Parfait rendu des Trios pour piano de Mendelssohn par les Dali

À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Felix Mendelssohn (1809-1847) : Trio pour piano n° 1 en ré mineur ; Trio pour piano n° 2 en do mineur ; Jean-Sébastien Bach (1685-1750) : transcriptions des Préludes de chorals BWV 659 et 639. Trio Dali (Jack Liebeck, violon ; Christian-Pierre La Marca, violoncelle ; Amandine Savary, piano. 1 CD ZZT-Outhere Music. Réf. : ZZT 364, code barre : 3 760009 293649. Enregistrement réalisé à L’Heure bleue, La Chaux-de-Fonds, Suisse, du 19 au 22 janvier 2015. Notice trilingue (français, anglais, allemand) . Durée : 60’13

 

Trio_Dali_Mendelssohn

Le pour piano, violon et violoncelle a dessiné une belle trajectoire depuis ses tout débuts en 2006 lors du Festival de Santander en Espagne.

Après avoir travaillé avec des références telles que le Quatuor Artemis, Augustin Dumay et Menahem Pressler en Belgique (2007) la formation remporte prix et distinctions en nombre et signe son premier enregistrement autour de Ravel en 2009 couronné des plus hautes récompenses de la presse spécialisée.

S’ensuivent des tournées (Japon, Australie), des participations à des masterclasses et des incursions largement louables en direction de diverses œuvres. Pour Zig-Zag Territoire-Outhere Music, le propose sa lecture des deux Trios avec piano de (1839, 1845) et deux arrangements de Chorals Préludes de J.S. Bach. Ces deux créateurs sont regroupés ici en souvenir de la fascination que Mendelssohn nourrissait pour le grand Bach qui lui aussi exerça à Leipzig. Le premier Trio en ré mineur vit le jour avec succès au Gewandhaus de Leipzig en février 1840 avec la participation brillante de Ferdinand David ; le second en do mineur enchanta les témoins de l’événement dans la même ville. Du premier, Robert Schumann écrivit dans la revue Neue Zeitschrift für Musik : « C’est le maître trio de notre époque, comme ceux de Beethoven en si bémol et ré mineur et de Franz Schubert en mi bémol l’étaient en leur temps. » Le Trio Dali nous convie et nous aide à imaginer l’atmosphère de la création allemande de ces deux chefs-d’œuvre. Brillamment et parfaitement en phase avec l’esthétique de Félix Mendelssohn. Les Allegros initiaux (molto Allegro agitato et Allegro energico e con fuoco) emportés, fiévreux, palpitants et irrésistibles contrastent avec les Andante recueillis, posés, aux accents dramatiques, voire méditatifs mais contrôlés. Que dire de leur implication idéale dans les Scherzos tour à tour féeriques, bondissants et exaltés. Un régal de pureté et d’entrain communicatif. Les transcriptions des deux Préludes de chorals de Bach complètent et confirment les vertus de cette lecture-hommage confirmant toutes les qualités jaillissantes, techniques et interprétatives, du Trio Dali.

 

 

Banniere-ClefsResmu-ok

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.