Banniere-ClefsResmu-ok

Entartete Musik : musiques interdites

À emporter, Essais et documents, Livre

Élise Petit et Bruno Giner, Entarte Musik : musiques interdites sous le IIIe Reich, Paris, Bleu nuit Éditeur, collection « Horizon », 176 pages. 20 euros.

 

Les Clefs ResMusica

bne entartete musik et nous offrent une excellente synthèse sur les musiques interdites sous le IIIe Reich.

Le champ historiographique consacré aux musiques interdites sous le IIIe Reich s’est particulièrement développé au cours des vingt dernières années avec des contributions de grande qualité. Cependant, il manquait une synthèse qui reprenne la multiplicité des enjeux et des réalités des musiciens face au nazisme. Cette lacune est désormais comblée avec ce brillant ouvrage rédigé par , spécialiste reconnu des musiques sous le régime nazi, et , spécialiste des politiques musicales en Allemagne, qui signe ici son premier ouvrage.

En sept chapitres, l’ouvrage nous propose une mise en perspective des musiques : des expériences radicales et de la folie créatrice de la République de Weimar sur fond de montée du nazisme, aux politiques oppressives des bourreaux fascistes. L’ouvrage n’élude pas les compromissions de certains musiciens et compositeurs et décrit les tentatives (ratées) du IIIe Reich de créer une musique compatible avec son idéologie. Ce panorama est très complet et il se poursuit avec un dernier chapitre consacré au portrait de compositeurs « dégénérés ». En annexe, un tableau synoptique chronologique, une bibliographie  et une discographie sélectives achèvent de faire de cet opus un ouvrage essentiel qui saura, à la fois, intéresser le mélomane et l’historien.

 

En coopération avec la
sur les mémoires des violences politiques

Banniere-ClefsResmu-ok

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.