À emporter, Audio, Musique symphonique

Tomáš Netopil, un jeune homme trop tranquille

Plus de détails

Leoš Janáček (1854-1928) : Sinfonietta, La Ballade de Blanik, Taras Bulba, l’Enfant du violoneux. Orchestre de la Radio de Prague, direction : Tomáš Netopil.1 Cd Supraphon. SU 4131-2. Enregistré en 2012. Notice de présentation en : anglais, allemand, français et tchèque. Durée : 67’31

 

Après Andris Nelsons à Munich, Gustavo Dudamel à Los Angeles et Cornelius Meister à Vienne, nous faisons aujourd’hui escale à Prague pour ce disque du chef (né en 1975). Nous avions déjà entendu le jeune homme, au printemps 2008, dans un premier disque déjà  timoré. Dans un répertoire de démonstration, terreau de la musique tchèque, il ne parvient pas plus à nous convaincre avec une battue trop appliquée et un manque d’engagement.

Le principal problème de Netopil est qu’il apparaît sans vision des partitions qu’il dirige, trop concentré sur le respect scrupuleux des notes, c’est un comble avec un programme aussi exceptionnel.  Feu d’artifice instrumental, la Sinfonietta manque et de radicalité. Les petites pièces que sont  La Ballade de Blanik et L’Enfant du violoneux, sont bien menées mais sans touche poétique. Quant au Taras Bulba, il est trop rigoureux pour nous émouvoir.

L’Orchestre de la Radio de Prague apparaît concentré mais le fini instrumental laisse à désirer : les cordes sonnent mal et les pupitres de vents et de cuivres manquent de précision.

On ne retiendra hélas pas ce disque dans une discographie de très haute qualité. Si l’on tient à entendre ces œuvres pas un jeune chef, il faut se tourner vers l’enregistrement de Christian Arming (Arte Nova). Si l’on veut du très lourd, on a l’embarras du choix : Mackerras (Decca), Ancerl (Supraphon), Nott (Tudor), Wit (Naxos), Serebrier (Reference Recordings).

(Visited 481 times, 1 visits today)

Plus de détails

Leoš Janáček (1854-1928) : Sinfonietta, La Ballade de Blanik, Taras Bulba, l’Enfant du violoneux. Orchestre de la Radio de Prague, direction : Tomáš Netopil.1 Cd Supraphon. SU 4131-2. Enregistré en 2012. Notice de présentation en : anglais, allemand, français et tchèque. Durée : 67’31

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.