À emporter, Audio, Musique de chambre et récital

Thomas Blondelle : les banalités mystérieuses

Plus de détails

Francis Poulenc (1899-1963) : Banalités ; Maurice Ravel (1875-1937) : Sur l’herbe ; Erik Satie (1866-1925) : La statue de bronze ; Daphénéo ; Le chapelier ; Gioachino Rossini (1792-1868) : La chanson du bébé ; La danza (extrait des Soirées musicales) ; Joseph Haydn (1732-1809) : Die zu späte Ankunft der Mutter H26a n° 12 ; Johannes Brahms (1833-1897) : Vergebliches Ständchen op. 84 ; Gustav Mahler (1860-1911) : Lob des hohen Verstandes (extrait de Des Knaben Wunderhorn) ; Hugo Wolf (1860-1903) : Abschied (extrait des Mörike Lieder) ; Richard Strauss (1864-1949) : Schlechtes Wetter (extrait de 5 petits Lieder op. 69) ; Thomas Blondelle (né en 1982) : 3 Lieder extraits de 6 Lieder bêtes ; 2 Lieder sur des poèmes de Louis Verbeeck ; Harold Fraser-Simson (1872-1944) : Politeness et Halfway (extraits de Songs when we were very young) ; Celius Dougherty (1902-1986) : The Lady who loved a pig (extrait de Folk settings) ; Gerald Hugh Tyrwhitt-Wilson, Lord Berners (1883-1950) : Red noses and red roses ; Aaron Copland (1900-1990) : I bought me a cat (extrait de Vieilles chansons américaines) ; Gaetano Donizetti (1797-1848) : Amor marinaro ; Giuseppe Verdi (1813-1901) : Stornello ; Luciano Berio (1925-2003) : Ballo (extrait de 4 chansons populaires) ; Cathy Berberian (1928-1983) : Stripsody, pour voix seule ; Damien Parmentier (né en 1965) : Graftschrift (extrait de Banalités). Thomas Blondelle, ténor ; Daniel Blumenthal, piano. 1 CD Fuga Libera FUG591. Code barre : 5400439005914. Enregistré du 25 au 28 août 2011 au studio 4 de Flagey, à Bruxelles. Notice quadrilingue (français, allemand, néerlandais, anglais), textes traduits en français et anglais. Durée : 66’48’’

 

Depuis son second prix au Concours Reine Elisabeth de 2011, le ténor s’est illustré à l’opéra. Il aborde ici la mélodie et le lied, et y montre une souplesse adéquate. Sa personnalité se fait sentir dans le choix du programme, malicieusement nommé « banalités ». On lui est reconnaissant de surprendre par ces petites raretés, en ce temps où les premiers disques des chanteurs sont le plus souvent une collection de tubes. Il nous propose ici une curieuse collection : les excentriques côtoient les jeunes filles pas très ingénues, les animaux domestiques se plaignent de leur sort ou poussent leurs cris.

On fait donc connaissance avec le jeune ténor. La voix est agréable, avec une bonne diction et une technique au point. Il manifeste une ironie joviale dans son chant et dans ses propres compositions. Au piano, l’accompagne spirituellement, et ne laisse pas passer quelques pointes de mélancolie chez Poulenc. Et, de façon inattendue, ils exaltent la grâce de la seule pièce usée du programme, La danza de Rossini, déliée plutôt que braillée. Les lieder satiriques de Mahler et de Wolf leur vont moins, par manque d’ampleur, que les vignettes humoristiques et toutes simples. La reprise de Stripsody, sorte de catalogue du répertoire de , est également une belle réussite, à l’image de ce disque « carte de visite » original et sympathique.

Plus de détails

Francis Poulenc (1899-1963) : Banalités ; Maurice Ravel (1875-1937) : Sur l’herbe ; Erik Satie (1866-1925) : La statue de bronze ; Daphénéo ; Le chapelier ; Gioachino Rossini (1792-1868) : La chanson du bébé ; La danza (extrait des Soirées musicales) ; Joseph Haydn (1732-1809) : Die zu späte Ankunft der Mutter H26a n° 12 ; Johannes Brahms (1833-1897) : Vergebliches Ständchen op. 84 ; Gustav Mahler (1860-1911) : Lob des hohen Verstandes (extrait de Des Knaben Wunderhorn) ; Hugo Wolf (1860-1903) : Abschied (extrait des Mörike Lieder) ; Richard Strauss (1864-1949) : Schlechtes Wetter (extrait de 5 petits Lieder op. 69) ; Thomas Blondelle (né en 1982) : 3 Lieder extraits de 6 Lieder bêtes ; 2 Lieder sur des poèmes de Louis Verbeeck ; Harold Fraser-Simson (1872-1944) : Politeness et Halfway (extraits de Songs when we were very young) ; Celius Dougherty (1902-1986) : The Lady who loved a pig (extrait de Folk settings) ; Gerald Hugh Tyrwhitt-Wilson, Lord Berners (1883-1950) : Red noses and red roses ; Aaron Copland (1900-1990) : I bought me a cat (extrait de Vieilles chansons américaines) ; Gaetano Donizetti (1797-1848) : Amor marinaro ; Giuseppe Verdi (1813-1901) : Stornello ; Luciano Berio (1925-2003) : Ballo (extrait de 4 chansons populaires) ; Cathy Berberian (1928-1983) : Stripsody, pour voix seule ; Damien Parmentier (né en 1965) : Graftschrift (extrait de Banalités). Thomas Blondelle, ténor ; Daniel Blumenthal, piano. 1 CD Fuga Libera FUG591. Code barre : 5400439005914. Enregistré du 25 au 28 août 2011 au studio 4 de Flagey, à Bruxelles. Notice quadrilingue (français, allemand, néerlandais, anglais), textes traduits en français et anglais. Durée : 66’48’’

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.