À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Albert Huybrechts, musique de chambre

Plus de détails

Albert Huybrechts (1899-1938) : Musique de chambre, volume III. Suite pour instruments à vent et piano, Pastorale pour six instruments à vent, Quinette à vent ; Concertino pour violoncelle et piano ; Sonatine pour flûte et alto ; Pastourelle pour viole de gambe et piano. Lucas Blondeel et Lionel Bams, pianos ; Philippe Pierlot, viole de gambe, Solistes de La Monnaie : quintette à vents de La Monnaie. 2 CD Cyprès. Référence CYP4639. Enregistré en 2011 et 2012. Notice de présentation en : anglais, français et néerlandais. Durée : 84’02.

 

Le label Cyprès poursuit son anthologie consacrée au compositeur belge . Ce présent volume fait la part belle à des partitions pour ensemble de chambre.

Artiste maudit, mort jeune et ravagé par un isolement un tantinet volontaire, Huybrechts fit preuve d’une curiosité harmonique insatiable, synthétisant les avancées musicales de son époque : Debussy, Schoenberg, Honegger, Milhaud, le Stravinsky néo-classique. A travers le florilège de compositions représentées sur ce disque, on constate le talent original de ce compositeur maître des formes et des saynètes sorties d’une énigme de James Ensor.

La belle Sonatine pour flûte et piano,  fait danser des masques dans un esprit carnavalesque qui n’est pas sans évoquer une Pulcinella désarticulée à force de s’être trop enivrée. Les œuvres avec vents, et surtout la Suite pour instruments à vent et piano, chorégraphient des mélodies issues du folklore populaire, revisitées avec un sens harmonique modernisant. Les scènes de genre s’animent et se couvrent alors d’ombres fantomatiques. Changement de registre avec le Concertino pour violoncelle et piano, au ton enragé d’un jeune artiste terrifié par son destin. Les nuages s’amoncellent sur cette pièce rythmée par des scansions violentes, parfois expressionnistes.

Bien servie par une prise de son, très réaliste dans sa restitution des timbres, l’équipe instrumentale réunie par Cyprès transcende les conflits linguistiques au service de la redécouverte d’un compositeur sincère et attachant du patrimoine « national » (osons le mot) du Plat pays. Les solistes de l’orchestre de La Monnaie sont particulièrement en verve, parfaitement secondés par les pianistes Lucas Blondeel et Lionel Bams et par le gambiste « national » belge : .

Plus de détails

Albert Huybrechts (1899-1938) : Musique de chambre, volume III. Suite pour instruments à vent et piano, Pastorale pour six instruments à vent, Quinette à vent ; Concertino pour violoncelle et piano ; Sonatine pour flûte et alto ; Pastourelle pour viole de gambe et piano. Lucas Blondeel et Lionel Bams, pianos ; Philippe Pierlot, viole de gambe, Solistes de La Monnaie : quintette à vents de La Monnaie. 2 CD Cyprès. Référence CYP4639. Enregistré en 2011 et 2012. Notice de présentation en : anglais, français et néerlandais. Durée : 84’02.

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.