À emporter, Audio, Musique de chambre et récital

Excellent rendu des Sonates pour clavier de C.P.E Bach par Elena Filonova

Plus de détails

Carl Philipp Emanuel Bach (1714-1788) : Sonate en sol mineur Wq 65/17 (H.47) ; Sonate en do mineur Wq 65/35 (H.121) ; Sonate en sol majeur Wq 62/19 (H.119) ; Sonate en fa dièse mineur Wq 52/4 (H.37) ; Sonate en la majeur Wq 65/32 (H.135). Elena Filonova, piano. 1 CD Ardens Records. Références : ARD 2014-01, code barre : 3 341348 158372. Enregistrement réalisé à la Chapelle de la Fondation Eugène Napoléon, Paris, 2014. Notice bilingue : français-anglais. Durée : 72’26 (+ bonus vidéo de 11’)

 

Les Clefs ResMusica

bach_filonocaL’enregistrement des sonates pour clavier du second fils de l’unique Jean-Sébastien, sous les doigts habiles et précis d’, offre une belle occasion, à saisir, de coupler utilement biographie et exécution musicale.

Avancer que Carl Philipp Emanuel se positionne comme le meilleur compositeur de sa génération, même s’il faut se méfier des superlatifs, apparaîtra moins aventureux à l’écoute de cet enregistrement de tout premier plan qui en même temps nous permettra de constater le rôle de lien premier du « Bach de Berlin et de Hambourg » dans le progressif mais indéniable passage du style baroque de son illustre géniteur vers le style classique naissant de Haydn et Mozart. Sa manière parfaitement intégrée à son héritage s’en libère toutefois – encore avec discrétion – annonçant non seulement des ébauches d’élans romantiques, encore embryonnaires certes, mais surtout cette volonté affichée d’enrichir sa musique d’une touche presque inédite de mélancolie s’inscrivant dans cette tendance redevable de l’Empfindsamkrit, autrement dit d’un « âge de la sensibilité ». Ces évolutions sont parfaitement perceptibles dans le jeu de la pianiste tout au long des cinq sonates retenues (sur un total d’environ 150 !).

Pianiste française de naissance russe, où elle commence le piano dès l’âge de 3 ans, endosse le rôle de concertiste à 12 ans, gagnant de grands prix, jouant avec des maîtres confirmés, recueillant l’enseignement de prestigieuses personnalités (Emil Guilels, Pavel Messner, Evgueni Malinine…) et se lançant dans une carrière internationale brillante autant que dynamique. Les Sonates obéissant à la structure tripartite rapide-lent-rapide sont abordées sans exubérance ni assoupissement, avec virtuosité certes mais sans soucis de démonstration technique pure, avec une grande recherche de sonorités colorées sans pour autant flirter d’un peu trop près avec le préromantisme en gestation, notamment dans les mouvements notés andante ou adagio. Filonova affiche un réel talent soutenu par une technique phénoménale, un sens du discours et de la pulsation rythmique, grâce aussi à un toucher pétillant, aérien, détaillé, légèrement desservi par une prise de son non optimale.

 

(Visited 495 times, 1 visits today)

Plus de détails

Carl Philipp Emanuel Bach (1714-1788) : Sonate en sol mineur Wq 65/17 (H.47) ; Sonate en do mineur Wq 65/35 (H.121) ; Sonate en sol majeur Wq 62/19 (H.119) ; Sonate en fa dièse mineur Wq 52/4 (H.37) ; Sonate en la majeur Wq 65/32 (H.135). Elena Filonova, piano. 1 CD Ardens Records. Références : ARD 2014-01, code barre : 3 341348 158372. Enregistrement réalisé à la Chapelle de la Fondation Eugène Napoléon, Paris, 2014. Notice bilingue : français-anglais. Durée : 72’26 (+ bonus vidéo de 11’)

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.