À emporter, CD, Musique d'ensemble

La musique religieuse de Théodore Dubois

Plus de détails

Théodore Dubois (1837-1924) : Hymne nuptial ; Agnus Dei ; Ave Verum 1 & 2 ; Sub tuum ; Ave Maria ; Andante religioso ; Méditation-prière ; Cantilène 1 & 2 ; Tantum ergo 1 & 2 ; Mélodie religieuse ; Memorare ; Verbum supernum ; Cantilène nuptiale ; Panis Angelicus ; Méditation. Katia Velletaz, soprano ; Emiliano Gonzalez Toro, ténor ; Benoit Arnould, baryton ; Baptiste Lopez, violon ; Caroline Donin, alto ; Pauline Buet, violoncelle ; Mathieu Serrano, contrebasse ; Olivier Rousset, hautbois ; Matthieu Siegrist, cor ; Clara Izambert, Harpe ; Diego Innocenzi à l’orgue de choeur Aristide Cavaillé-Coll (1865) de l’église Saint-Jacques du Haut-Pas à Paris. 1 SACD AEOLUS Stereo+Multichannel Surround AE 10083. Code barre 4026798100834. Enregistré en Janvier 2012. Livret trilingue allemand français anglais. Durée totale : 72’10 ».

 

dubois_chamber_music_motetsLa postérité retient de l’auteur d’un traité d’harmonie qui fit longtemps autorité et qui s’utilise encore de nos jours dans un certain contexte. Depuis une vingtaine d’années, grâce à ses descendants, l’œuvre musicale de ce compositeur à la charnière des XIX° et XX° siècles refait surface : Circulation de partitions, discographie abondante, nouvelles éditions…

Le présent enregistrement apporte aussi sa pierre par un programme quasi inédit. Regroupant diverses pièces utilisant une orchestration diversifiée, un catalogue utile permet de faire face à un tas de situations ou de demandes (messes, mariages, enterrements). l’ambiance est voisine d’une pièce à l’autre, d’un style quelque peu désuet, mais encore attachant. L’univers sonore et musical du tournant de siècle est déclamé devant nous, et rendu à la perfection par une équipe de musiciens hors pair. On est sous le charme, tout simplement.

Mais la démarche va plus loin encore, jusque dans la minutie de la prononciation du latin, qui comme chacun sait a bien évolué au cours du temps et des pays. Aussi l’anachronisme peut s’immiscer rapidement si l’on n’y prête pas attention. Les musiciens et les historiens nous indiquent que la prononciation du rite gallican « à la française » perdura jusqu’au début du XX° siècle, alors que peu a peu s’imposa la liturgie et la prononciation ultramontaine qui finirent par être définitivement adoptées, ce dont il est tenu compte ici en fonction des dates de composition des œuvres. Question d’habitude pour nos oreilles souvent trop formatée, comme pour les choix de diapason ou de tempérament. D’autres problèmes, ceux de l’orchestration et du choix des voix sont ici harmonieusement résolus.

, successeur de Franck à la maitrise de Sainte-Clotilde à Paris, montre au travers de cet enregistrement, sa noblesse d’écriture et la place qu’il occupe dans l’univers musical de son temps. aux claviers de l’orgue de chœur de l’église Saint-Jacques à Paris dirige et accompagne de mains de maitre ses solistes vocaux et instrumentaux, sur une pâte sonore dont seul Cavaillé-Coll avait le secret. L’occasion au passage de découvrir un orgue de chœur d’exception et d’en comprendre au mieux son véritable usage.

Plus de détails

Théodore Dubois (1837-1924) : Hymne nuptial ; Agnus Dei ; Ave Verum 1 & 2 ; Sub tuum ; Ave Maria ; Andante religioso ; Méditation-prière ; Cantilène 1 & 2 ; Tantum ergo 1 & 2 ; Mélodie religieuse ; Memorare ; Verbum supernum ; Cantilène nuptiale ; Panis Angelicus ; Méditation. Katia Velletaz, soprano ; Emiliano Gonzalez Toro, ténor ; Benoit Arnould, baryton ; Baptiste Lopez, violon ; Caroline Donin, alto ; Pauline Buet, violoncelle ; Mathieu Serrano, contrebasse ; Olivier Rousset, hautbois ; Matthieu Siegrist, cor ; Clara Izambert, Harpe ; Diego Innocenzi à l’orgue de choeur Aristide Cavaillé-Coll (1865) de l’église Saint-Jacques du Haut-Pas à Paris. 1 SACD AEOLUS Stereo+Multichannel Surround AE 10083. Code barre 4026798100834. Enregistré en Janvier 2012. Livret trilingue allemand français anglais. Durée totale : 72’10 ».

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Lire aussi :

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.