Flash info

Jesús López Cobos perd en justice contre Gerard Mortier

 

Lors de son arrivée au Teatro Real de Madrid en 2009, Gerard Mortier a fait le choix de ne pas avoir de directeur musical, comme à Paris. Il signe alors la fin du contrat de . L’histoire ne s’arrête pas là : en mars 2013 Mortier avait déclaré au quotidien autrichien Kurier que  de toutes façons avait peu travaillé à Madrid. Le chef d’orchestre, se sentant offensé, a porté plainte et exigé un dédommagement de 50 000€.

Le tribunal de première instance de MAdrid vient de rendre son jugement sur l’affaire : la demande de Jesús López Cobos est illégitime, le chef d’orchestre est une personnalité publique donc doit accepter la critique publique et enfin juge que Gerard Mortier n’a tenu aucuns propos injurieux.

L’article (en espagnol) sur El Pais.

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-clefdor1-aveclogo

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.