À emporter, Audio, Musique d'ensemble

La Reverdie célèbre Sainte Catherine de Bologne

Plus de détails

Sainte Catherine de Bologne (1413-1463) : I Dodici Giardini ; Johannes Martini (1440 ca-1497) : J’ai pris amours ; Jacob Obrecht (1457 ca-1505) : J’ai pris amours ; Heinrich Isaac (1450 ca-1517) ; Doron D. Sherwin (1962-) : Et gloria ejus. La Reverdie : Claudia Caffagni, voix, luth, psalterion ; Livia Caffagni, voix, flûte, vièle ; Cristina Calzolari, voix, orgue portatif ; Sara Mancuso, harpe, orgue portatif, psalterion ; Mauro Stelletti, percussions. Adiastema : Paola Bianchi, Marta Bonomi, Isabella di Pietro, Elena Carzaniga, Nancy Garcia Siurob, Isabel Hess, Paola Molinari. 1 CD Arcana A 367. Code barre : 3760195 733677. Enregistré au couvent de Sainte Marie à Bigorio en août et septembre 2010. Livret quadrilingue (italien, anglais, français, allemand). Durée : 70’34.

 

Les Clefs ResMusica

Pour le 600e anniversaire de la naissance de Sainte Catherine de Bologne, et l’ensemble vocal illuminent la poésie mystique d’« I Dodici Giardini » par le chant des laudes italiennes du XVe siècle.

Sainte Catherine de Bologne reste une figure féminine marquante et attachante de la Renaissance italienne : femme de Foi, douée de nombreux talents artistiques, elle n’en fut pas moins une femme d’action à qui Bologne doit la fondation de son premier couvent de Clarisses. Issue d’une famille noble, elle grandit à la Cour de Ferrare, l’une des plus cultivée d’Italie. Devenue Clarisse, ses directeurs spirituels, loin d’étouffer ses dons artistiques et intellectuels, l’incitèrent à les développer pour le bien de tous. Son traité d’amour mystique « I Dodici Giardini » a été découvert très récemment. Elle décrit le cheminement qui mène à l’Amour parfait comme un passage par Douze Jardins, douze étapes aux cours desquelles l’âme gagne en perfection pour pouvoir s’unir à son Créateur.

C’est ce parcours d’une grande beauté spirituelle que retrace dans son enregistrement. Les laudes chantées à l’époque de Sainte Catherine, conservées au couvent de Bologne, évoquent également ce cheminement. La musique des laudes, par contre, a été reconstituée à partir de chants d’inspiration populaire à une ou deux voix, ou encore de polyphonies raffinées, car il ne reste pas de traces écrites de la musique correspondante.

Le résultat est aussi saisissant qu’un tableau de Fra Angelico : les laudes italiennes rehaussent toute la profondeur mystique des textes, nous emmènent sur le parcours de ces Jardins. Les voix sont claires, agiles, d’une grande précision pour valoriser la complexité de la polyphonie. La simplicité apparente des lignes mélodiques sont rehaussées d’une riche instrumentarium. Les timbres des instruments s’unissent pour nous emmener plus loin dans la compréhension de ces textes, pour refléter, presque imager les métaphores bucoliques et sensorielles évoquées par Sainte Catherine.
Un programme digne du rayonnement et du talent de la fondatrice des Clarisses de Bologne.

(Visited 209 times, 1 visits today)

Plus de détails

Sainte Catherine de Bologne (1413-1463) : I Dodici Giardini ; Johannes Martini (1440 ca-1497) : J’ai pris amours ; Jacob Obrecht (1457 ca-1505) : J’ai pris amours ; Heinrich Isaac (1450 ca-1517) ; Doron D. Sherwin (1962-) : Et gloria ejus. La Reverdie : Claudia Caffagni, voix, luth, psalterion ; Livia Caffagni, voix, flûte, vièle ; Cristina Calzolari, voix, orgue portatif ; Sara Mancuso, harpe, orgue portatif, psalterion ; Mauro Stelletti, percussions. Adiastema : Paola Bianchi, Marta Bonomi, Isabella di Pietro, Elena Carzaniga, Nancy Garcia Siurob, Isabel Hess, Paola Molinari. 1 CD Arcana A 367. Code barre : 3760195 733677. Enregistré au couvent de Sainte Marie à Bigorio en août et septembre 2010. Livret quadrilingue (italien, anglais, français, allemand). Durée : 70’34.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.