Concerts, La Scène, Musique d'ensemble

A Blagnac, 800 ans après la croisade albigeoise

Plus de détails

Blagnac (31). Odyssud 18-V-2015. Musiques de bataille de l’occitanie cathare. Anonyme : Fanfare pour la croisade ; Fauvel nous a fait présent ; A l’entrada del temps clar ; Sext estampie royale ; Benedicam Domino ; Bertran de Born (v. 1140-V. 1215) : Rassa tant creis ; Girau de Borenèlh (1138-1215) : Reis glorios ; Extraits du Livre Vermeil de Montserrat : Imperaritz de ciutat ; Los set Gotxs recomparem ; Maria Matrem Virginem ; Stella splendens in monte ; Ad mortem festinamus ; Patrick Burgan (né en 1960) : 1213 – Bataille de Muret. Avec Pierre-Yves Binard, baryton ; Renat Jurié, ténor et conteur ; Les Sacqueboutiers Ensemble de cuivres anciens de Toulouse : Jean-Pierre Canihac, cornet à bouquin ; Daniel Lassalle, sacqueboute ; Philippe Canguilhem, chalemie ; Laurent Le Chenadec, bombarde ; Jodel Grasset, luth, oud ; Florent Tisseyre, percussions ; Pierre Hamon, flûtes, cornemuse ; Ensemble Scandicus et Quinte et sens. Direction : Patrick Burgan.

Ouv Sacqueboutiers

Ce programme donné lors des Rencontres des Musiques Baroques et Anciennes en Midi-Pyrénées, organisées par le célèbre centre blagnacais, n’ambitionne pas de retracer l’histoire de la tragédie cathare comme a pu le faire Jordi Savall dans un de ses somptueux livres disques, mais il s’agit toutefois de souligner le rayonnement culturel et artistique que ce mouvement religieux a exercé sur le peuple occitan au Moyen-Âge.

La bataille engagée le 12 septembre 1213 dans la ville de Muret, fut déterminante pour l’avenir du Languedoc et du sud de la France. Elle a sonné le glas du monde cathare par la victoire de Simon de Montfort sur la coalition du comte de Toulouse Raymond VI et du roi  Pierre II d’Aragon, lequel y laissa la vie. Cela permit au roi de France d’étendre son influence sur le Languedoc, même si la conquête définitive s’acheva par la prise de Toulouse en 1228 seulement, au terme d’une nouvelle croisade où Simon de Montfort trouva la mort. Ces évènements tragiques ont inspiré des troubadours qui ont composé une suite de poèmes en vers, La Chanson de la croisade albigeoise, dont l’épisode de la bataille de Muret est un épisode spécifique rédigé par un troubadour anonyme. s’est basé sur ce récit pour  composer une épopée lyrique, qui fut créée en l’église Saint-Jacques de Muret, le 12 septembre 2013, pour le 800e anniversaire de la bataille.

À l’aise dans un répertoire qui leur est familier, les souffleurs toulousains ont donné le meilleur de leurs chalemies, cornet, sacqueboutes, bombardes, tambours et trompettes, qui accompagnaient les troubadours lors de nombreuses festivités, qu’elles fussent profanes ou religieuses, dans des estampies, danses royales, caccie, conductus extraites du manuscrit d’Apt, du manuscrit de Gérone, de l’école de Notre-Dame et du Livre Vermeil de Montserrat. Le flûtiste déploie avec une virtuosité incomparable un impressionnant éventail d’instruments de tailles et sonorités diverses, jusqu’à une étonnante double flûte et une cornemuse, tandis que le chant raffiné du baryton répond à l’authenticité terrienne du ténor Rénat Jurié.

Tutti final

En seconde partie, la complexe partition en cinq tableaux de s’avère exigeante avec d’incessantes ruptures de rythme, mais elle évoque avec force et émotion cet événement marquant de l’histoire régionale. Le texte déclamé conjointement en occitan et en français par chacun des récitants, de façon compréhensible, donne un effet dramatique saisissant sans ajouter à la confusion du fracas de la bataille. Le chœur mixte intervient de façon originale puisque la partition lui réserve un tapis sonore fait d’onomatopées et de timbres complétant sans commentaires les mélodies instrumentales.

Sous la direction très précise du compositeur, instrumentistes, choristes et récitants font vivre le récit avec puissance et intensité, tandis que le public vibre à l’évocation de chaque personnage.

Donnée deux fois seulement en public, l’œuvre survivra puisque le concert enregistré donnera lieu à la publication d’un disque à paraître courant 2016.

Plus de détails

Blagnac (31). Odyssud 18-V-2015. Musiques de bataille de l’occitanie cathare. Anonyme : Fanfare pour la croisade ; Fauvel nous a fait présent ; A l’entrada del temps clar ; Sext estampie royale ; Benedicam Domino ; Bertran de Born (v. 1140-V. 1215) : Rassa tant creis ; Girau de Borenèlh (1138-1215) : Reis glorios ; Extraits du Livre Vermeil de Montserrat : Imperaritz de ciutat ; Los set Gotxs recomparem ; Maria Matrem Virginem ; Stella splendens in monte ; Ad mortem festinamus ; Patrick Burgan (né en 1960) : 1213 – Bataille de Muret. Avec Pierre-Yves Binard, baryton ; Renat Jurié, ténor et conteur ; Les Sacqueboutiers Ensemble de cuivres anciens de Toulouse : Jean-Pierre Canihac, cornet à bouquin ; Daniel Lassalle, sacqueboute ; Philippe Canguilhem, chalemie ; Laurent Le Chenadec, bombarde ; Jodel Grasset, luth, oud ; Florent Tisseyre, percussions ; Pierre Hamon, flûtes, cornemuse ; Ensemble Scandicus et Quinte et sens. Direction : Patrick Burgan.

Mots-clefs de cet article

Banniere-clefdor1-aveclogo

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.