À emporter, Essais et documents, Livre

L’éducation musicale et l’ouverture réussie à la musique du XVIIIe siècle

Plus de détails

L’éducation musicale. XVIIIe siècle. Tome 1. Jean-Sébastien Bach, François Couperin, Georg Friedrich Haendel. Daniel Blackstone, Cécile et Gérard Denizeau. Editions Beauchesne, Paris. 221 pages. 19 €. 2014.

 

éd_beauchesneLa transmission du savoir musical a besoin de médias hors du commun. L’éducation musicale y contribue avec succès.

Les habitués le savent : depuis quatre-vingts ans cette année les publications de « L’éducation musicale » favorisent et enrichissent la découverte de la musique savante grâce à des textes à la fois synthétiques, de haute tenue musicale et d’un niveau intellectuel remarquable. Comment ne pas conseiller au lecteur de se rendre sur le site Internet du titre pour découvrir voire pour approfondir de passionnants sujets ouverts sur tous les thèmes sans exclusive. Plus précisément, l’année passée, L’éducation musicale a publié un fort passionnant volume consacré à la musique du XVIIIe siècle.

Plusieurs spécialistes pointus mais au talent didactique évident, passionnés et néanmoins sérieux présentent, illustrent et communiquent le goût de la préhension des vies et des œuvres sélectionnées de sommités créatrices : (1685-1750), (1668-1733) et (1685-1759). Parmi les auteurs, dont on a regroupé opportunément des textes plus anciens, on soulignera par exemple les trois contributions captivantes issues de la plume de qui, après une magistrale Introduction générale (La Fin du baroque au XVIIIe siècle) nous confronte à l’incomparable Jean-Sébastien Bach et à sa Cantate BWV 106 dite « Actus tragicus » (1707) dans une courte et pénétrante analyse. Avec il s’attache à nous faire déguster le clavier intime (Les Barricades mystérieuses, 1716) tandis qu’en deux pages il lance les études consacrées à Haendel, en particulier le Dixit Dominus de 1707, confié à .

Tous les rédacteurs de cet ouvrage indispensable brillent par leur capacité à rendre accessible en quelques paragraphes parfaitement clairs, attrayants et stimulants, la confrontation avec les plus grands chefs-d’œuvre d’un XVIIIe siècle musical d’une richesse inouïe et impérissable. Une précieuse initiation au miracle du beau et une invitation au voyage musical dont on ne revient pas toujours indemne… pour le meilleur et encore le meilleur.

Plus de détails

L’éducation musicale. XVIIIe siècle. Tome 1. Jean-Sébastien Bach, François Couperin, Georg Friedrich Haendel. Daniel Blackstone, Cécile et Gérard Denizeau. Editions Beauchesne, Paris. 221 pages. 19 €. 2014.

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.