À emporter, Audio, Musique de chambre et récital

André Isoir : Le retour de l’orgue classique français

Plus de détails

François Couperin (1688-1733) : Messe à l’usage de paroisses ; Messe pour les couvents. Gilles Jullien (1650-1703) : Prélude à 5 parties ; Cromorne en taille ; Dialogue sur les grands jeux. Jean-Henry d’Anglebert (1629-1691) : Quatuor sur le kyrie. Louis Couperin (1626-1661) : Chaconne en ré mineur ; Branle de Basque ; Fantaisie ; Passacaille en sol mineur. Jehan Titelouze (1563-1633) : Hymnes Veni Créator, Pange lingua, Ave maris stella, Exultet coelum. Nicolas de Grigny(1672-1703) : La messe et les Hymnes. Nicolas Lebègue (1631-1702) : Elevation en sol ; Sinfonie sur le fa bémol. Jean-Adam Guilain (1680-1739) : quatre suites pour le magnificat. Louis Marchand (1669-1732) : Plein Jeu à 6 voix ; Fugue ; Basse de trompette ; Quatuor ; Fond d’orgue ; Grand dialogue. Louis-Nicolas Clérambault (1676-1749) : Suites du premier et du deuxième ton. Gaspard Corrette (1670-1733) : Dialogue de voix humaine ; Dessus de tierce par accords ; Dialogue à deux choeurs. Pierre du Mage (1676-1751) : Premier livre d’orgue. Jean-François Dandrieu (1681-1738) : Extraits du livre d’orgue. André Isoir aux orgues historiques de Sarre-Union, Saint-Maximin du Var, Houdan, Saint-Séverin à Paris, Chapelle du palais de Fontainebleau, Cathédrale de Poitiers, Saint-Germain-des-Prés à Paris, Bon pasteur d’Angers. 1 coffret de 6 CDs La Dolce Vita LDC 147.2. Code barre 3770001901596. Enregistré de 1972 à 1976 par Georges Kisselhoff. Livret trilingue français anglais japonais. Durée totale : 75:45 + 74:21 + 75:29 + 53:19 + 75:36 + 77:20

 

André_Isoir_Livre_dor_de_lorgue_français_La_Dolce_Volta_2Dès 1966, enregistrait déjà pour le label Vox au sein d’une vaste anthologie consacré à l’orgue français des origines à nos jours. Ces vieux albums microsillons devenus introuvables, constituaient alors une approche passionnante où figuraient également de grands noms de l’orgue tel Xavier Darasse, René Saorgin ou Jean-Claude Raynaud. Cela permettait d’entendre aussi quelques orgues historiques nouvellement restaurés comme par exemple celui de l’église Saint Séverin à Paris. Les interprétations étaient nouvelles, complètement repensées, utilisant les recherches interprétatives les plus récentes, en fonction de ces orgues anciens, se démarquant radicalement de la tradition de l’école Dupré. C’était l’époque des pionniers, avec aussi Michel Chapuis et Marie-Claire Alain.

Quelques années plus tard, le label Calliope proposait à de renouveler l’exploit à lui seul, ou presque, pour constituer une collection, sorte d’encyclopédie de l’orgue français de la Renaissance au XX° siècle. Seuls les disques Messiaen furent confiés à Louis Thiry, qui livra une version de référence sur le beau Meztler de Saint-Pierre de Genève. De 1972 à 1976, plusieurs coffrets toilés aux couleurs variées se succèdent, arborant sur leur tranche de mystérieux messages codés, dont la collection complète allait donner enfin la solution : Le livre de l’orgue français. s’entoure alors des plus beaux orgues, restaurés d’après les connaissances les plus avancés en matière de facture d’orgue. De vrais orgues baroques, éloignés de l’esthétique dite néo-classique des années 50. Les plus grands noms sont présents: Poitiers, Saint Maximin, Houdan, Saint-Séverin à Paris… Ce coffret géant de 24 disques obtint alors les plus belles récompenses discographiques dont le Prix du Président de la République.

Le jeu d’André Isoir est reconnaissable entre mille, inventif, original, et profondément ancré dans ce style français guidé par le « bon goût ». Ses registrations font merveille, toujours équilibrées et au service des textes. Ce coffret propose les plus grands livres d’orgue de cette époque féconde: , et sont les piliers de cette école baroque de l’orgue. Quelques coupes sombres dans ce coffret nous privent hélas de certaines œuvres dont l’intégralité du premier livre d’orgue de , ou les Noëls de Daquin et Balbastre. Mais l’essentiel est là et reste une référence aux côtés des disques de Michel Chapuis et des dernières versions de Marie-Claire Alain. Il faut écouter André Isoir prendre à bras le corps les Hymnes de Grigny à Saint-Maximin : l’un des plus beaux moments de toute la discographie pour orgue…

Voici un coffret indispensable pour s’initier à ce monde merveilleux de l’orgue classique français, ou pour les connaisseurs qui retrouveront ces pages aimées dans un son inégalé à ce jour. Un cadeau idéal pour les fêtes, en attendant, espérons-le, un autre coffret consacré aux musiques romantiques et symphoniques par le même interprète et issu de la même collection d’origine.

Plus de détails

François Couperin (1688-1733) : Messe à l’usage de paroisses ; Messe pour les couvents. Gilles Jullien (1650-1703) : Prélude à 5 parties ; Cromorne en taille ; Dialogue sur les grands jeux. Jean-Henry d’Anglebert (1629-1691) : Quatuor sur le kyrie. Louis Couperin (1626-1661) : Chaconne en ré mineur ; Branle de Basque ; Fantaisie ; Passacaille en sol mineur. Jehan Titelouze (1563-1633) : Hymnes Veni Créator, Pange lingua, Ave maris stella, Exultet coelum. Nicolas de Grigny(1672-1703) : La messe et les Hymnes. Nicolas Lebègue (1631-1702) : Elevation en sol ; Sinfonie sur le fa bémol. Jean-Adam Guilain (1680-1739) : quatre suites pour le magnificat. Louis Marchand (1669-1732) : Plein Jeu à 6 voix ; Fugue ; Basse de trompette ; Quatuor ; Fond d’orgue ; Grand dialogue. Louis-Nicolas Clérambault (1676-1749) : Suites du premier et du deuxième ton. Gaspard Corrette (1670-1733) : Dialogue de voix humaine ; Dessus de tierce par accords ; Dialogue à deux choeurs. Pierre du Mage (1676-1751) : Premier livre d’orgue. Jean-François Dandrieu (1681-1738) : Extraits du livre d’orgue. André Isoir aux orgues historiques de Sarre-Union, Saint-Maximin du Var, Houdan, Saint-Séverin à Paris, Chapelle du palais de Fontainebleau, Cathédrale de Poitiers, Saint-Germain-des-Prés à Paris, Bon pasteur d’Angers. 1 coffret de 6 CDs La Dolce Vita LDC 147.2. Code barre 3770001901596. Enregistré de 1972 à 1976 par Georges Kisselhoff. Livret trilingue français anglais japonais. Durée totale : 75:45 + 74:21 + 75:29 + 53:19 + 75:36 + 77:20

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.