Mot-clef : André Isoir

bach isoir dolce volta

La lumineuse évidence de l’intégrale Bach par Isoir

Après avoir réédité la superbe anthologie qu'André Isoir consacrait à l'orgue français ("Le livre d'or de l'orgue français", 2013), le label La Dolce Volta a l'excellente idée de proposer une version remastérisée de l'intégrale que l'organiste, disparu en 2016, a réalisée de l’œuvre pour orgue de Jean-Sébastien Bach. Comment s'y retrouver parmi la production foisonnante des intégrales Bach à l'orgue? Depuis Helmut Walcha (1947/1971) et Marie-Claire Alain (1960/1978/1986) qui consacrèrent ...
Bouvard-et-Espinasse-Jean-Dardigna

Une cérémonie pour Bach et André Isoir à Radio France

François Espinasse et Michel Bouvard, tous deux disciples d'André Isoir, rendent hommage à leur maître et à ses transcriptions de Johann Sebastian Bach, reprenant le programme d'un disque remarqué (Clef ResMusica). Cette soirée est certainement émouvante pour ceux qui ont connu André Isoir, et pour le monde de l'orgue en général, d'autant plus avec les disparitions survenues entre temps de Michel Chapuis et tout récemment de Jean Guillou. Elle est aussi ...

Décès du facteur d’orgue Alain Sals

Alain Sals, célèbre facteur d’orgues né à Carpentras en 1942, vient de mourir. Il exerça longtemps son activité à Entrechaux, dans le Vaucluse, et est à l’origine de la construction ou de la reconstruction de quantité d’instruments, surtout dans le Sud de la France : Pertuis, Malaucène, Pernes-les-Fontaines, Caromb, Notre-Dame des Doms à Avignon, Forcalquier, Manosque, Saint-Guilhem-le-Désert, Alès, Sète, mais aussi Saint-Benoît-sur-Loire ou Saint-Genest-Lerpt. Ils ont pour la plupart été joués ...
chapuis_ales_070788b

Michel Chapuis, l’orgue retrouvé

Le grand organiste français Michel Chapuis vient de nous quitter à l'âge de 87 ans. Chef de file du renouveau de l'orgue en France dès le début des années 50, il a marqué profondément le monde de la musique ancienne depuis plus d'un demi-siècle par ses qualités de professeur, de concertiste et d'expert en facture d'orgue. Michel Chapuis était né à Dole dans le Jura en janvier 1930. Dès son plus jeune âge, ...
Bach_Isoir

Hommage à André Isoir transcripteur

En enregistrant ce disque de transcriptions de pièces de Jean-Sébastien Bach réalisées par André Isoir, Michel Bouvard et François Espinasse n’imaginaient sans doute pas que le célèbre organiste dont ils furent l’élève disparaîtrait quelques semaines après la parution, ironie du sort le jour même de ses 81 ans. Cet hommage prend donc une couleur toute particulière et illustre de belle manière le talent protéiforme de l’interprète qui comme un certain nombre ...

Décès d’André Isoir

L’organiste français André Isoir est décédé ce 20 juillet 2016, le jour de ses 81 ans. C’est l’un des plus grands noms de l’orgue français de l’après-guerre qui s’en va. Pédagogue, concertiste, découvreur de musiques et d’instruments, André Isoir avait grandement œuvré pour la renaissance de l’orgue ancien en France.
isoir

André Isoir, magicien de l’orgue

L'organiste français André Isoir est décédé ce 20 juillet 2016, le jour de ses 81 ans. C'est l'un des plus grands noms de l'orgue français de l'après-guerre qui s'en va. Pédagogue, concertiste, découvreur de musiques et d'instruments, André Isoir avait grandement œuvré pour la renaissance de l'orgue ancien en France. Né à Saint Dizier le 20 juillet 1935, il avait fait ses études musicales à l'école César Franck où il fut notamment ...
orgue_francais_temperament

Deux siècles de musique d’orgue en France

En 1995, Radio France, en association avec le département de l’Aisne, créait une collection de disques d’orgue intitulée Tempéraments. Le premier volume fut l’œuvre intégrale de Louis Couperin par Davitt Moroney, afin de fêter l’édition moderne du livre d’orgue de ce compositeur, enfin publiée. L’orgue historique de l’abbaye de Saint-Michel en Thiérache était alors à l’honneur, lui-même situé dans le département de l’Aisne, construit en 1714 par Jean Boizard et ...
André_Isoir_Livre_dor_de_lorgue_français_La_Dolce_Volta_2

André Isoir : Le retour de l’orgue classique français

Dès 1966, André Isoir enregistrait déjà pour le label Vox au sein d'une vaste anthologie consacré à l'orgue français des origines à nos jours. Ces vieux albums microsillons devenus introuvables, constituaient alors une approche passionnante où figuraient également de grands noms de l'orgue tel Xavier Darasse, René Saorgin ou Jean-Claude Raynaud. Cela permettait d'entendre aussi quelques orgues historiques nouvellement restaurés comme par exemple celui de l'église Saint Séverin à Paris. ...
isoir_rouet_delatour

André Isoir : une biographie

Mieux qu’une biographie conventionnelle, cet ouvrage remarquable cerne de manière subtile la personnalité d’André Isoir, l’un de nos plus grands organistes, unanimement reconnu par le monde musical. Le visuel de la première de couverture donne déjà le « Là » : un photomontage a substitué le visage de Bach par celui de notre organiste : clin d’œil humoristique augmenté par la présence des lunettes anachroniques sur le portrait du peintre Haussmann. Mais c’est bien ...
Intégrale des Hymnes de Titelouze : une première au disque !

Intégrale des Hymnes de Titelouze : une première au disque !

Le fait est tellement exceptionnel que cela mérite de le remarquer : pour la première fois dans l’histoire de la discographie, en tout cas en France, nous sont proposés en deux CDs, les douze hymnes écrits pour l’orgue par Jean Titelouze. On se demande bien pourquoi cette œuvre qui est un sommet absolu de l’art polyphonique au XVIIe siècle, et d’une importance capitale pour tout ce qui suivra, n’avait jusqu’ici fait ...
Le  Maître de Lübeck et le « chercheur d’orgue »

Buxtehude par André Isoir, le Maître de Lübeck et le « chercheur d’orgue »

Il y a peu, à l’occasion du dernier disque de Christophe Rousset, Les suites Françaises, nous évoquions l’extraordinaire richesse de l’œuvre de Bach. Si l’on examine de plus près celle d’un de ses illustres maîtres, Dietrich Buxtehude, on comprend mieux pourquoi le jeune Johann Sebastian, alors âgé de vingt ans, fit en 1705 le fameux voyage d’Arnstadt à Lübeck, et pourquoi sa visite, prévue au départ pour quatre semaines, dura ...