À emporter, CD, Musique d'ensemble

L’intemporelle musique de Johannes Ockeghem

Plus de détails

Johannes Ockeghem (c. 1420-1497): Alma Redemptoris Mater ; Missa prolationum ; Salve Regina. Ensemble Musica Nova, dir. Lucien Kandel. 1 CD Agogique. Réf. : AGO008, code barre : 3 700675 500085. Enregistré à l’Abbaye de Noirlac, Centre culturel de rencontre (Bruère-Allichamps, France) du 23 au 27 avril 2011. Notice bilingue : français et anglais. Durée : 57’13

 

Il y a des faits, des notes, mais il y a des prolongements secrets liés aux potentialités interprétatives. Ainsi en est-il de la Missa prolationum que le franco-flamand composa à une date qui ne nous est pas précisément connue. Il y a peu nous avions fortement apprécié l’interprétation du groupe vocal Musica Ficta magnifiquement dirigé par le Danois Bo Holten (Naxos, 1997) pour sa précision, son assurance et la densité du tissu sonore procuré par les quatorze chanteurs du groupe. Présentement, sous l’impulsion de , l’, en 2011, et avec un effectif moindre (neuf chanteurs) dispense une non moins splendide lecture de la même œuvre lui conférant sans doute un tissu plus diaphane mais aussi une musicalité supérieure.

Les deux versions réactualisent cette Missa prolationum tour à tour recueillie et jubilatoire, intériorisée et extravertie, mais partout empreinte de religiosité et de spiritualité communicative propre à nous introduire au sein de l’atmosphère d’un quinzième siècle préparant l’apogée polyphonique vocale du suivant. Ockeghem et Dufay, hauts représentants de ce courant assurant la transition entre l’Ars Nova et la Renaissance, méritent les éloges que de nombreuses exécutions et enregistrements, souvent de haut vol, adressent aux auditeurs, connaisseurs ou découvreurs. « La Missa prolationum est entièrement en écriture canonique et elle exploite la complexité du système mensuraliste de l’époque », précise Agostino Magra dans le Guide de la musique de la Renaissance publié chez Fayard l’année passée. On trouvera encore davantage d’explications musicologiques dans l’excellent texte de qui accompagne l’enregistrement dirigé par . Pour ceux qui en resteront au seul plaisir de l’écoute, ils seront comblés par cet art sublime du contrepoint que purent découvrir et déguster les contemporains des rois Charles VII, Louis XI et Charles VIII. Les deux motets qui complètent ce programme reposent sur des bases grégoriennes que le génial Ockeghem immortalise et enrichit d’une force spirituelle  éternelle.

Plus de détails

Johannes Ockeghem (c. 1420-1497): Alma Redemptoris Mater ; Missa prolationum ; Salve Regina. Ensemble Musica Nova, dir. Lucien Kandel. 1 CD Agogique. Réf. : AGO008, code barre : 3 700675 500085. Enregistré à l’Abbaye de Noirlac, Centre culturel de rencontre (Bruère-Allichamps, France) du 23 au 27 avril 2011. Notice bilingue : français et anglais. Durée : 57’13

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.