À emporter, Audio, Musique de chambre et récital

Nouveau cycle Vierne par Hans-Eberhard Ross à Memmingen

Plus de détails

Louis Vierne (1870-1937) : Symphonie n° 1 en ré mineur op. 14 (1899) ; Symphonie n° 2 en mi mineur op. 20 (1903). Hans-Eberhard Ross à l’orgue Goll (1998) de l’église Saint-Martin de Memmingen (Allemagne). 1 SACD audio Audite 92.674. Code barre : 4022143926746. Enregistré à Memmingen du 6 au 8 avril 2011. Livret bilingue anglais/allemand. Durée totale : 65’50 ».

 

Récemment remarqué chez le même éditeur pour une intégrale Franck des plus réussies, poursuit son exploration de l’orgue romantico-symphonique français, avec . Ce premier volume présente logiquement les deux premières symphonies de ce compositeur important dans le monde l’orgue au tournant du XX° siècle. Cet interprète reste fidèle à l’orgue Goll de Memmingen en Bavière, édifié seulement voici quelques années par le facteur suisse Goll. L’intérêt du choix de cet instrument de 62 jeux sur 4 claviers et pédalier, réside dans le fait qu’il a été conçu pour servir un large répertoire, en particulier symphonique et moderne.

La musique d’orgue de Vierne se réfère en majorité au grand orgue de Notre-Dame de Paris dont il fut le titulaire pendant 37 ans et qui l’inspira profondément. Il faut donc un instrument qui se rapproche dans l’esprit à celui-là. Le pari est gagné dans la mesure où la pâte musicale de ces grandes fresques est ici bien respectée, tant par les plans orchestraux que par les couleurs sonores.

aborde ces oeuvres avec un regard nouveau, et une interprétation renouvelée. Les tempi sont plutôt rapides, conduisant dans certains allegro à un caractère rhapsodique, peu abordé jusqu’ici. Il laisse de côté un pan de la tradition qui souhaite plutôt une musique sombre, mélancolique, et basée sur un mouvement général assez retenu. Ce caractère introverti persiste dans cet enregistrement dans la plupart des mouvements lents comme l’andante de la symphonie n° 1, ou le choral de la symphonie n° 2. Au contraire, c’est avec panache et bravoure que sont abordés tout particulièrement les mouvements finaux. L’organiste fait alors preuve d’une éblouissante maitrise technique, et d’un discours éclairé.

Le label Audite s’est déjà fait remarquer par la qualité des prises de son de son directeur Ludger Bökenhoff. C’est une technique multi-micros, mais très bien maitrisée, et qui rend justice à la fois à l’orgue, au jeu et au texte. Le recul est suffisant pour permettre à l’orgue de respirer pleinement dans son acoustique avec une dynamique élevée aux graves impressionnants. Le format SACD aux possibilités élargies fait merveille à ce niveau.

Voici une nouvelle intégrale d’orgue de qui s’annonce sous les meilleurs auspices. Attendons la suite…

(Visited 81 times, 1 visits today)

Plus de détails

Louis Vierne (1870-1937) : Symphonie n° 1 en ré mineur op. 14 (1899) ; Symphonie n° 2 en mi mineur op. 20 (1903). Hans-Eberhard Ross à l’orgue Goll (1998) de l’église Saint-Martin de Memmingen (Allemagne). 1 SACD audio Audite 92.674. Code barre : 4022143926746. Enregistré à Memmingen du 6 au 8 avril 2011. Livret bilingue anglais/allemand. Durée totale : 65’50 ».

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.