À emporter, Audio, Musique symphonique

Tchaïkovski et Liadov par Svetlanov : sans concurrence !

Plus de détails

Piotr Ilitch Tchaïkovski (1840-1893) : intégrale des ballets : Le Lac des cygnes, la Belle au bois dormant, le Casse-Noisette. Orchestre symphonique d’Etat de l’URSS, direction : Evgeny Svetlanov. 1 coffret de 8CD Melodiya. Référence : MEL 10 01 951. Enregistré en 1980. Notice de présentation en : anglais et russe. Durée : 6h07.

 

Si dans la mythologie du mélomane, le Ring de Wagner c’est Georg Solti et les Sonates de Beethoven, c’est Alfred Brendel, les ballets de Tchaïkovski, c’est :  ! Dans les années 1970-1980, dans le cadre de son anthologie de la musique russe pour Melodiya, le géant des podiums se confronta aux trois ballets de Tchaïkovski. Evidement l’impact est saisissant car Svetlanov dirige dans une optique ultra-théâtrale mais aussi symphonique. Le chef n’a pas besoin d’un corps de ballet et d’une ribambelle d’étoiles pour raconter des histoires symphoniques traversées par un souffle dramatique que personne n’a égalé dans la discographie. À l’inverse d’un Temirkanov (RCA) ou d’un Pletnev (DGG ou Ondine), maniaques de la nuances et des phrasés millimétrés, artisans amoureux qui cisèlent les différents épisodes, Svetlanov se la joue cavalier conquérant allant chercher ses belles à l’énergie et au panache. Chef et orchestre se fondent  à l’unisson dans ce déluge musical vertigineux.

Dans les années 1980, le son Melodiya s’est un petit peu amélioré, et s’avère moins râpeux qu’à l’accoutumé. Les micros soviétiques captent également un orchestre d’Etat de Russie encore très typé dans ses pupitres. On a l’occasion d’apprécier la sonorité et l’articulation si particulière des cordes soviétiques et  la verdeur des vents et des cuivres.

La présente édition Melodiya est définitive avec son joli coffret soigné et sa prise de son authentique mais respectueuse. Il n’y a pas à chercher ailleurs, ce coffret est l’un des piliers de l’histoire musique au disque. Il existe évidemment d’autres belles versions dans ces ballets (Ozawa-DGG ou Previn-EMI), mais aucun chef n’a été si loin dans l’imaginaire musical.

(1855-1914) : œuvres pour orchestre. Orchestre Symphonique d’Etat de l’URSS, direction : . 1 CD Melodiya. Référence : MEL CD 10 01873. Enregistré en 1970. Notice de présentation en : anglais et russe. Durée : 47’27.

Changement de registre avec les miniatures orchestrales de Liadov. Dans ces mini-paysages symphoniques, le chef reste un compteur né. L’ironie grinçante et rêveuse de Kikimora ou les teintes ombrageuses et crépusculaires de De L’apocalypse, résonnent avec une évidence sous une battue qui sait ménager la lisibilité, le sens de la narration et la puissance de l’orchestre. Svetlanov sait également rendre justice à l’originalité stylistique de Liadov avec des lectures plus vertes et sèches, et donc moins « impressionnistes » ou « symbolistes » que celles des chefs concurrents (Pletnev ou Järvi pour en rester à des musiciens d’envergure)

Ce disque, intégralement dédié à Liadov, n’a pas de concurrence sur le marché. Les seules lectures présentables sont mal couplées (fourre-tout russe de Pletnev chez DGG ou seconde partie de Stravinsky chez Neeme Järvi  pour Chandos). Les seules galettes 100% Liadov n’arrivent pas à la cheville de Svetlanov : Anatoly Shpiller (Brillant), Stephen  Gunzenhauser (Naxos), Leonid Nikolaev (Chant du Monde) ou Vassili Sinaïsky (Chandos)

(Visited 754 times, 1 visits today)

Plus de détails

Piotr Ilitch Tchaïkovski (1840-1893) : intégrale des ballets : Le Lac des cygnes, la Belle au bois dormant, le Casse-Noisette. Orchestre symphonique d’Etat de l’URSS, direction : Evgeny Svetlanov. 1 coffret de 8CD Melodiya. Référence : MEL 10 01 951. Enregistré en 1980. Notice de présentation en : anglais et russe. Durée : 6h07.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.