À emporter, Audio, Musique symphonique

L’ultime concert de Piazzolla

Plus de détails

Astor Piazzolla (1921-1992) : Trois tangos pour bandonéon et orchestre ; Adiós Nonino, pour bandonéon, piano, harpe et percussion ; Concerto pour bandonéon et orchestre ; Adiós Nonino (bis). Astor Piazzolla, bandonéon, Orchestre Athénien des Couleurs, dir. Manos Hadjidakis. 1 CD Milan. Réf. : 399 388-2, code barre : 3 299039 938829. Enregistré en public le 3 juillet 1990 à Athènes. Notice en français. Durée : 54’11

 

Les connaisseurs d’ retrouveront avec plaisir et émotion l’enregistrement d’un concert public resté fameux dans leur mémoire : l’ultime prestation du maître argentin donnée le 3 juillet 1990 peu de temps avant que la maladie (une thrombose cérébrale) ne le foudroie dans la capitale française un mois plus tard. Les autres trouveront là l’opportunité de découvrir la synthèse de l’art d’un créateur qui sut s’imposer sur tous les continents. Elève d’Alberto Ginestera, conseillé par Serge Rachmaninov, instruit par à Paris, maître indisputé du bandonéon, illustrateur inspiré et novateur  du tango traditionnel auquel il insuffle un renouveau bienvenu,   induit un regard renouvelé qui assure sa renommée mondiale. Sa production en tant que créateur est immense depuis la prise du tango classique, la musique de film (il travaille un temps avec le célèbre Carlos Gardel à New York), la réinvention du tango qu’il rapproche de la chanson et du concert, convaincu qu’il est  que ce genre s’écoute davantage qu’il ne se danse, la création de groupes instrumentaux à Buenos Aires, arrangeur, il s’enrichit de nombreuses et fructueuses collaborations (l’écrivain Jorge Luis Borges, le poète Horracio Ferrer, le jazzman Keith Jarett, l’accordéoniste Richard Galliano…) On retrouve , soliste, accompagné par l’ placé sous la direction de son ami Manos Hadjidakis pour son dernier concert.

Les œuvres interprétées ici brillent par leur spontanéité, leurs traits inséparablement liés aux origines du tango, leurs rythmes sculptés par la volonté du maître argentin qui achève de manière quasi prémonitoire sa prestation par son œuvre « Au revoir les enfants ».

(Visited 266 times, 1 visits today)

Plus de détails

Astor Piazzolla (1921-1992) : Trois tangos pour bandonéon et orchestre ; Adiós Nonino, pour bandonéon, piano, harpe et percussion ; Concerto pour bandonéon et orchestre ; Adiós Nonino (bis). Astor Piazzolla, bandonéon, Orchestre Athénien des Couleurs, dir. Manos Hadjidakis. 1 CD Milan. Réf. : 399 388-2, code barre : 3 299039 938829. Enregistré en public le 3 juillet 1990 à Athènes. Notice en français. Durée : 54’11

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.