Danse , La Scène, Spectacles Danse

Les enfants de Grenade ont 20 ans

Plus de détails

Théâtre de la Ville, Paris. 21/V/12. Josette Baïz, compagnie et groupe Grenade : Grenade, les 20 ans. Direction artistique : Josette Baïz. Chorégraphies (extraits) : Philippe Decouflé, Jean-Claude Gallotta, Michel Kelemenis, Jean-Christophe Maillot, Angelin Preljocaj, Jérôme Bel. Scénographie : Dominique Drillot. Costumes originaux Decouflé : Philippe Guillotel. Re-création costumes : Philippe Combeau. Avec 23 danseurs de la compagnie et du groupe Grenade

Le projet était généreux. Pour les vingt ans du groupe Grenade, une compagnie d’enfants et d’adolescents créée à Aix-en-Provence et Marseille par Josette Baïz, six chorégraphes ont accepté de « donner » des extraits de leurs spectacles. Les chorégraphes de la région Sud, bien évidemment (Preljocaj, Kelemenis, Maillot…), mais pas seulement, puisque le parisien a accepté lui aussi de confier une partie de The show must go on à ces jeunes danseurs. La patte de Josette Baïz réside dans les transitions entre chaque extrait, afin de faire de cet anniversaire exceptionnel un vrai spectacle.

Premier choc avec le duo extrait de Codex de . Une toute petite fille, souple comme un élastique, portée par un grand échalas. Un contraste tel que les aiment le chorégraphe du son et de la lumière. Puis , qui retrouve la fraîcheur de ses débuts avec les enfants de Mamame – explorateurs en culottes courtes. Quelques danseurs déjà grands (18 ans maxi) se glissent parmi ces danseurs, révélant déjà de grands professionnels, avec douze ans de scène au compteur pour certains d’entre eux. C’est le cas du danseur qui incarne le Faune dans la version de . Une interprétation sauvage et poétique.

Place ensuite à , avec le duo de Miniatures, d’abord, puis un large extrait de Vers un pays sage, belle composition néoclassique où les danseurs du groupe excellent. Certes, les disparités techniques entre danseurs plus jeunes et vétérans du groupe y sont un peu plus visibles, alors que la même reprise par des danseurs de l’école de l’Opéra ou du Conservatoire National Supérieur aurait proposé une meilleure homogénéité et un niveau technique plus élevé.

Après un précipité, le spectacle se poursuit avec le trio Marché noir d’, l’une de ses toutes premières pièces, assez bancal dans son interprétation, avant de s’achever avec la fin de The show must go on, de , pièce qui fait toujours l’objet d’un vaste malentendu de la part du public. Dans chacune de ces pièces, les jeunes interprètes font preuve d’un grand sérieux et de beaucoup de fraîcheur, témoins vifs et sensibles d’un projet qui ne fait pas ses 20 ans.

Crédit photographique : photos © Jean Barak
Mamame, chorégraphie
Vers un pays sage, chorégraphie

Plus de détails

Théâtre de la Ville, Paris. 21/V/12. Josette Baïz, compagnie et groupe Grenade : Grenade, les 20 ans. Direction artistique : Josette Baïz. Chorégraphies (extraits) : Philippe Decouflé, Jean-Claude Gallotta, Michel Kelemenis, Jean-Christophe Maillot, Angelin Preljocaj, Jérôme Bel. Scénographie : Dominique Drillot. Costumes originaux Decouflé : Philippe Guillotel. Re-création costumes : Philippe Combeau. Avec 23 danseurs de la compagnie et du groupe Grenade

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.