de procès d’intention à son auteur sans se remettre dans le contexte de l’époque. La question une fois écartée, les dix minutes que durent ce digest sont plaisantes à « découvrir » et le y fait bonne figure même si l’on aurait apprécié, çà et là, une palette de dégradés de couleurs plus étendue (malgré de bonnes intentions).

 

Pour finir, l’interprétation du Trio de Fauré appelle les mêmes commentaires sur la sonorité d’ensemble que le reste du disque. Si elle semble trop « épaisse » pour la musique de ce compositeur, on se laisse toutefois séduire par la fusion des (nombreux) passages à l’unisson des cordes tout en pensant que les relations entre les parties pourraient être mieux explicitées (Allegro ma non troppo initial) et que le piano de Chia Chou n’est pas le plus imaginatif qui soit (mouvement lent central). Il n’empêche que, malgré ces observations, cette interprétation dénote un engagement extraordinaire et qu’il en émane une beauté plastique qui, même si elle ne propose pas forcément le type d’articulation auquel les « mélomanes francophiles » s’attendent a priori, s’avère non-négligeable. Peut-être l’aplomb de musiciens ne semblant pas en proie aux doutes nous entraîne-t-il « de force » sur leur terrain… ?

Plus de détails

Ernest Chausson (1855-1899) : Trio op.3 ; Claude Debussy (1862-1918)/Hubert Mouton (1872-1954) : Pelléas et Mélisande, Gabriel Fauré (1845-1924) : Trio op.120. Trio Parnassus. 1 CD MDG. Référence 3031711-2. Code barre : 760623171128. Enregistré les 28-30 septembre 2010 (lieu non précisé). Notice trilingue (allemand, français, anglais). Durée : 62’18

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.