Danse , La Scène, Spectacles Danse

Les petits rats en démonstration au Palais Garnier

Plus de détails

Paris. Opéra Garnier. 5-XII-2015. Ecole de Danse de l’Opéra national de Paris : Démonstrations. Direction: Elisabeth Platel.

Cette année, la traditionnelle démonstration de l’École de danse de l’Opéra est placée sous le signe de l’excellence et de la bonne humeur : des petits rats enthousiastes et prometteurs !

Il est à la fois émouvant et intéressant de regarder les petites classes – de la sixième à la quatrième division – se produire sur scène. Chez les plus jeunes (les élèves sont âgés de 9 à 13 ans), les légères maladresses confèrent un aspect touchant aux exercices techniques. Un œil attentif remarquera que chaque exercice est pensé pour façonner les jeunes corps et transformer ces enfants en danseurs accomplis six années plus tard.

La démonstration s’ouvre avec la classe de classique. Bienveillants, les professeurs cherchent à mettre en confiance les élèves que l’on sent quand même un peu impressionnés. Pour les garçons, l’accent est mis sur les pirouettes et les sauts, en particulier les redoutables tours en l’air et la petite batterie. Les filles commencent à la barre, et travaillent particulièrement l’adage mais aussi les changements de poids du corps avec les piqués, et les tours. La qualité des arabesques et des attitudes est remarquable dès les plus petites classes. Il faut également souligner la beauté des ports de bras, dont l’élégance et le lié donnent une impression de maturité qui fait parfois presque oublier le jeune âge de ces demoiselles.
Le travail d’ensemble est soigné, la synchronisation quasi parfaite: on observe une homogénéité  dans l’exécution des pas et dans la morphologie des élèves typique du « moule » Opéra de Paris. Néanmoins, des personnalités sortent du lot. Certains ou certaines ont une aisance sur scène, une danse plus respirée, des équilibres plus tenus, qui laissent présager de futurs solistes.

« Nous sommes les petits rats de l’Opéra. C’est notre vie la scène !»

Passé l’entracte, c’est au tour des autres disciplines enseignées à l’école d’être présentées. La formation classique des danseurs est complétée par la danse contemporaine, le folklore, la danse baroque, le mime, la danse de caractère et l’expression musicale. Comme l’explique Élisabeth Platel, directrice de l’Ecole de danse « il serait dommage d’établir des classifications entre les styles de danse ».

548ae4fe0000000000000001_MEDIUMAu cours de danse baroque, enseigné par Marie Blaise, on apprend que la courante était la danse favorite de Louis XIV et qu’outre le menuet et la sarabande, se dansaient la chaconne et la bourrée.

L’arrivée des deuxièmes divisions pour la danse contemporaine donne l’impression qu’une fée a, d’un coup de baguette magique, transformé les enfants en de véritables danseurs, aux corps formés et aux gestes amples et finis. La démonstration, qui oscille entre l’exercice de cours et la chorégraphie, favorise les mouvements d’ensemble et conduit les élèves à danser à l’unisson. Après la danse hongroise visuellement très plaisante avec les touches rouges formées par les justaucorps des filles et les bottes des garçons, le ton de l’humour est donné par le cours de mime de . La démonstration de mime par les plus jeunes donne même lieu à une franche rigolade lorsque les enfants simulent la foire dans la salle-de-bain en l’absence des parents. Au-delà du comique de l’exercice, ce cours est essentiel pour laisser les élèves s’exprimer et former de véritables interprètes.

C’est en chantant que s’achève cette démonstration. Le cours d’expression musicale de permet une véritable explosion de joie chez les élèves, qui réalisent une très jolie interprétation de Memories, la célèbre chanson de la comédie musicale Cats. Pour finir, toutes les classes se réunissent pour chanter en chœur « Nous sommes les petits rats de l’Opéra, notre vie c’est la scène, notre vie c’est la danse !». Comme le dit la chanson, on a l’impression que cette école forme une véritable famille, où travail et exigence peuvent rimer avec plaisir. Ces petits rats promettent un bel avenir à l’école de danse française.

Crédits photographiques : Démonstrations 2014 (c) Francette Levieux / Opéra national de Paris

 

(Visited 668 times, 1 visits today)

Plus de détails

Paris. Opéra Garnier. 5-XII-2015. Ecole de Danse de l’Opéra national de Paris : Démonstrations. Direction: Elisabeth Platel.

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.