À emporter, Audio, Musique de chambre et récital

Une heure de paix et de réflexion avec le Quatuor Keller

Plus de détails

Cantante e tranquillo. Ludwig van Beethoven (1770-1827) : Quatuor à cordes en fa majeur, op. 135 (3. Lento assai, cantante e tranquillo) ; Quatuor à cordes n° 13 en si bémol, op. 130 (V. Cavatina : Adagio molto espressivo) ; György Ligeti (1923-2006) : Quatuor à cordes n° 2 (V. Allegro con delicatezza-stets sehr mild) ; Jean-Sébastien Bach (1685-1750) : L’Art de la Fugue, BWV 1080 (Contrapunctus 1 ; Contrapunctus 14) ; György Kurtág (né en 1926) : Aus der Ferne V ; Officium Breve in Memoriam Andreae Szervánszky, op. 28 (5. Arioso Interrotto-Larghetto) ; Flowers We Are-For Miyako ; Hommage à Bach ; Ligatura Y ; Ligatura-Message To Frances-Marie ; Alfred Schnittke (1934-1998) : Quintette avec piano (5. Moderato pastorale) ; Alexander Knaifel (né en 1943) : In Air Clear And Unseen (2. An Autumn Evening). Quatuor Keller : András Keller, violon ; Zsófia Környie, violon ; Zoltán Gál, alto ; Judith Szabó, violoncelle. János Polz, violon ; Ottó Kertész, violoncelle ; Iexel Lubimov, piano. 1 CD ECM. Réf. : New Series 481 1052, code barre : (non précisé). Enregistrements réalisés entre mai 1997 et novembre 2012. Notice (non précisé). Durée : 64’35

 

Keller_quartetCantante e tranquillo, le ne fait pas mentir le titre de son album.

Le programme proposé repose uniquement sur des mouvements lents avec une juxtaposition d’œuvres d’époques historiques différentes représentées par des interprétations anciennes ou nouvelles du . Cette excellente formation doit son existence au violoniste (né en 1960) et à trois compagnons étudiants à l’Ecole de Musique Franz Liszt de Budapest en 1987.

L’ensemble se fit rapidement remarquer et connaître en remportant dès 1990 les concours internationaux de quatuors à cordes d’Evian et Borciani. Portés par leur élan, leur curiosité et leur enthousiasme, leur attention s’est fixée sur un large éventail d’œuvres allant de Bach à Bartók et Kurtág (lequel a écrit à leur intention) en passant par Beethoven et Ligeti. Le Quatuor Keller a eu maintes occasions de se faire apprécier lors de nombreux festivals prestigieux (Lockenhaus, La Roque d’Anthéron, Schleswig-Holstein, Lucerne, Montreux…) mais aussi dans des villes musicales incontournables comme Paris, Bruxelles, Copenhague, Munich, Leipzig, Francfort, Amsterdam et bien d’autres encore. Puisant dans ses nombreux enregistrements complétés pour cet auto-cross-over classique par de récentes lectures, le programme ne quitte guère une atmosphère envoûtante et fascinante de méditation et de mélancolie. Le critique allemand Wolfgang Sandner met les choses au point en justifiant la démarche et les choix : « Nous les entendons comme de la musique, de la belle musique, de la grande musique. » Dans ce registre sélectionné, pour ne pas dire découpé, voire saucissonné, le Quatuor Keller véhicule quand même le nec plus ultra du répertoire pour cordes et nous invite, avec succès nous semble-t-il, à fabriquer ou ressusciter de très beaux souvenirs, de rêveuses ambiances, d’insondables réflexions.

(Visited 312 times, 1 visits today)

Plus de détails

Cantante e tranquillo. Ludwig van Beethoven (1770-1827) : Quatuor à cordes en fa majeur, op. 135 (3. Lento assai, cantante e tranquillo) ; Quatuor à cordes n° 13 en si bémol, op. 130 (V. Cavatina : Adagio molto espressivo) ; György Ligeti (1923-2006) : Quatuor à cordes n° 2 (V. Allegro con delicatezza-stets sehr mild) ; Jean-Sébastien Bach (1685-1750) : L’Art de la Fugue, BWV 1080 (Contrapunctus 1 ; Contrapunctus 14) ; György Kurtág (né en 1926) : Aus der Ferne V ; Officium Breve in Memoriam Andreae Szervánszky, op. 28 (5. Arioso Interrotto-Larghetto) ; Flowers We Are-For Miyako ; Hommage à Bach ; Ligatura Y ; Ligatura-Message To Frances-Marie ; Alfred Schnittke (1934-1998) : Quintette avec piano (5. Moderato pastorale) ; Alexander Knaifel (né en 1943) : In Air Clear And Unseen (2. An Autumn Evening). Quatuor Keller : András Keller, violon ; Zsófia Környie, violon ; Zoltán Gál, alto ; Judith Szabó, violoncelle. János Polz, violon ; Ottó Kertész, violoncelle ; Iexel Lubimov, piano. 1 CD ECM. Réf. : New Series 481 1052, code barre : (non précisé). Enregistrements réalisés entre mai 1997 et novembre 2012. Notice (non précisé). Durée : 64’35

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.