Resmusica Rouge

Démonstrations de l’Ecole de Danse de l’Opéra national de Paris

Danse , La Scène, Spectacles Danse

Paris. Opéra Garnier. 7-XII-2014. Ecole de Danse de l’Opéra national de Paris : Démonstrations.

expression musicale-6° et 5°-0582« Les Ptits rats » de l’Opéra Garnier se dévoilent aux Démonstrations de l’Ecole de Danse.

Le mouvement est répété jusqu’à ce qu’il devienne parfait. Il doit être gracieux, moelleux, long : « Allez toucher les coulisses avec les bras ! » Et même dans la difficulté, lyrisme et musicalité ne doivent jamais être bannis : « Dansez avec la tête ! » scande un professeur. Les exercices de port de bras sont plus difficiles pour les garçonnets. On notera les physiques très hétérogènes des garçons issus d’une même classe, même si l’adolescence est ensuite censée gommer ces disparités physiques.

Les classes filles se montrent globalement supérieures aux classes garçons, ces derniers connaissant certaines difficultés, notamment dans les tours. On remarque que, déjà, des potentiels et des individualités émergent de la multitude.

1° division-2579Les disciplines complémentaires, mais ô combien essentielles pour la formation de nos jeunes danseurs, succèdent aux cours académiques. Elles permettent de nous dévoiler un autre aspect des petits rats, qui sont avant tout des interprètes polyvalents, et non pas des enfants figés dans des poses classiques. Le cours de danse « baroque et folklore » nous permet de découvrir des danses traditionnelles largement méconnues, telle la scottish, qui s’exécute en couples. La danse des bâtons, avec ses périlleux lancers – plus ou moins réussis chez nos petits rats ! – constitue un autre délicieux moment. , professeur de mime, a également réjoui l’assemblée avec sa saynète « Sur la plage ». Les enfants, par la conviction de leur pantomime, parviennent par exemple à nous faire croire qu’un insecte s’est posé sur le gâteau qu’ils s’apprêtaient à croquer. On a particulièrement apprécié le côté « dépoussiéré » du cours d’expression musicale dispensé par  : les élèves nous ont offert un grand moment avec leur pétulante interprétation d’une chanson pleine d’humour spécialement créée pour l’occasion, Le cabaret Nanterre Garnier : « Nous sommes les ptits rats, les ptits rats de l’Opéra ! », scandent d’une même voix – et d’une très jolie voix – les enfants.

On terminera en félicitant les classes de troisième et de première division filles, des classes généreuses, précises, lyriques et déjà empreintes d’un professionnalisme de bon augure.


Photos : Cours d’expression musicale – 5ème et 6ème divisions / Classe de 1ère division filles – Crédits photographiques : Francette Levieux / Opéra national de Paris

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.