À emporter, Audio, Musique symphonique

Concertos de Chopin par Ekaterina Litvintseva

Plus de détails

Frédéric Chopin (1810-1849) : Concerto pour piano n° 1 en mi mineur, op. 11 ; Concerto pour piano n°2 en fa mineur, op. 21. Ekaterina Litvintseva, piano. Klassische Philharmonie Bonn, direction : Heribert Beissel. 1 CD Profil PH14042. Livret illustré et trilingue français, allemand, anglais. Enregistré en concert en juillet 2015 au festival de Seelze (Basse-Saxe, Allemagne). Durée: 77:50

 

PH15037_ChopinRomantique, virtuose et jeune, tel est le répertoire qu’affectionne la pianiste russe Ekaterina Litvinseva, et le fait est que cela lui convient bien.

Après un premier disque avec les Concertos n°9 et 12 de Mozart, Ekaterina Litvinseva retrouve la et son chef . Ce dernier, élève de Günter Wand, a fondé un premier ensemble choral en 1959 pour défendre le répertoire de la cour électorale de Bonn (soit le répertoire joué à cette cour jusqu’à 1806, date à laquelle Napoléon 1er a mis un terme au système des princes-électeurs qui remontait au XIVe siècle). Cet ensemble est devenu un ensemble orchestral concentré sur l’époque des classiques viennois et dont la vocation est de permettre aux jeunes musiciens et solistes de se donner en concert dans les grandes villes allemandes, de Stuttgart à à Berlin et de Munich à Hambourg.

On avait apprécié dans le deuxième disque de la pianiste, consacré à des œuvres de jeunesse de Rachmaninov (1 CD Profil),  son approche sensible et émotionnelle sur un répertoire dont elle se sentait visiblement très proche. Enregistrer les deux concertos de Chopin est un autre défi, étant donné que les plus grands se sont confrontés à ces œuvres, et que la meilleure ambition de l’orchestre de Bonn est d’accompagner au mieux la soliste sans espérer rivaliser avec les meilleures formations. Ceci étant, la pianiste russe tire bien son épingle du jeu. Face à ses confrères aux doigts plus musculeux ou nerveux, qui jouent avec talent sur le panache, Ekaterina Litvinseva relève le défi avec un lyrisme élégiaque qui fait mouche. Sa virtuosité n’est jamais une fin en soi ou extérieure, elle se fond sans rupture dans l’élan général du mouvement, soutenue par un orchestre attentif à éviter toute intervention intempestive.

Avec ce nouveau disque, Ekaterina Litvinseva poursuit sur sa lancée d’un répertoire composé par des compositeurs dans leur jeunesse et qui n’ont pas peur de partager leurs états d’âme avec sensibilité, et celui lui va bien.

Plus de détails

Frédéric Chopin (1810-1849) : Concerto pour piano n° 1 en mi mineur, op. 11 ; Concerto pour piano n°2 en fa mineur, op. 21. Ekaterina Litvintseva, piano. Klassische Philharmonie Bonn, direction : Heribert Beissel. 1 CD Profil PH14042. Livret illustré et trilingue français, allemand, anglais. Enregistré en concert en juillet 2015 au festival de Seelze (Basse-Saxe, Allemagne). Durée: 77:50

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.